http://www.cidj.com/

Modéliste / Prototypiste

Synonymes : toiliste

  • Artisanat - Métiers d'art
Le modéliste réalise le prototype d’un vêtement imaginé et dessiné par le styliste. Il travaille donc à partir du cahier des charges, des croquis, des préconisations techniques et des matières choisies par ce dernier. La profession de modéliste est très largement féminisée.

Description métier

Même si elle est en mesure de proposer des modifications, l’objectif de la modéliste est de se rapprocher le plus possible des idées du styliste (chartes graphiques et techniques). 

Le ou la modéliste procède par moulage avec un mannequin sur lequel elle applique une toile qu’elle ajuste en la coupant et en l’épinglant pour faire draper le tissu. Elle fixe l’emplacement des découpes, règle l’aplomb du vêtement et indique tous les repères.

Puis elle met la toile (d'où le nom de toiliste qui est employé parfois) à plat et découpe un patron de papier sur lequel elle décalque les indications indispensables au montage : coutures, encolure, manches, position des poches, des boutons, ouvertures…

La modéliste matérialise ensuite le projet du styliste en modifiant des lignes d’assemblage, en créant des pinces, en agrandissant ou en réduisant des surfaces de tissu, etc. Elle découpe elle-même les pièces de tissu avant de superviser le montage du vêtement par des mécaniciennes.

Enfin, elle soumet le prototype au styliste et au responsable de la collection, puis rédige un document technique récapitulant les caractéristiques du vêtement et les opérations à effectuer.

C'est à partir de ce prototype que sera réalisé le patron par le patronnier gradeur. 

Aujourd’hui, CAO et DAO (conception et dessin assistés par ordinateur) sont largement utilisés par ces professionnels de la mode et du vêtement. Les opérations réalisées sur écran remplacent ainsi de nombreuses manipulations. En sus de ces logiciels, le modéliste maîtrise les techniques générales et spécifiques de la confection ainsi que les processus de fabrication. 

La modéliste travaille en équipe avec le styliste, le directeur de collection, le bureau d'études et des méthodes, les achats. Elle est en collaboration étroite avec les opérateurs de confection et les patronniers gradeurs avec qui elle échange tout au long du process de création. 

Elle occupe un poste plutôt sédentaire en atelier, mais ses horaires ne sont pas toujours réguliers, surtout aux périodes de présentation des collections. Nombreux dépassements d’horaires à prévoir, et donc disponibilité maximale.

A noter : ne pas confondre modéliste et modiste qui crée, confectionne, transforme ou répare des châpeaux pour dames.

Études / Formation pour devenir Modéliste / Prototypiste

Attention, modéliste n’est pas un poste de débutant ! Autrement dit, que ce soit dans une maison de couture ou dans la confection industrielle, il est rare qu’un modéliste soit embauché à ce titre au lendemain de sa formation. Diverses formations publiques et privées permettent d'accéder à ce métier (exemples de formations) : 

niveau bac

  • bac pro MMV - métiers de la mode-vêtements,

niveau bac + 2

  • BTS métiers de la mode options vêtements ou chaussure et maroquinerie,
  • BTS innovation textile,
  • BTS métiers du cuir,
  • Styliste-modéliste (Formamod-Paris),
  • créateur de mode en lingerie-corseterie (Formamod-Paris),
  • certificat en stylisme de mode (Studio Berçot),
  • diplôme en stylisme, création textile, modélisme (Académie grandes terres Paris),
  • stylisme de mode option accessoires (atelier Chardon Savard),

niveau bac + 3

  • DN MADE - diplôme national des métiers d'art et du design mention mode,
  • licence pro métiers de la mode. Différents parcours possibles. 
  • certificat de spécialisation en mode stylisme-modélisme (ESDI-Paris),
  • stylisme infographie modélisme (Institut international de création et de couture Marseille), 
  • styliste modéliste (MJM Graphic Design, Supdemod, Mode Estah),
  • styliste, modéliste, designer textile (Studio mode Paris),
  • styliste option modélisme (institut supérieur des arts appliquées-LISAA mode et stylisme), 
  • styliste designer mode (Esmod international, Mode Estha Paris, Mod'art international),
  • concepteur mode, espace et produits dérivés (Esfad), 
  • modéliste créateur (Mode Estah),
  •  styliste designer (Mode Estah).

niveau bac + 4

  • DSAA mode et environnement (Duperré Paris),
  • DSAA Design mention mode option textile (ESAAT Roubaix),

niveau bac + 5

  • diplôme de l'ENSAD option design et matière,

Parallèlement, de nombreuses écoles privées délivrent leur propre diplôme dans les domaines du stylisme, du modélisme ou du design textile. Elles recrutent sur dossier, souvent au niveau bac pour des parcours sur 2 ou 3 ans (voir liste ci-dessus). Prévoir entre 6 000 € et 8 000 € par année d’études.

Salaires

Entre 2 000 € et 4 000 € brut par mois pour un modéliste confirmé.

Les salaires sont très variables : ils dépendent de la renommée de la maison de couture, de la taille de l’entreprise de confection et de l'expérience du modéliste.

Evolutions de carrière

Un modéliste créateur peut devenir styliste, le plus souvent en changeant d’employeur.

Avec une très bonne connaissance des circuits commerciaux, il peut aussi devenir chef de production.


Crédit photo : Fotolia