https://www.cidj.com/

Géotechnicien / Géotechnicienne

Synonymes : géologue, ingénieur géologue, technicien géologue, géophysicien, hydrogéologue

  • Sciences - Maths - Physique
Technicien·ne ou ingénieur·e, le géotechnicien ou la géotechnicienne sont des spécialistes de l'étude des sols. Sur le terrain et en bureau d'étude, il.elle réalise des sondages et des analyses pour le BTP, l'industrie minière ou pétrolière.

Description métier

Limiter les conséquences des crues, prévoir les risques naturels, lutter contre la pollution des sous-sols, traiter les déchets ménagers et industriels, recycler les matériaux de construction, trouver de nouvelles sources d’énergie, sonder et étudier le terrain, apprécier la résistance des sols et du sous-sol… Autant d'enjeux auxquels le géotechnicien est chargé de répondre, selon sa spécialité.

Une seule et même personne ne peut pas traiter une telle diversité de sujets. C’est pourquoi la plupart des géologues ou ingénieur géologue sont spécialisés dans une discipline : géophysique, hydrogéologie, géologie des hydrocarbures, ressources minières, cartographie et modélisation, sismologie, volcanologie, géochimie…

Sur le terrain, tout d’abord, le géologue ramasse des fragments de roches ou des fossiles, prélève du gaz au sommet d’un volcan, examine la composition d’un métal… Ces tâches concrètes donnent lieu à des observations qui sont ensuite exploitées et prolongées en laboratoire par des analyses et une réflexion théorique.

Dans un second temps, le géologue vérifie donc les hypothèses émises sur le terrain, conduit des projets de recherche fondamentale ou conçoit de nouvelles interprétations et des modélisations.

Spécialisé dans l'étude des profondeurs de la terre, le géophysicien utilise les principes et les méthodes de la physique pour l'étude du sous sol et du globe terrestre. Il exerce dans le domaine de la recherche fondamentale (géodésie, sismologie, géomagnétisme) mais il est aussi sollicité par l'industrie pétrolière et minière, le génie civil pour renforcer et assister les ingénieurs géologues dans leurs travaux d'études. 

L'ingénieur géologue peut être secondé sur le terrain ou en bureau d'études par des techniciens géologues chargés de prélever des échantillons à étudier, d’effectuer des dosages chimiques sur les roches, de rédiger des rapports...Comme pour les ingénieurs géologues, eux aussi peuvent avoir une spécialisation : technicien en géotechnique, technicien en carrière et granulats, technicien en forage, technicien environnemental, prospecteur hydrogéologue...

Quelque 6000 ingénieurs géologues exercent en France. 
Près d'un géologue sur trois travaille dans l'enseignement et la recherche : universités, CNRS, Ifremer, Bureau de recherches géologiques et minières BRGM, IFP Énergies nouvelles. Dans ce cas, le recrutement se fait sur concours. Les autres travaillent dans le privé (aménagement du territoire, génie civil, mines et carrières, hydrocarbures, eau, environnement, patrimoine...) principalement au sein de bureaux d'études. 

 

Études / Formation pour devenir Géotechnicien / Géotechnicienne

Les géologues ont une formation d’ingénieur ou d’universitaire, et souvent les deux. Il existe aussi des formations de technicien (niveau bac + 2 ou bac + 3). Exemples de formations : 

niveau bac + 2 

  • BTS géologie appliquée,
  • Titre de technicien supérieur en géologie (bac + 3)
  • DUT GB GE - génie biologique génie de l'environnement

niveau bac + 3

  • licences pro exploration et exploitation minières
  • licence pro génie des procédés pour l'environnement
  • licence pro métiers de la protection et de la gestion de l'environnement.
    Différents parcours : prospection et protection ressources souterraines (Grenoble 1), gestion eau, sols et sous-sols (Lille 1), technicien spécialisé en dépollution de sites pollués (université Gustave Eiffel)
  • licence pro métiers du BTP : génie civil et construction.
    Différents parcours : protection de l’environnement spécialité géologie (Nantes)
  • bachelor en géologie (UniLaSalle)
  • Licence en sciences de la Terre (différents parcours : géosciences ; sciences de la terre et de l'eau ; géoscience, prévention et traitement des pollutions/GPTP)
  • Licence sciences de la vie (différents parcours : biologie environnement et sciences de la terre/BEST)

niveau bac + 5

  • diplôme d'ingénieur généraliste avec spécialisation en géologie : Mines Paristech ; Ecole des Ponts ParisTech ; CentraleSupelec ; les Mines d’Alès, Albi, Douai, Nancy, Nantes, Paris et Saint-Étienne 
  • diplôme d'ingénieur d'écoles spécialisées : Ecole nationale supérieure de géologie - ENSG Nancy, ENSPM Rueil-Malmaison, EOST Strasbourg, UniLaSalle (ingénieur en sciences de la terre).
  • Master évolution, patrimoine naturel et sociétés 
  • Master géoressources, géorisques, géotechnique
  • master sciences de la Terre et des planètes environnement 
  • master génie civil

cf : https://www.trouvermonmaster.gouv.fr/

niveau bac + 6 et >

  • MS (mastère spécialisé) MIRIS - industrie des ressources minérales et société MIRIS (Mines Nancy)
  • doctorat en géophysique
  • doctorat en géologie

Salaires

Environ 2 100 € brut par mois pour un géologue maître de conférences débutant.

Dans le privé, les salaires sont variables. En moyenne, un ingénieur débutant émarge entre 25 000 € et 45 000 € brut avec des différences sensibles selon le secteur d'activité (génie civil : 33 000 €, eau et environnement : 25 000, ressources pétrolière et minières : 45 000 €).

 

Evolutions de carrière

Après quelques années d’expérience professionnelle, un géologue peut devenir directeur de recherches dans un organisme public. 

Dans le privé, il peut aussi se spécialiser dans des missions de conseil ou d’expertise dans un domaine précis, comme la prospection pétrolière ou les études de risques liés au sol et au sous-sol (bâtiment, agriculture, mines).


Crédit photo : Nicolas Tissot - Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...