https://www.cidj.com/

Coboticien / Coboticienne

  • Matériaux - Industrie
Les ingénieurs en cobotique conçoivent, développent et assurent la maintenance des robots collaboratifs c’est-à-dire des robots qui intéragissent avec l’homme à l’aide de bras articulés ou robotisés.

Description métier

À la différence d'un robot qui peut fonctionner seul, le cobot agit uniquement en étant piloté par l'homme (robot collaboratif). C'est l'ingénieur en cobotique qui est chargé de concevoir cette technologie.

Ces machines intelligentes sont aujourd’hui prioritairement utilisées dans l’industrie des transports (aéronautique, automobile…), l’agroalimentaire, la construction navale. Dans le domaine industriel, ces machines permettent de décharger l’homme de tâches répétitives. Mais la cobotique se développe aussi dans le domaine de la santé et de la chirurgie avec des systèmes permettant de préparer des interventions ou de simuler des gestes opératoires, l’assistance des personnes âgées. La défense constitue également un secteur très porteur pour le développement de cette technologie dérivée de la robotique. 

Après une phase d’observation et d’analyse qui lui permet de cerner les problématiques, le coboticien ou la coboticienne élabore un cahier des charges. Il ou elle procède ensuite à la conception du cobot (modélisation en 3D, réalisation d’un prototype, mise en œuvre des composants mécatroniques / des systèmes robotiques / des systèmes de contrôle / des systèmes mécaniques / des systèmes de sécurité,  programmation et intégration logicielle, tests…). Son rôle est ensuite d’assurer le suivi de sa production, son déploiement sur le lieu de production ou d’utilisation, la formation des utilisateurs. Tout au long de la durée de vie du cobot, il ou elle analyse les performances, supervise sa maintenance dans le cadre d’une démarche d’amélioration continue. 

L’ingénieur en cobotique doit avoir des compétences propres à la robotique (mécanique, électronique, automatismes, mécatronique) ainsi qu’une bonne connaissance de l’outil informatique et des algorithmes de programmation.  Il ou elle doit aussi maîtriser les techniques et outils de gestion de projet, de la qualité et de l’amélioration continue. En parallèle, il ou elle doit également avoir une certaine expertise dans les sciences cognitives, l’ergonomie et la biomécanique. 

Les ingénieurs en cobotique travaillent dans des bureaux d’études et de recherche de grands industriels, des cabinets d’ingénierie en R&D, des start-up innovantes. 

Études / Formation pour devenir Coboticien / Coboticienne

Un niveau bac + 5 (diplôme d’ingénieur, master) est le minimum requis pour travailler dans ce domaine. Une expérience en R&D en automatisme robotique ou en mécatronique s’avère fort utile. 

Niveau bac + 5 

  • diplôme d'ingénieur spécialités cobotique, robotique, automatisme, génie industriel, mécanique numérique (ESILV, Centrale Supélec…)
  • master en robotique, automatisme, génie industriel,  sciences de l’ingénieur, ingénierie des systèmes complexes, électronique/énergie électrique/automatisme


Plus de détails sur les masters : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Salaires

Salaire brut mensuel débutant : entre 2 500 et 3 000 € (jusqu'à 8 000 € en fin de carrière)

Evolutions de carrière

L’évolution professionnelle se concrétise le plus souvent par la conception et l’élaboration de cobots de plus en plus complexes. 


Crédit photo : Daniel Leveque / Unsplash