http://www.cidj.com/

Cadreur / Cadreuse

Synonymes : caméraman, opérateur de prise de vues

  • Culture - Spectacle
Pour la télévision ou le cinéma, le cadreur / la cadreuse (ou cameraman) est responsable du cadrage de l'image et de l'harmonie des mouvements de l'appareil de prise de vues. Il/elle travaille sous le contrôle du chef opérateur et suit les directives du réalisateur.

Description métier

Une distinction est parfois établie entre les termes de cadreur et de cameraman, en fonction de la nature de la production.

Le terme cadreur est généralement utilisé lors du tournage d’un film réalisé avec une équipe complète de techniciens. Dans ce cas, ce technicien a pour principale responsabilité le cadrage, c'est-à-dire les limites du champ visuel enregistré par la caméra. Pour une production importante, le cadreur est souvent assisté d’un ou deux collaborateurs (mise au point, montage et démontage des caméras et accessoires). 

Dans le cas d'une production vidéo ou télévisuelle, avec une équipe réduite, le cadreur est plutôt appelé cameraman. Il peut être conduit à régler également l’éclairage et à superviser l’enregistrement du son. Muni d'un casque, il reçoit les consignes du réalisateur resté en régie. 

Sur un tournage, le cadreur doit anticiper et suivre en permanence tous les mouvements des acteurs. Comme tout membre de l’équipe technique, il doit être disponible à tout instant.

En théorie, il est le seul à voir en direct les futures scènes du film, mais certains réalisateurs raccordent parfois une caméra à celle du cadreur, pour visionner les mêmes images.

Certains cadreurs sont spécialistes d'un équipement particulier (steadicam) ou de conditions particulières : hélicoptère, prises de vues sous-marines ou médicales, montagne, reportage…

Le cadreur doit maîtriser toutes les techniques de son métier, notamment le numérique, pour éviter les défauts d'une prise de vues non professionnelle : panoramiques horizontaux ou verticaux maladroits, travellings défaillants, têtes coupées, jambes tronquées…

Il travaille aussi bien en studio qu'à l'extérieur. Ses conditions de travail varient selon le lieu d'exercice. Si à la télévision, ses horaires sont relativement réguliers, ce n'est pas toujours le cas pour le cinéma.  

Il doit aussi posséder un bon sens artistique, un esprit méthodique et doit savoir travailler en équipe.

Études / Formation pour devenir Cadreur / Cadreuse

Outre les formations techniques en photographie, plusieurs formations initient spécifiquement aux métiers de l’image et de la prise de vues :

niveau bac + 2
- BTS métiers de l'audiovisuel option métiers de l’image,

niveau bac + 3
-
cadreur - opérateur de prises vues vidéo et lumière
- DESRA - diplôme d'études supérieurs de réalisation (ESRA),
- licence pro techniques du son et de l'image,

niveau bac + 5 et >
- master pro cinéma et audiovisuel, réalisation et création (Paris 8, Lille 3…),
- diplôme de l'école nationale supérieure Louis Lumière (ENSLL) section cinéma,
- diplôme de l'école nationale supérieure des métiers de l'image et du son (FEMIS) spécialisation image 

L'ENSLL et la FEMIS sont des écoles spécialisées qui dispensent des formations professionnelles très pointues et qui sont donc très sélectives.

De nombreuses écoles privées proposent aussi des formations : EICAR, ESRA, ESEC
 

Salaires

Autour de 1 000  brut la semaine.

Les cadreurs sont le plus souvent intermittents du spectacle, rémunérés à la semaine ou à la journée. Ils ont des périodes d’inactivité plus ou moins longues entre deux contrats. Ils relèvent du système d’indemnisation du chômage particulier aux intermittents du spectacle.

Les rares cadreurs permanents en CDI travaillent pour les sociétés publiques de télévision (plus rarement privées).

Evolutions

Un cadreur peut évoluer vers des fonctions de directeur de la photographie. Plus rarement, il peut devenir assistant réalisateur, puis réalisateur.

Crédit photo : Desha Cam - Fotolia

Vous pourriez être intéressé(e) par...