• actualité

Partir au Royaume Uni : ce qui change avec le Brexit

  • Royaume-Uni
  • Royaume-Uni
Partir au Royaume Uni : ce qui change avec le Brexit

Que ce soit pour un séjour d’études, trouver un emploi ou encore un job d’été, la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, a modifié les règles de mobilité outre-Manche.

Depuis le 1er janvier 2021, le Royaume-Uni est officiellement sorti de l'Union européenne et n’est plus soumis au respect des règles européennes. Un accord encadrant le Brexit a été trouvé le 24 décembre 2020 après plusieurs mois de négociation qui induit de nouvelles règles pour voyager au Royaume-Uni.

Avec le Brexit, le retour du passeport pour voyager

Entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, le principe de libre circulation des personnes n'est plus applicable depuis le 1er janvier. Toutefois, pour un court séjour, vous n’aurez pas besoin d’un visa s'il n'excède pas 6 mois et s'il ne comprend pas de période de travail.

Sachez que jusqu’au 1er octobre 2021, vous pouvez voyager avec votre carte nationale d’identité. Mais à compter de cette date, elle ne permettra plus de voyager au Royaume-Uni et un passeport en cours de validité sera nécessaire.

Partir au Royaume-Uni : des visas pour travailler et étudier

Si vous souhaitez étudier au Royaume-Uni pour une période n’excédant pas 6 mois, vous n'avez pas besoin de visa. Mais dans ce cas, vous n’êtes pas autorisé à travailler au Royaume-Uni. Si le cursus d'étude que vous souhaitez suivre est supérieur à 6 mois, vous avez besoin d'un visa qui sera différent en fonction des cours suivis.

À savoir : le principe des crédits ECTS n'est pas remis en cause par le Brexit. Le Royaume-Uni reste membre de l'Espace européen de l'enseignement supérieur.

Erasmus + c’est fini

L'accord encadrant le Brexit prévoit la fin du programme Erasmus+ au Royaume-Uni. Il n'est donc plus possible de partir étudier au Royaume-Uni dans le cadre de ce programme d'échange. Les mobilités déjà en cours ou déjà validées pourront avoir lieu jusqu'en 2022. En attendant la mise en place d'un programme d'échange propre au Royaume-Uni, si vous souhaitez étudier dans une université britannique, vous payez les mêmes frais de scolarité que les étudiants internationaux.

Que ce soit pour plus ou moins 6 mois, vous avez besoin d’un visa pour travailler au Royaume-Uni. Sachez que pour un job d’été outre-Manche vous avez aussi besoin d’un visa. Il en existe plusieurs qui diffèrent en fonction de votre profil. Pour vous y retrouver, vous pouvez vous rendre sur le site du gouvernement britannique.

Le prix à payer pour Partir au Royaume-Uni

Frais de scolarité, de santé, économies sur votre compte… Partir étudier ou travailler au Royaume-Uni nécessite de prendre en compte certains frais dont vous devrez vous acquitter. Sachez que la demande de visa n’est pas gratuite. Il vous faudra débourser entre 700 et 1 600 €.

Les universités et les écoles au Royaume-Uni sont payantes. Comptez en moyenne entre 5 000 € et 10 000 € l’année.

Vous aurez un supplément à payer pour accéder au système de santé national britannique. C’est ce que l’on appelle le HIS (environ 720 € par an).

Pour être sûr que vous pourrez subvenir à vos besoins une fois sur place, le gouvernement britannique vous demandera de justifier d’une certaines sommes d’argent sur votre compte (en général 1 480 €).

Marine Ilario © CIDJ
Actu mise à jour le 08-09-2021 / créée le 08-09-2021

Crédit photo : Rocco Dipoppa - Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...