https://www.cidj.com/

Ouvrier / Ouvrière viticole tractoriste

  • Agriculture - Paysage

Description métier

L’ouvrier ou l'ouvrière viticole s’occupe de l’entretien de la vigne. Polyvalent(e), il(elle) intervient à tous les stades du cycle de la vigne

L’ouvrier viticole est chargé du développement de la vigne. Son travail est rythmé par les saisons et les opérations successives liées à l’entretien de la vigne : taille de la vigne, traitements et travaux du sol, labour et plantation, relevage et palissage (mise en place des branches dans les fils releveurs), ébourgeonnage, épamprage (élimination des gourmands et pousses non productives), griffage, décimage et rognage (élimination des branches trop longues), vendanges vertes (réduction du nombre de grappe par pied), effeuillage, surveillance de la vigne

Il utilise pour ces opérations différents types de matériels (sécateurs pneumatiques ou électriques, engins de labour, sulfateuse, tracteur, machine à vendanger) dont il doit maîtriser le maniement et l’entretien de 1er niveau. 

Lorsqu’il effectue les traitements phytosanitaires (sol et vigne), il doit porter des vêtements de protection adaptés pour se protéger de la nocivité de certains produits.

Maillon clé à tous les stades du développement de la vigne, l’ouvrier viticole doit connaître les différentes étapes du cycle de la vigne et pouvoir apprécier les différents travaux à réaliser grâce à un sens de l’observation aguerri et affuté. Les interventions sur la vigne nécessitent méticulosité et dextérité. 
La prise en compte de l’environnement et l’écologie imposent également à l’ouvrier viticole de maîtriser les produits phytosanitaires et leur utilisation. 

L’ouvrier agricole travaille le plus souvent en plein air. Le reste du temps, il travaille dans un hangar ou dans une cave. Ce n’est donc pas un travail sédentaire. Son rythme de travail et ses activités varient avec le cycle végétatif de la vigne. 

L’ouvrier viticole travaille seul ou au sein d’une équipe sous la responsabilité du chef de culture ou directement sous le contrôle du viticulteur exploitant. Au moment des vendanges, il peut être chargé d’encadrer les saisonniers. 

Dans les grands vignobles, les activités d’ouvrier viticole et d’ouvrier viticole tractoriste sont encore bien différenciées mais de plus en plus ces 2 fonctions ont tendance à se confondre tout comme les activités liées au travail de la cave (suivi de la vinification, élevage du vin, mise en bouteilles, étiquetage…). Ce métier peut donc être très varié selon les entreprises dans lequel on l’exerce. 

Études / Formation pour devenir Ouvrier / Ouvrière viticole tractoriste

Cet emploi est accessible sans diplôme. Néanmoins pour évoluer il est recommandé d’avoir une formation (même de base) dans le domaine de l’agriculture et de la vigne.

Exemples de formations : 

niveau CAP

  • CAP agricole métiers de l’agriculture
  • BPA travaux de la vigne et du vin spécialité travaux de la vigne

niveau bac 

  • Bac pro CGEVV - conduite et gestion de l'entreprise vitivinicole
  • BPREA viticulture 


Pour les personnes déjà en activité ou qui se souhaitent se spécialiser, il existe des formations complémentaires :
CQP ouvrier agricole
CQP ouvrier qualifié de l'exploitation viticole
CS viticulture biologique

Salaires

A partir du SMIC.

Evolutions de carrière

Généralement polyvalent, l’ouvrier viticole peut avec de l’expérience se spécialiser : ouvrier de chai, chef d’équipe, chef de culture. 


Crédit photo : Pixabay

Vous pourriez être intéressé(e) par...