http://www.cidj.com/

Hydrogéologue

  • Environnement - Nature - Nettoyage
Scientifique de haut niveau, l’hydrogéologue est un spécialiste des eaux souterraines. Il intervient pour résoudre des problèmes de ressources en eau, exploiter des nappes aquifères et protéger la qualité des eaux et des sols contre toute pollution.

Description métier

L’hydrogéologue recherche les zones aquifères (riches en eau), évalue leurs ressources et dresse des plans d’exploitation pour gérer au mieux la distribution de l’eau. Il est donc un prospecteur, puisqu’il travaille d’abord à la détection des nappes souterraines destinées à la consommation, à l’irrigation ou à la géothermie. Après avoir déterminé les lieux de captage et la mise en place de leur protection, il dirige l’équipe de forage pour assurer le suivi technique de l’opération et prévenir tout risque de pollution lors des essais de pompage.

L’hydrogéologue a également en charge la surveillance de la qualité de l’eau et la réalisation d'études réglementaires. A ce titre, il œuvre pour la protection de l’environnement

Il intervient dans le cadre d’études de projets d’aménagement urbain, industriel, agricole ou de génie civil aux effets potentiellement négatifs sur les eaux souterraines. En cas de pollution, il dresse les plans de décontamination du sol et des nappes d’eau, puis en assure la mise en œuvre.

L’hydrogéologue exerce un métier d’études et de recherches en laboratoire, mais il travaille aussi sur le terrain, en plein air, ce qui implique beaucoup de déplacements, y compris dans le cadre de missions à l’étranger et notamment pour des missions humanitaires (recherche et exploitation de l'eau).

Le plus souvent, l’hydrogéologue est employé par des services déconcentrés de l’État (Industrie, Environnement, Agriculture, Forêt, Équipement), des collectivités locales, le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), les Agences de l’eau ou des bureaux spécialisés en environnement.

Études / Formation pour devenir Hydrogéologue

Les hydrogéologues sont à la base des géologues spécialisés dans le domaine de l'eau. Ils ont des formations d’ingénieurs ou d’universitaires ou souvent les deux. Il existe des techniciens et des ingénieurs.Exemples de formation requises. 

niveau bac + 2
- BTS géologie appliquée,
- BTS métiers de l’eau,

niveau bac + 3
- Titre de technicien supérieur en géologie (bac + 3) délivré par LaSalle Beauvais,
- LP Technicien de la Dépollution et des Sites Pollués, Université Paris Est Marne-la-Vallée (UPEM) en partenariat avec l’Enag (école du BRGM),
- Licence en sciences de la Terre (différents parcours : géosciences ; sciences de la terre et de l'eau ; géoscience, prévention et traitement des pollutions/GPTP),
- Licence sciences de la vie (différents parcours : biologie environnement et sciences de la terre/BEST),

niveau bac + 5
-    master : 

  • hydrogéologie-hydrobiogéochime-hydropédologie (Rennes 1),
  • hydrologie, sol et environnement (Avignon) ;
  • sciences de la Terre et des planètes, environnement (Paris sud 11), 
  • sciences de la Terre et de l'environnement spécialité hydrogéologie et transferts (Poitiers),
  • géologie Appliquée (Université de Franche Comté, Besançon),

voir aussi : www.trouvermonmaster.gouv.fr

A noter : les étudiants poursuivent généralement en doctorat (bac + 8), voire un post-doctorat (bac+11).

- diplôme d’ingénieurs sur concours après prépas, bac, bac +2 

  • Diplôme d'ingénieur de l'École polytechnique de l'université de Montpellier spécialité génie de l'eau
  • Diplôme d'ingénieur de l'École nationale supérieure d'ingénieurs de Poitiers de l'université de Poitiers spécialité génie de l'eau et génie civil
  • Diplôme d'ingénieur de l'Institut Polytechnique UniLaSalle spécialité sciences de la terre et environnement
  •  Diplôme d'ingénieur de l'École nationale supérieure en environnement, géoressources et ingénierie du développement durable de l'Institut polytechnique de Bordeaux

A savoir : les écoles d’ingénieurs proposant des options en hydrologie, chimie, géosciences, environnement…sont aussi intéressantes pour ce métier.



 

Salaires

De 1 700 € à 1 900 € brut par mois pour un technicien hydrogéologue débutant + primes de mission.

Environ 3 000 € brut par mois pour un jeune ingénieur hydrogéologue + primes de mission.

Evolutions de carrière

Le besoin de spécialistes de l’environnement et de la ressource en eau entraîne actuellement une demande en ingénieurs.

Un technicien hydrogéologue peut être admis à suivre une formation d’ingénieur dans le cadre de la formation continue. Il peut aussi faire valoir son expérience en utilisant la procédure VAE (validation des acquis de l’expérience).

Les ingénieurs, eux, ont accès à tous les postes d’encadrement d’équipe et de responsabilité, quelle que soit la structure qui les emploie.


Crédit photo : Ccat82 - Fotolia