https://www.cidj.com/

Automaticien / Automaticienne

Synonymes : technicien en automatisme, ingénieur en automatisme

  • Sciences - Maths - Physique
  • Informatique - électronique
L'automaticien / automaticienne est un(e) technicien(ne) qui installe, programme, règle ou dépanne des équipements automatisés, machines-outils ou robots présents dans l'industrie. Ses spécialités : mécanique, électronique, pneumatique, hydraulique, informatique…

Description métier

En tant que spécialiste de la maintenance, l’automaticien / automaticienne contrôle, règle, nettoie ou remplace tout ou partie des dispositifs robotisés ou pilotés par des automates : vérins hydrauliques ou pneumatiques, électrovannes, contacteurs, relais…

Il reprogramme des automates industriels en utilisant les langages informatiques adaptés.

L’automaticien procède par étapes. Il prépare son intervention avec les documents de maintenance : identification du type d’automate, prise en main de l’interface de communication avec l’automate à l’aide d’un boîtier électronique ou d’un ordinateur portable.

Il contrôle ensuite l’état et le réglage des organes à l’arrêt (usure, déformation, propreté), identifie les anomalies de fonctionnement avec des instruments de mesure électriques ou mécaniques.

L'automaticien réalise ensuite les opérations à effectuer : simple nettoyage, remplacement d’une pièce ou d’un sous-ensemble du robot, renouvellement de la programmation informatique. S’il a remplacé une ou plusieurs pièces, il s’assure que le circuit auquel elles appartiennent fonctionne correctement.

L’automaticien a aussi pour tâche de comprendre l’origine d’un dysfonctionnement (dérive d’un paramètre, surchauffe…) et de déterminer les actions à entreprendre pour remettre l’automatisme en état dans les meilleurs délais.

Il effectue l’entretien courant préventif aux dysfonctionnements : nettoyage des connections, remplacement des piles d’alimentation, modification des paramètres régulés par les automates en fonction de l’évolution des besoins de la production (cadence, débit).

Si, à la suite d’un dysfonctionnement, une pièce a été changée, il l’examine en atelier ou l’envoie chez le fabricant. Enfin, l'automaticien remplit et signe des fiches d’intervention.

Dans l'industrie, l'automaticien travaille généralement en 2x8 ou en 3X8. Tous les secteurs industriels recrutent des techniciens en automatismes car désormais la quasi totalité des opérations, tâches, contrôles est informatisée et automatisée. 

De niveau supérieur, l'ingénieur en automatisme conçoit des automates et programmes, assure le suivi, la maintenance complexe et la commercialisation de ces matériels. Il travaille dans une entreprise, une usine, chez un fabricant-concepteur ou dans une société d'ingénierie. 

Méthodologie et logique sont indispensables pour exercer ce métier. L'automaticien doit aussi être autonome et s’adapter à de nouveaux matériels et technologies. Il travaille souvent dans le bruit.

Études / Formation pour devenir Automaticien / Automaticienne

Tous les niveaux de diplômes permettent de travailler dans les automatismes et la régulation. En fonction du niveau d'études et de la formation suivie, différentes fonctions sont accessibles. Exemples de formations : 

niveau bac  : pour occuper un poste d'agent de maintenance 

  • Bac pro MEI - maintenance des équipements industriels,
  • Bac pro PLP - pilote de ligne de production,
  • Bac pro SN - systèmes numériques,

niveau bac + 2 : pour occuper un poste de technicien

  • BTS CRSA - conception et réalisation de systèmes automatiques,
  • BTS CIRA - contrôle industriel et régulation automatique,
  • BTS MS - maintenance des systèmes option A système de production ou option B systèmes énergétiques et fluidiques,
  • BTS électrotechnique,
  • BTS SN - systèmes numériques,
  • DUT GEII - génie électrique et informatique industrielle,
  • DUT GIM - génie industriel et maintenance,
  • DUT GMP - génie mécanique et productique.

niveau bac + 3

  • licences pro systèmes automatisés réseaux et informatique.
    Différents parcours : automatique/ informatique industrielle / robotique (université de Saint Etienne) ; automatismes et informatique industrielle industriels à Lyon 1 ; automatismes pour l'industrie et les bâtiments intelligents - AIBI à l'Université Paris Sud Paris Saclay ; Systèmes automatisés réseaux et instrumentation - Sari Université de Lorraine, Lyon 1, Upec, Université de Tours ;
  • Licence pro automatique et robotique industrielles pour l'assemblage - ARIA à l'Université de Franche-Comté ; 
  • licence pro automatique et informatique industrielle spécialité contrôle industriel et systèmes embarqués temps réel
  • licence pro métiers de l'industrie : gestion de la production industrielle spécialité : informatique industrielle, automatisme et productique à Paris Ouest, 

niveau bac + 5 et > : pour occuper un poste d'ingénieur 

  • masters pro (bac + 5), 
  • master énergie parcours automatique et énergie électrique,
  • master sciences pour l'ingénieur
  • master ingénierie de conception parcours systèmes automatisés et robotique avancée,
  • diplôme d'ingénieur : ENSISA, INSA, UTBM, ISTIA
  • MS (mastère spécialisé).

Salaires

Entre 1 500 et 1 800 € brut par mois pour un automaticien débutant.

Entre 2 300 € et 2 500 € pour un chef d'équipe.

Les salaires de débutants varient en fonction du niveau de qualification et du secteur industriel.

Evolutions de carrière

Avec de l’expérience, un automaticien peut se spécialiser dans une technologie : motorisation, pneumatique, hydraulique, robotique…

Avec une formation complémentaire, il peut accéder à la conception d’automatismes, diriger un bureau d'études  ou encadrer une équipe.


Crédit photo : Christian Delbert - Fotolia