http://www.cidj.com/

Employé / Employée à domicile

Synonymes : aide à domicile, aide familiale

  • Social - Services à la personne
L’employé(e) ou aide à domicile se déplace pour assister chez elles, dans les tâches matérielles de la vie quotidienne, des personnes en difficulté ponctuelle ou permanente : accidentés, malades, femmes enceintes, mères de famille, personnes âgées…

Description métier

L'employé(e) ou aide à domicile prend en charge tout ou partie des tâches d’entretien au domicile de la personne assistée (petit ménage, lessive, séchage du linge, repassage, raccommodage…).

Elle peut aussi avoir à préparer des repas, à faire fonctionner les appareils ménagers, à répondre au téléphone, à aider éventuellement à la toilette…

Son activité s’exerce aussi à l’extérieur : faire les courses, conduire ou aller chercher un enfant à l’école, le faire jouer, accompagner la personne dans ses déplacements…

L’employé à domicile peut aussi accompagner certaines démarches administratives ou aider à remplir des papiers.

L’aide à domicile travaille seul(e) au domicile de la personne ou de la famille, mais il fait toujours partie d’une équipe associative privée ou municipale, ou encore d’une entreprise de services d’aide à la personne. Si la personne assistée est handicapée, son employé doit avoir la qualification d’auxiliaire de vie.

Comme le métier implique des déplacements constants, le permis de conduire est quasiment indispensable, surtout en zone rurale.

L’aide à domicile travaille rarement à temps plein et ses horaires sont concentrés à certains moments de la journée : repas, lever, coucher, sortie des classes… Il est fréquent de travailler le dimanche ou un jour férié, moyennant compensations (prime ou heures de récupération).

Études / Formation pour devenir Employé / Employée à domicile

Plusieurs diplômes professionnels permettent d’exercer dans le domaine des services à la personne :

niveau CAP

  • CAP AEPE - Accompagnant éducatif petite enfance (ex CAP petite enfance),
  • CAP assistant technique en milieu familial et collectif,
  • CAPA services aux personnes et vente en espace rural,
  • MC (mention complémentaire) aide à domicile (1 an après CAP ou CAPA),
  • CPJEPS AAVQ - certificat professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport mention animateur d’activités et de vie quotidienne (niveau CAP)

niveau bac

  • Bac pro ASSP- accompagnement, soins et services à la personnes, option à domicile,
  • DEAES - diplôme d'Etat accompagnant éducatif et social,
  • DETISF- diplôme d'Etat technicien d’intervention sociale et familiale.


Ces trois derniers diplômes permettent de progresser en termes de responsabilité.

À noter : beaucoup de professionnels de cette branche ont d’abord une formation « sur le tas » qui peut être reconnue équivalente à un diplôme dans le cadre de la procédure VAE.

Salaires

Salaires variables selon la qualification, mais toujours modestes : du Smic horaire (9,53 € à 13,90 € de l’heure environ, si l’aide à domicile est titulaire du diplôme de TISF (technicien en intervention sociale et familiale).

Evolutions de carrière

Avec un supplément de formation, il est possible de progresser dans le cadre des services à la personne ou des métiers sociaux : auxiliaire de vie sociale (AVS), aide médico-psychologique (AMP), aide-soignant ou technicien de l’intervention sociale et familiale (TISF), moniteur-éducateur.

Passer un bac pro (accompagnement, soins, et services à la personne ; service de proximité et vie locale ; service aux personnes et aux territoires) ouvre des possibilités d'encadrement d'équipe.


Crédit photo : Unsplash