https://www.cidj.com/

Ingénieur / Ingénieure en programmation linguistique

Synonymes : ingénieur linguistique, ingénieur TAL

  • Informatique - Web - Réseaux
L’ingénieur.e en programmation linguistique conçoit et paramètre des logiciels de rédaction automatique. Ces outils basés sur le traitement automatique des langues (TAL) permettent d’organiser et de rédiger des informations factuelles, de développer des chatbots...

Description métier

L’ingénieur.e en programmation linguistique développe un code de traitement automatique dans une langue. Le TAL (traitement automatique des langues) est une discipline à la frontière de la linguistique, de l’informatique et de l’IA. Elle est aujourd’hui de plus en plus utilisée notamment pour rédiger des articles factuels (comptes-rendus de matchs, de résultats d’élections, de bulletins météo), concevoir des chatbots ou agents conversationnels. 

Le travail de l’ingénieur.e TAL commence par une analyse élaborée du corpus sémantique : type de langage (soutenu, familier, courant), contexte et support (réseaux sociaux, site internet, document administratif…), spécificités calligraphiques de la langue…  

Une fois les caractéristiques du corpus sémantique connues, l’ingénieur.e linguistique détermine un algorithme pour lui permettre de réaliser l’analyse de manière automatisée puis lance les scripts d’analyse. Son rôle est également de travailler sur des programmes d’intégration de flux de données. 

Force de propositions, l’ingénieur.e linguistique doit pouvoir solutionner des problèmes complexes ou développer de nouvelles approches ou fonctionnalités. 

L’ingénieur.e linguistique dispose d’un excellent esprit d’analyse et d’une parfaite maîtrise de sa langue de travail (à l’écrit comme à l’oral). Il a une expérience du TAL (traitement automatique des langues) et maîtrise différents langages de programmation (Java, Python…), les systèmes de contrôle de versions, les programmes informatiques d’intelligence artificielle. 

Études / Formation pour devenir Ingénieur / Ingénieure en programmation linguistique

L’ingénieur linguistique doit avoir des compétences à la fois en linguistique et dans le traitement automatique des langues.
Exemples de formations : 


Niveau bac + 5

•    Master informatique avec spécialisation en traitement automatique des langues 
•    Master en mathématiques ou en statistiques
•    Master TAL - traitement automatique des langues (Inalco, Université de Lorraine, Sorbonne nouvelle, Paris 13)
•    Diplôme d’ingénieur

Plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Salaires

Entre 2 700 € et  3 000 € brut mensuel.
 

Evolutions de carrière

L’ingénieur.e linguistique  peut évoluer au fil de sa carrière vers des projets de plus en plus complexes impliquant le management et l’encadrement d’équipes. 


Crédit photo : Hitesh Choudary / Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...