• Témoignage

Passer le bac en candidat libre : des étudiants témoignent

  • Examens
  • BAC techno
  • BAC PRO
  • Bac
Passer le bac en candidat libre : des étudiants témoignent

Pour préparer et passer le bac, il n’est pas obligatoire d’être inscrit dans un lycée. Chaque année près de 17 000 élèves font le choix de préparer l’examen à distance et de passer le bac en candidat libre. C’est notamment le cas de Romane, Dimitri, Dylan et Lilou qui se sont préparés via le Cned

Décrochage scolaire, premier échec au bac, handicap, sportif de haut niveau, … les raisons qui peuvent pousser les lycéens à passer leur bac en candidat libre sont nombreuses. Avec ce statut, vous n’êtes pas inscrit en lycée et vous préparez le bac seul. On parle également de candidature individuelle.

Vous pouvez décider de travailler les cours en totale autonomie en vous aidant de livres et d’annales ou à l’aide de vos cours de l’année précédente si vous repassez votre bac. Mais vous pouvez aussi opter pour les cours à distance. « Après avoir suivi une formation en CAP, j’ai voulu me réorienter vers la voie générale. J’ai préparé un bac L à distance dès la classe de 1ère. J’ai choisi de passer par le CNED parce que je voulais un peu d’accompagnement et ne pas me retrouver totalement seul » explique Dylan, 22 ans, qui a passé son bac L avec mention en 2018. Dimitri, titulaire d’un bac S la même année a également fait appel au CNED (centre national d'enseignement à distance). « Un des gros avantages c’est que le niveau acquis est reconnu par l’Etat et par les établissements scolaires ». Si vous envisagez de retourner au lycée après une année à distance, cette reconnaissance est importante. « Avec le CNED, on reçoit des certificats de scolarité qui sont la preuve que l’on possède bien le niveau requis pour poursuivre nos études ».

Pour passer le bac en candidat libre : soyez organisé

« Avec le CNED, recevoir ses cours par la poste c’est quelque chose ! » se souvient Dylan. « On reçoit un colis avec 20 livres, 15 kg au total de cours ! C’est énorme ! ». Que vous choisissiez de suivre des cours à distance ou pas, préparer le bac en candidat libre demande une grande autonomie et une vraie force de travail. Pour Lilou, 16 ans, qui prépare un bac S, « c’est dur parce qu’il faut s’astreindre à travailler tous les jours alors qu’on est bien moins accompagné par rapport au lycée. Il y a des matins où j’aimerais ne pas avoir à me lever ! ». Pour se motiver, la jeune fille peut compter sur le soutien de ses proches. « Heureusement ma mère me pousse à travailler et réviser de manière régulière ». Même chose pour Dimitri, qui suit des cours à distance depuis la 3e. « Au début ma mère gérait l’organisation de mes cours et petit à petit c’est moi qui me suis organisé seul ».

Pour être organisé, constituez-vous un emploi du temps. Attention à ne pas vous imposer un rythme trop lourd. Privilégiez un programme que vous pourrez tenir. Pour Dylan, « l’emploi du temps était équivalent à celui que j’avais au lycée. Par exemple si au lycée les élèves suivaient 8h de philo par semaine, alors je me programmais 8h de philo par semaine ». Pour Lilou c’est 5h de cours par jour. « Je ne travaille pas le week-end mais par contre je n’ai pas de vacances. Je révise deux matières dans la journée : une le matin et une l’après-midi ».

Romane, sportive de haut niveau qui prépare un bac ST2S, a choisi les cours à domicile pour concilier ses entraînements avec les cours. « C’est parfois un peu dur parce qu’on n’a pas de prof à côté de nous comme au lycée ». Sachez qu’avec le CNED, vous êtes quand même accompagné. Si vous avez des questions sur un cours, vous pouvez contacter des professeurs en ligne. Mais selon Lilou, « ce n’est pas toujours facile d’avoir une réponse dans l’immédiat. Pour prendre contact avec les profs par téléphone par exemple il faut respecter certains horaires ».

Bac en candidat libre : ne restez pas seul

« Avec les cours à distance on est bien occupé ! Mais il ne faut pas oublier de se sociabiliser » conseille Dimitri. Pratiquer un sport ou une activité artistique et voir régulièrement des amis peuvent être un bon moyen de se sociabiliser. « L’avantage avec les cours à domicile c’est qu’on gère son emploi du temps comme on veut. On peut donc consacrer du temps à ses passions ».

Pour Dylan, échanger avec d’autres jeunes inscrits au CNED via les réseaux sociaux a été bénéfique. « J’ai rencontré deux personnes qui passaient le bac en même temps que moi. C’était très important parce qu’on se comprenait et on se remotivait quand l’un de nous flanchait ». « J’ai quelques difficultés relationnelles avec les autres mais grâce à l’équitation et la natation, j’ai réussi à garder quelques liens sociaux » raconte Lilou.

Attention aux démarches administratives

Pour se présenter au bac en candidat libre vous devez vous inscrire dans votre académie. Cette démarche est indispensable, que vous suiviez des cours à distance ou pas. Attention, une inscription au CNED ne vous inscrit pas au bac de manière automatique. En général, ces inscriptions se déroulent d’octobre à mi-novembre. Alors soyez vigilants pour ne pas rater cette formalité. « Après s’être préinscrit sur le site de l’académie, on reçoit un courrier qui confirme l'inscription puis un autre qui nous donne les centres d’examen où nous devrons passer les épreuves du bac » explique Dimitri. En passant par le CNED, vous serez informé des dates à ne pas laisser passer. « Sur la page d’accueil du site du CNED il y a des actualités avec les temps forts à ne pas manquer » se souvient Dylan.

L’info en + : Sachez que pour l’inscription sur Parcoursup, en tant que candidat libre vous devez suivre la procédure comme les élèves qui sont en établissement scolaire. Vous êtes soumis au même calendrier et aux mêmes délais de réponse.

Marine Ilario © CIDJ
Article créé le 28-11-2018 / mis à jour le 03/12/2018