http://www.cidj.com/

Chargé / Chargée de clientèle bancaire

Synonymes : conseiller bancaire, conseiller financier, chargé de clientèle particuliers, chargé de clientèle professionnels, chargé de clientèle entreprises, téléconseiller bancaire

  • Banque - Finance - Assurance
Dans un établissement bancaire, le chargé de clientèle bancaire développe et gère un type de clientèle : particuliers, professionnels, entreprises... Il assure le suivi des comptes de cette clientèle et étend son portefeuille clients.

Description métier

Au sein d'un établissement bancaire, le chargé de clientèle bancaire gère un portefeuille de clients. Il peut s'agir d'une clientèle de particuliers, de professionnels (artisans, commerçants, professions libérales, entrepreneurs individuels) ou d'entreprises (TPE, PME, grandes entreprises etc..). 

Interlocuteur privilégié de ses clients, le chargé de clientèle joue aussi un rôle essentiel de conseils auprès de ses clients pour la mise en œuvre de leurs projets, la gestion et le développement de leur portefeuille mobilier il immobilier. Il conseille, assure le suivi des comptes, propose des solutions de financement, de crédit, de placement ou d'épargne, des produits et services de bancassurance adaptés à chaque type de clientèle. Son action commerciale est fondée sur la réalisation d’objectifs annuels révisés périodiquement. Il assure en parallèle l'actualisation des fichiers clients et des activités de prospection pour étendre et développer son portefeuille. 

Basé en agence, le chargé de clientèle particuliers est le principal interlocuteur du client avec sa banque. Il gère les clients "classiques" (ouverture de compte, demande de crédit, facilité de compte), les clients disposant d'un capital plus important étant géré par un gestionnaire de patrimoine. Le chargé de clientèle particulier est rattaché au responsable du marché des particuliers qui peut être directement le responsable d'agence dans de petites structures. 

Le chargé de clientèle professionnels est quant à lui spécialisé dans le conseil, l'aide et l'accompagnement des professions libérales, des commerçants, des artisans. Le métier nécessite un niveau de connaissance technique plus pointu que pour la gestion des comptes de particuliers, le chargé de clientèle professionnels étant amené à travailler sur des documents comptables, financiers et à assurer ensuite le suivi des demandes (prêt, financement, épargne, crédit-bail..) auprès des services du siège de sa banque. Responsable le plus souvent d'un secteur géographique, le chargé de clientèle professionnels se déplace fréquemment pour "visiter" ses clients sur le lieu d'activité.  

Le chargé de clientèle entreprises évolue à un niveau de compétences encore plus important. Il conseille et fidélise les entreprises réalisant un chiffre d'affaires important (PME, "grands comptes..). Expert en stratégie financière, », il s’agit d’effectuer une analyse financière des sociétés comportant l’étude des bilans, l’appréciation des compétences du dirigeant et l’analyse de l’environnement de l’entreprise. Il travaille en relation avec les directions financières de entreprises et les directions opérationnelles et fonctionnelles de la banque de financement et d'investissement qui l'emploie.  exerce le plus souvent au sein d'une banque de financement et d'investissement. 

A noter, avec le développement des banques en ligne se développe le métier de téléconseiller bancaire. Chargé de clientèle sans portefeuille, le téléopérateur bancaire réalise les opérations courantes et gère les demandes de clients à distance (téléphone, internet). 

Qualités nécessaires : bonnes facultés de jugement, rigueur, sens commercial, capacités d’autonomie et de décision.

Si le chargé de clientèle occupe une fonction typiquement bancaire, il existe au sein d’autres établissements financiers (société de crédit, affacturage…), des postes d’attachés commerciaux présentant des similitudes.

Études / Formation pour devenir Chargé / Chargée de clientèle bancaire

Selon le type de clientèle, le niveau requis varie de bac + 2 à bac + 5. Pour une clientèle de particuliers (à distance ou en agence), un niveau bac+2/3 suffit. En revanche, pour la gestion de portefeuilles de professionnels ou d'entreprise, mieux vaut viser un bac + 5 dans le secteur de la banque et de la finance. 

Niveau bac + 2
- BTS :  

  • banque, conseiller de clientèle (particuliers) ;
  • négociation et digitalisation de la relation client (NDRC) ;
  • management des unités commerciales (MUC), 

- DUT :

  • techniques de commercialisation (TC) ;
  • gestion des entreprises et des administrations option gestion et management des organisations (GEA GMO),

- DEUST banques : organismes financiers et de prévoyance (Ecole d'économie à l'Université d'Auvergne),

Niveau bac + 3
- LP assurance, banque, finance : chargé de clientèle bancaire,
- bachelor responsable de clientèle banque, finance, assurance (ISTEF),

Niveau bac + 5
- Master pro dans le domaine de la banque et de la finance,
- Diplôme d'école de commerce.

A noter, les établissements bancaires proposent une offre de formation riche et variée pour permettre des évolutions de parcours

Salaires

Dans la banque un jeune chargé de clientèle débute avec un salaire mensuel qui se situe dans la fourchette 1 500/1 700 €. Très souvent ce salaire mensuel est versé sur 14 ou 15 mois.

Evolutions

Un téléopérateur bancaire peut évoluer vers le métier de conseiller financier en agence.

Les chargés de clientèle particuliers et professionnels peuvent monter en responsabilité et devenir conseiller patrimoniale ou responsable d'unité commerciale. 

Pour un chargé de clientèle entreprises, les perspectives d'évolution sont essentiellement commerciales (poste de direction, chef de produit...). 


Crédit photo : Pixabay

Vous pourriez être intéressé(e) par...