http://www.cidj.com/

Monteur / Monteuse image et son

Synonymes : assistant monteur, assistant monteur, chef monteur

  • Numérique - Multimédia - Audiovisuel
  • Culture - Spectacle
Le monteur est essentiel à la "mise en musique" d’un documentaire, d’un film ou d’une émission. Les scènes choisies par le réalisateur sont mises en cohérence les unes avec les autres par le monteur. Elles sont montées avec la bande-son.

Description métier

Le monteur image et son, assistant ou stagiaire, est chargé du premier tri et du premier classement de la pellicule impressionnée son et image.

Le chef monteur procède, dans l'esprit du scénario, à l'assemblage artistique et technique des images et des sons, donne au film son rythme et monte la partition musicale et les effets sonores.

Le montage virtuel peut permettre au monteur de se passer d'assistant, une fois les rushes (prises de vues réalisées au cours du tournage) entrés dans l'ordinateur.

Pour un journal télévisé, sur 30 minutes d'images rapportées par le cameraman, le sujet exige deux ou trois minutes de diffusion seulement : le monteur doit donc sélectionner les plans et les paroles qui feront mouche.

Faire du "news" est assez stressant : le monteur doit rapidement choisir le bon plan car il n'a pas droit à l'erreur. Souvent, il reçoit les images une heure avant la diffusion.

Pour les magazines, c'est différent : l’émission ou le reportage étant plus longs, il veille à l’équilibre du film pour ne pas lasser le téléspectateur. Surtout, il dispose de plus de temps.

Pour une fiction, le monteur doit naviguer entre les contraintes budgétaires imposées par le producteur et le réalisateur. Pour respecter le scénario, le monteur en régie, devant son banc de montage, visionne des heures durant tous les rushes.

Puis il sélectionne avec le réalisateur les scènes et images appropriées pour commencer le montage proprement dit. Les techniques de numérisation ont profondément modifié le métier de monteur.

Trois grands secteurs accueillent les monteurs : le cinéma, la télévision et les producteurs indépendants qui réalisent des spots publicitaires, des films d'entreprise, des courts métrages ou qui sous-traitent pour des chaînes de télévision.

Le monteur est souvent un intermittent du spectacle engagé pour la durée du montage. Face à son ordinateur, il doit tenir des délais très courts surtout lorsqu'il travaille pour la télévision. 

Études / Formation pour devenir Monteur / Monteuse image et son

Le métier nécessite au minimum un bac + 2 : 

niveau bac + 2
- BTS métiers de l’audiovisuel option montage et postproduction, op tion métiers de l’image, option métiers du son, 
- certificat supérieur de formation professionnelle de montage vidéo (MJM graphic design), 
- monteur pour le cinéma et l'audiovisuel (3IS),
- technicien métiers de l'image - réalisateur monteur (ACFA multimédia)

niveau bac + 3
- formation de l'Esra Bretagne (école supérieure de réalisation audiovisuelle) option montage et effets spéciaux,
- monteur cinéma audiovisuel (CLCF), 

 

niveau bac + 5
- diplôme de l'ecole nationale supérieure Louis Lumière spécialité cinéma,
- masters  image, son et multimédia (Brest, Bordeaux 3, Strasbourg 2…).Pour les coordonnées des universités : www.enseignementsup-recherche.gouv.fr

niveau bac + 6
Diplôme de l'Ecole nationale supérieure des métiers de l'image et du son (FEMIS) 

Salaires

Pour un long métrage de cinéma : 910 € brut par semaine pour un assistant monteur et 1 500 € brut par semaine pour un chef monteur (barèmes syndicaux).

Dans la production, un assistant monteur vidéo est salarié à la journée.

A la télévision, un monteur débutant gagne le S.M.I.C.).

Evolutions de carrière

Un jeune peut démarrer comme assistant monteur et se faire connaître progressivement.

Au cinéma, il débutera sa carrière comme stagiaire, puis deviendra assistant et enfin chef monteur.


Crédit photo : Gilles Parnalland - Fotolia