http://www.cidj.com/

Sportif professionnel / Sportive professionnelle

Synonymes : sportif de haut niveau

  • Sport - Animation
Le sportif professionnel est un compétiteur de haut niveau qui consacre une large partie de son temps à la pratique d'une discipline sportive (entraînement, soins, compétition, matchs...). Pour concilier sport, formation et emploi, il bénéficie généralement d'aménagements particuliers et d'aides financières car très peu de sportifs professionnels arrivent à vivre exclusivement de leur sport.

Description métier

Pour accéder à la plus haute marche des podiums, le sportif professionnel doit pratiquer un sport de compétition souvent dès son plus jeune âge.

Il doit se soumettre à une discipline sévère faite de sacrifices, d’entraînements quotidiens longs et intensifs et d’une hygiène de vie très stricte (ni alcool, ni tabac, un régime alimentaire adapté et rigoureux). Certains sports nécessitent aussi des compétences particulières pour régler, améliorer le matériel. 

Dans l’univers de la compétition de haut niveau, aucune défaillance n’est admise. Le sportif professionnel doit donc être assez motivé et persévérant pour supporter les échecs, la fatigue et la tension nerveuse.

Le sportif de haut niveau s’entraîne sur trois plans : physique, technique et tactique. Selon sa discipline, il travaille en salle, dans un gymnase, dans la nature ou sur un stade. Quel que soit son sport, les périodes d’efforts intenses alternent avec des temps de récupération. Il doit aussi s'occuper de son matériel 

Par ailleurs, le sportif professionnel est suivi médicalement, se fait soigner (massages, bains glacés…) et doit se soumettre à des contrôles antidopage réguliers.

Le sportif professionnel participe à des rencontres sportives, des matchs, des meetings ou des démonstrations, aux niveaux départemental, régional et national, ainsi qu'à l’étranger. 

Toutes les disciplines ne sont pas organisées de la même façon. Par exemple, dans les sports collectifs (football, basket, handball…), le cyclisme ou le sport automobile, le sportif est salarié d’une fédération, d’un club sportif, d'une marque sponsor...

Dans d'autres disciplines (judo, tennis de table, équitation…), il n’est pas salarié mais perçoit des primes ou des aides diverses (clubs, fédérations, Région, État, sponsors privés…).

Dans la plupart des cas, le sportif de haut niveau exerce en parallèle une activité professionnelle (salariée ou indépendante) car en fait peu de sportifs arrivent à vivre exclusivement de leur sport. Pour ceux qui exercent une activité salariée (en entreprise ou dans la fonction publique), ils disposent généralement d'horaires aménagés pour leur permettre de participer aux entrainements et aux compétitions. 

Dans tous les cas, le sportif professionnel est soumis à des déplacements permanents et à des horaires décalés. La durée de sa carrière est courte (une dizaine d'années en moyenne), si bien qu'il doit réfléchir très tôt à sa reconversion.

Études / Formation pour devenir Sportif professionnel / Sportive professionnelle

Pour devenir sportif professionnel, il faut suivre dès le plus jeune âge un parcours qui mène à des performances de haut niveau. Cela commence le plus souvent par une pratique plus ou moins intensive dans un club.

S'il n'existe pas de diplôme de sportif de haut niveau, le ministère a défini un parcours de l'excellence sportive (PES) qui permet d'accompagner et de guider les athlètes à fort potentiel, de baliser leur parcours pour leur offrir les meilleurs conditions possibles pour concilier à la fois projet sportif et professionnel. Ce PES, défini par chaque fédération pour les disciplines reconnues de haut niveau (environ 200 au total), identifie ainsi les Pôles France et Espoir, les clubs, les centres de formations des clubs professionnels... 

Salaires

La rémunération (salaires, primes ou aides) d'un sportif professionnel est principalement liée à sa notoriété et au caractère plus ou moins médiatique de sa discipline. Les salaires sont donc très variables.

Evolutions de carrière

Un sportif de haut niveau doit anticiper très tôt sa reconversion, soit dans le milieu du sport (coach, entraîneur, enseignant, agent de joueur…), soit dans un secteur d’activité voisin (commerce, tourisme, loisirs, hôtellerie-restauration, paramédical, communication événementiel…).

À noter : le ministère des Sports offre des contrats d’insertion professionnelle pour faciliter la reconversion du sportif professionnel : programmes d’aide, formation professionnelle, emploi salarié avec aménagements horaires, accès sans diplôme aux concours de la fonction publique…


Crédit photo : Sylvaine Thomas - Fotolia

Vous pourriez être intéressé(e) par...