https://www.cidj.com/

Conseiller agricole / Conseillère agricole

Synonymes : conseiller en entreprise agricole

  • Agriculture - Paysage
Le.la conseiller.ère agricole accompagne les agriculteurs pour les aider à améliorer leurs pratiques techniques et économiques. Il.elle est le partenaire de l’exploitant.e agricole.

Description métier

Dans un monde où l’agriculture devient de plus en plus complexe et de plus en plus exigeante, le.la conseiller.ère agricole joue un rôle primordial auprès des agriculteurs. 

A partir de son expertise technique et de sa connaissance du terrain, il.elle a pour mission d’aider les agriculteurs dans leurs pratiques et la gestion de leur exploitation. Ainsi, il.elle intervient dans le conseil d’entreprise (agrandissement d’exploitation, installation d’un jeune agriculteur…), le conseil technique pour développer la qualité, accroître les rendements, s’adapter aux changements climatiques ou après une catastrophe naturelle, réduire la pollution, préserver la qualité des sols et des nappes phréatiques (nouveaux équipements, utilisation de pesticides ou de produits phytosanitaires, évolution vers le bio, rotation des cultures, techniques d’irrigation, sélection des espèces à cultiver...). 

Le.la conseiller.ère agricole assure une veille technologique et statistique pour mieux conseiller les agriculteurs. Il.elle réalise des études économiques et comparatives (financements de projets), il.elle mène des travaux d’expérimentation et des enquêtes. Il.elle anime des réunions d’information ainsi que des actions de formation auprès de ses différents interlocuteurs.

Le.la conseiller.ère agricole intervient aussi plus largement dans le développement local (mise en place de nouveaux agricoles, développement d’infrastructures).

C’est un métier de terrain où les contacts sont nombreux notamment avec les agriculteurs. Des qualités relationnelles et d’écoute, une très grande disponibilité et des facultés d’adaptation sont indispensables. Il nécessite aussi une bonne connaissance des techniques agronomiques, des productions végétales, des nouvelles technologies, des normes environnementales, des techniques de gestion.

Le.la conseiller.ère agricole est généralement employé.e par une chambre d'agriculture, une coopérative, un groupement d'exploitants agricoles, ou d'entreprises de la collecte et du négoce.

Études / Formation pour devenir Conseiller agricole / Conseillère agricole

La profession de conseiller agricole est accessible après un bac +2, mais de nos jours, c'est majoritairement après un bac +5 que les jeunes diplômés y accèdent. Exemples de formations : 


Niveau bac + 2

  • BTSA APV - agronomie : productions végétales 


niveau bac + 3

  • Licence professionnelle agronomie
    Différents parcours :
    agriculture, durabilité, nouvelles technologies (Université de Bourgogne, Eplefpa de Courcelles-Chaussy),
    gestion de la production agricole respectueuse de l'environnement (Toulouse 3),
    expérimentation végétale pour l'amélioration et la protection des plantes méditerranéennes et tropicales (université de Montpellier), expertise agroenvironnementale et conduite de projet (université Clermont-Auvergne),
    pratiques agricoles, aménagement rural, techniques alternatives, gestion écologique des ressources - les métiers de l'agroécologie (Agrocampus Ouest de l'institut Agro Rennes), management des organisations agricoles (université de Nantes), Agroécologie / Conduite de culture / sélection expérimentation (Université d'Angers)
  • Licence professionnelle productions végétales
    Différents parcours : conseil en systèmes de production végétale agroécologique (Toulouse 3)
    expérimentation, expérimenteur du végétal (Université Le Havre Normandie)
  • Licence professionnelle gestion des organisations agricoles et agroalimentaires.
    Différents parcours : 
    conseiller en entreprise agricole (IUT Caen),
    conseil en management des entreprises agricoles et rurales (UCO), 
    conduite stratégique de l'exploitation vitivinicole (IUVV à Dijon)
  • Licence professionnelle agriculture biologique : production, conseil, certification et commercialisation 
  • Bachelor en agronomie (Purpan Toulouse)
  • BUT GB - génie biologique option agronomie


Niveau bac + 5

  • Diplôme d’ingénieur en sciences agronomiques (Bordeaux Sciences Agro, INP Toulouse, AgroParisTech, Esa Angers, VetAgroSup, AgroSup Dijon, UniLaSalle, Isara, Isa Yncréa…)
  • Master en biologie, agrosciences
  • Master biodiversité, écologie et évolution
    Différents parcours:
    plantes et société : culture durable,  paysage et valorisation (université de Tours), amélioration, production, valorisation du végétal (université de Rennes 1)
    écoproduction, biotechnologies végétales et biovalorisatiion (Université de Caen)
    6 parcours différents (université de Bordeaux)

Pour plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Possibilité de se spécialiser dans le conseil en agriculture bio via le CS conduite de production en AB transformation et commercialisation (accessible après un bac ou un BTS).

 

Salaires

Entre 2 500 € et 3 500 €.

Evolutions de carrière

Possibilité de changer de région, de culture ou de se spécialiser (agriculture bio, viticulture…).


Crédit photo : Polina Rytova / Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...