• Enquête

Trouver son stage de 3e quand on n'a pas de réseau : c'est possible

  • Collège
  • Stage
  • Avant le bac
Trouver son stage de 3ème sans réseau

Avec une semaine d’observation en entreprise, le stage de 3e est l’opportunité de découvrir le monde de l’entreprise. Mais il n’est pas toujours évident de trouver le stage de ses rêves surtout quand on n’a pas de réseau. Quoi qu’il en soit, vous devez commencer votre recherche dès le mois de septembre

Faire son stage de 3e dans un laboratoire spécialisé dans le cerveau, avec une équipe de bruiteurs pour le cinéma ou encore faire un stage de sommelier du chocolat, c’est possible ! Mais comment faire quand on n’a pas de réseau ? « Dans les classes que nous avons accompagnées, les 2/3 des élèves ont des parents qui ne travaillent pas et n’ont pas de réseau professionnel » constate Virginie Salmen, cofondatrice de l’association "Viens voir mon taf". Journaliste de profession, elle s’associe en 2015 avec une consœur et une professeure d’anglais pour mettre leur réseau professionnel à disposition des jeunes qui n’en ont pas. L’association accompagne les élèves de 3e des quartiers prioritaires de la ville pour trouver un stage. « Sur notre site, des entreprises diffusent des offres de stage. L’élève doit se créer un compte gratuitement et peut ensuite postuler à 10 offres en tout » explique Virginie Salmen.

Parce qu’à 15 ans il n’est pas évident de connaitre l’ensemble des métiers et de savoir avec précision ce que l’on souhaite faire plus tard, le stage de 3e est une manière de découvrir un secteur. « Avec le stage de 3e il y a un enjeu d’orientation fort mais aussi de motivation. Parce que la découverte d’un métier peut donner envie de continuer ses études afin d’atteindre un but que l’on se fixe » détaille Virginie Salmen. Mais force est de constater que bien trop souvent, le choix du stage de 3e se fait par défaut, faute de réseau. Les élèves effectuent alors leur stage dans l’entreprise de leurs parents ou au sein de commerces de proximité (souvent dans leur quartier). Avec l’association "Viens voir mon taf", « nous voulons donner l’opportunité à ces jeunes de faire le stage qu’ils veulent, quel que soit le secteur » explique Virginie Salmen.

L'association "Un stage et après" propose d’accompagner les élèves sans réseau dans leur parcours d’orientation. Pour les stages de 3e, l’association organise des ateliers pour mettre les élèves en situation de recrutement et les faire maîtriser les différentes techniques de candidatures : rédaction du CV et de la lettre de motivation, entretien d’embauche…« Nous ne sommes pas une banque de stage », se défend Bastien Le Coz, co-fondateur de l'association. « Notre but est d'accompagner les élèves  tout au long de leur recherche de stage, mais aussi pendant et après ».

Faites une liste de vos connaissances

Quel que soit le lieu où vous habitez, que vos parents travaillent ou pas, dites-vous que vous avez forcément un réseau. Faites la liste de toutes les personnes de votre entourage qui pourraient vous aider à trouver un stage : parents, amis de vos parents, oncles, tantes, cousins, voisins, … Elles travaillent peut-être dans un domaine qui vous intéresse ou pourraient faire jouer leur propre réseau.

Si vous souhaitez trouver un stage dans un secteur précis, n’hésitez pas à solliciter l’aide de vos professeurs. Par exemple, si vous êtes attiré par les langues, parlez-en à votre prof d’anglais, d’espagnol, d’italien ou d’allemand. Si ce sont les sciences qui vous intéressent pourquoi ne pas demander conseil à votre prof de math ou de bio ?

Pour trouver votre stage de 3e, pensez aux réseaux sociaux !

Facebook, Twitter, Linkedin… Les réseaux sociaux regorgent de professionnels. La plupart des entreprises possèdent leur propre compte. C’est un moyen simple d’entrer en relation avec les personnes qui peuvent vous ouvrir des portes. Il est important d’avoir un profil à jour (photo de profil professionnelle, biographie à jour) et de mentionner que vous êtes à la recherche d’un stage de 3e. Cela attirera plus facilement l’attention de vos interlocuteurs. Suivez les comptes intéressants pour vos recherches et n’hésitez pas à rentrer directement en contact avec eux.

A lire aussi :  notre article "Trouver son stage de 3e : utilisez les réseaux sociaux.

Ne pas attendre le dernier moment

Surtout n’attendez pas le dernier moment pour vous y mettre ! Dès le mois de septembre commencez à réfléchir à ce que vous aimeriez faire et contactez vos connaissances. Cela vous laissera du temps pour préparer votre CV et votre lettre de motivation. Ensuite vous pourrez démarcher les entreprises qui vous intéressent et leur présenter votre CV.

Surtout ne vous découragez pas. Même si vous essuyez quelques refus, ne lâchez-rien et n’hésitez pas à relancer vos contacts et les entreprises.

Le stage de 3e : une véritable opportunité

Le stage de 3e peut vous apporter beaucoup à condition de le choisir. Il est l’occasion pour vous de connaître le fonctionnement d’une entreprise, de découvrir peut-être des métiers et de vous confronter pour la première fois à la réalité du monde du travail. Cette expérience, qui peut sembler anodine, peut, en réalité, vous ouvrir de nouvelles envies.

En 3 ans, Virginie Salmen a pu mesurer une augmentation du nombre d’élèves qui revoient leur orientation de manière plus ambitieuse après avoir été suivis par l’association "Viens voir mon taf". Il peut s’agir, par exemple, d’élèves qui envisageaient d’arrêter leurs études et qui, finalement, poursuivent en lycée professionnel, ou d’élèves qui souhaitaient s’orienter en CAP et qui finalement décident de poursuivre jusqu’en bac pro ou encore de ceux qui comptaient se diriger vers la voie pro et qui finalement choisissent d’aller en filière technologique ou générale. « 30% des élèves qui sont passés par notre plateforme sont dans ce cas » précise Virginie Salmen. « C’est génial parce qu’on sent que l’orientation est plus choisie que subie ».

Marine Ilario © CIDJ
Article créé le 07-09-2018 / mis à jour le 15-09-2018