Le “dispositif Cned”, une formation adaptée aux personnes handicapées

  • Alternance

Quelles formations proposez-vous avec le dispositif Cned ?

Nous proposons en partenariat avec le Cned 5 BTS en alternance : BTS assistant(e) de manager, BTS comptabilité et gestion des organisations, BTS assistant de gestion PME, BTS communication, BTS services informatiques aux organisations. Ce dispositif est particulièrement bien adapté aux personnes en situation de handicap.

Les élèves sont 3 jours en entreprise et 2 jours chez nous. Comme tous les élèves du Cned, ils font leurs devoirs à distance, mais, au lieu de travailler chez eux, ils viennent étudier au CFA, ce qui leur permet d'être accompagnés en permanence par un médiateur qui les aide à s’organiser, à faire leur planning et répond à leurs questions.

Parallèlement, des professeurs du CFA viennent leur donner des cours de soutien scolaire. Les élèves ne sont donc jamais seuls, et ce dispositif leur permet de travailler à leur rythme. Il est notamment très bien adapté au handicap auditif, puisque le travail passe beaucoup par l’écrit ou la lecture. La communication avec les professeurs se fait par e-mails. De plus, un traducteur en langue des signes à plein temps traduit tous les cours de soutien.

Comment intègre-t-on ces BTS ?

Pour intégrer un BTS, il faut avoir le bac, puis passer des tests et un entretien. Mais, comme nous savons que beaucoup de jeunes handicapés n’ont pas le bac, nous leur proposons depuis cette année de passer un DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires) associé au titre ASCA (assistant de comptabilité et d'administration).

Avec cette formation de 18 mois, également en alternance, ils obtiennent une équivalence du bac et, en parallèle, le diplôme ASCA. Cette formation est accessible aux élèves de première ou de niveau terminale, qui ont 20 ans et deux ans d’expérience professionnelle. Pour les personnes en situation de handicap, aucune de ces conditions n'est exigée.

Comment les élèves trouvent-ils leur stage en alternance ?

Mon travail est de placer les apprentis dans les entreprises, mais je ne vous cache pas que c’est difficile ! Les exigences des entreprises ne sont pas toujours en adéquation avec le profil des candidats. Dans l'autre sens, il n’est pas facile non plus de convaincre les jeunes de faire de l’alternance. Les parents ont peur d’envoyer leur enfant dans la vie active et préfèrent leur faire suivre une formation initiale. Mais au bout du compte, on y arrive !

Comment se passe leur intégration dans l’entreprise ?

C’est très variable… Une jeune femme sourde profonde, étudiante en BTS assistant(e) de manager, est restée deux ans dans le service d’une grande entreprise sans rien faire d’intéressant et sans s’intégrer. Une autre apprentie, étudiante en BTS informatique, a été intégrée à une équipe qui non seulement a appris la langue des signes, mais qui a même acheté le dispositif Tadeo. Grâce à ce système de traduction en langue des signes à distance, elle pouvait assister aux réunions, passer des appels téléphoniques… Elle a été complètement intégrée dans l’entreprise !

Au bout du compte, c’est donc une question de volonté de la part de l’entreprise, mais aussi de la part des jeunes, qui ne font pas toujours beaucoup d’efforts…

Quels conseils donner à un jeune handicapé en recherche de formation ?

Réfléchissez bien à votre projet professionnel. L’alternance est une bonne solution pour acquérir une expérience tout en obtenant un diplôme, mais, pour se vendre à une entreprise, il faut avoir une certaine connaissance du monde de l’entreprise et du métier.

Si le projet n’est pas encore bien défini, je conseille souvent de commencer en formation initiale, de faire un stage de deux mois après la première année, puis de reprendre la deuxième année en alternance.

Savez-vous que vous pouvez effectuer un contrat en alternance chez Manpower ? Pour apprendre un métier, partager la vie d’une équipe et découvrir une culture d’entreprise.
Plus de 200 alternants sont formés et accompagnés chaque année par des managers et participent activement à des missions exigeantes.
Informez-vous !

Valérie François © CIDJ - 21/05/2018

Laisser un commentaire