• Témoignage

Ahmed, malvoyant, a retrouvé confiance en lui grâce à l'alternance

  • Alternance

“Mon parcours est assez atypique. J’ai passé un bac STG (sciences et technologie de la gestion) en 2005. Après le bac, j’ai eu envie de gagner ma vie. J’ai cumulé les petits boulots en intérim, mais faire du classement toute la journée m’a vite ennuyé… Je savais que je pouvais faire mieux. Alors, j’ai commencé à regarder les formations qui correspondaient à mon profil.

Je me suis lancé dans une fac AES (administration économique et sociale). Par manque de motivation et d’encadrement, j’ai abandonné au bout de deux ans. J’ai ensuite trouvé une formation professionnelle pour adultes. C’est là que j’ai pris goût à la compta, suite à un stage en entreprise. Surtout, on m’a encouragé en me disant que si je travaillais, je pourrais aller loin. Cela m’a motivé pour préparer un BTS en alternance.”

Plus le handicap est lourd, plus il est difficile de trouver un stage…

“J’ai rapidement trouvé une entreprise qui accepte de me prendre en alternance. J’ai un profil intéressant car mon handicap visuel n'est pas très lourd. Je ne demande de l’aide à personne, j'ai juste besoin d'un poste adapté avec un grand écran et une loupe numérique. J'ai appris à être autonome, j’ai des réflexes, je sais comment compenser mon handicap.

On me contacte encore pour me proposer des stages, mais ce n'est pas le cas pour tous : certains étudiants du CFA qui ont un handicap plus lourd ne trouvent pas d'entreprise…”

Pour tenir le rythme de l'alternance, il faut être motivé !

“Chaque semaine, je travaille trois jours dans une banque et deux jours au CFA Sacef, qui permet de préparer le BTS à distance avec le Cned. Là, je me fais réexpliquer par des professeurs certains points que je n’ai pas compris. Et le soir, je travaille mes cours à la maison. Le rythme de l’alternance est difficile. Il faut être motivé pour se lancer !”

Prouver ses compétences malgré le handicap

“J’ai été très bien accueilli par mon entreprise, mais le fait d’être embauché comme travailleur handicapé jette parfois le doute sur vos compétences. Il faut faire ses preuves, ce n’est pas toujours facile.

Au début, mes chefs n’osaient pas me dire ce qui n’allait pas à cause de mon handicap. C’est moi qui allais les voir, leur posais des questions, et là, j’étais surpris d’apprendre qu’ils n’étaient pas toujours satisfaits de mon travail. Aujourd'hui, ils ont compris que je voulais être traité comme les autres et, quand il y a un problème, ils me le disent. Ça me permet de progresser.”

“Regardez vos atouts et foncez !”

“L’alternance m’a donné la chance de rebondir, de m’insérer dans la société, de montrer mes compétences. J’ai appris que je n’avais pas besoin de compter sur les autres et qu’en persévérant je pouvais y arriver par moi-même. Aujourd’hui, dans mon service, mes collègues ne font plus attention au handicap : ce qu’ils voient, c’est ma personnalité, mes progrès, mes compétences. J’aimerais dire aux jeunes en situation de handicap : Mettez votre handicap de côté, regardez vos atouts et foncez !

Savez-vous que vous pouvez effectuer un contrat en alternance chez Manpower ? Pour apprendre un métier, partager la vie d’une équipe et découvrir une culture d’entreprise.
Plus de 200 alternants sont formés et accompagnés chaque année par des managers et participent activement à des missions exigeantes.
Informez-vous !

Valérie François © CIDJ - 09/03/2018

Laisser un commentaire