https://www.cidj.com/

Ingénieur / Ingénieure en efficacité énergétique

Synonymes : ingénieur thermicien, ingénieur conseil en énergies renouvelables, ingénieur conseil en maîtrise de l’énergie, ingénieur conseil en énergie

  • Bâtiment - Travaux publics
L’ingénieur.e en efficacité énergétique réalise des études thermiques et des audits pour optimiser la consommation d’énergie. S’il / Si elle intervient prioritairement dans le bâtiment, il.elle peut également être sollicité.e par des collectivités territoriales, des entreprises voire des particuliers.

Description métier

L’ingénieur.e en efficacité énergétique réalise des études d’audit et d’optimisation d’énergie dans le bâtiment dans le cadre de nouvelles constructions ou de réhabilitation de bâtiments (consommation d’énergie, niveau d’isolation, déperdition d’énergie.). Il.elle peut intervenir en amont d’un projet ou durant la réalisation de ce dernier (aide à la rédaction du cahier des charges, préparation du dossier auprès des organismes certificateurs, adaptation de solutions en cours de chantier…). Pour ces missions d'audits et de suivis énergétiques, il.elle peut-être sollicité.e tant par des entreprises, des particuliers que des collectivités territoriales. 

Au terme de ses études et bilans énergétiques, l’ingénieur.e en efficacité énergétique propose des solutions techniques chiffrées (choix de matériaux ou d’équipements, faisabilité technique…) au cabinet d’architecte et au maître d’ouvrages, au particulier.

L'ingénieur.e en efficacité énergétique intervient aussi dans l'accompagnement de labellisations énergétiques, l'AMO (assistance à maîtrise d'ouvrage) rénovation énergétique...

Le métier nécessite bien évidemment des compétences techniques (calculs énergétiques et thermiques, conception et structure du bâtiment, audit énergétique), juridiques et réglementaires (maîtrise de l’énergie) ; la maîtrise des logiciels de calculs thermiques et des appareils de mesure et de simulation thermique.

En parallèle, des compétences d’argumentation, de négociation sont indispensables pour présenter et défendre les solutions et choix techniques, tout comme des qualités de rigueur, de synthèse et rédactionnelles pour la mise en forme et la restitution des rapports. Loin d’être sédentaire, le métier implique une certaine mobilité géographique pour visiter les sites. 

L’ingénieur.e  en efficacité énergétique travaille au sein d’un bureau d’études. Selon les domaines d’intervention et le secteur d’activité du bureau d’étude (enveloppe du bâti et système constructif, développement durable, conseil aux particuliers), ses missions sont très variées (conseil, appui et assistance technique, expertise). 

Études / Formation pour devenir Ingénieur / Ingénieure en efficacité énergétique

La fonction est ouverte aux titulaires d’un bac + 5 et est accessible dès l’obtention du diplôme sous couvert d’avoir réalisé un ou plusieurs stages dans le domaine. Exemples de formations :  
 

niveau bac + 5 

  • Diplôme d’ingénieur en génie énergétique, génie thermique, génie et environnement (ESITC Caen, ENISE, Mines Saint Etienne, ENSGTI, ENSAM, ESI Reims, EIGSI, Grenoble INP Ense3, ENSTA, Polytech Annecy Chambery…)
  • Master dans les domaines de l’énergie, des éco-matériaux, de l’ingénierie des bâtiments, du développement durable
  • Master génie civil
    Différents parcours : bâtiment à hautes efficacité énergétiques (EC Lyon), matériaux et structure pour une construction durable (EC Lyon)
  • Master énergétique thermique
    Différents parcours : stratégies et conduite en énergétique et énergies renouvelables - SCEER (université de Picardie), stratégies et conduite en énergétique et matériaux innovants - SCEMI (université de Picardie)
  • MBA smart energy et performance énergétique des process des bâtiments (Institut Léonard de Vinci)
  • Diplôme d’ingénieur dans l’ingénierie du bâtiment et de l’économie de la construction (ESTP)

Plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

niveau bac + 6

  • Mastère spécialisé (MS) en éco-matériaux et construction durable, efficacité énergétique :
    MS expert en éco-matériaux et conception BIM (ESITC Caen),
    MS efficacité énergétique dans la rénovation des bâtiments (Mines Saint-Etienne),
    MS efficacité énergétique et environnementale options : industrie, bâtiment (CESI)

Salaires

Entre 2 500 et 2 900 € brut par mois pour un jeune diplômé (entre 3 000 € et 3 500 € après quelques années d’expérience).

Evolutions de carrière

L’ingénieur.e en efficacité énergétique peut évoluer vers des fonctions de responsable de pôle d’études thermiques, de chargé.e de mission efficacité énergétique dans des collectivités territoriales.


Crédit photo : Michele Bitetto / Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...