Option ou spécialité du bac : l'enseignement artistique vous attire

  • Examens
  • Bac
Options du bac : l'enseignement artistique vous attire

Histoire des arts, arts plastiques, cinéma audiovisuel, théâtre, danse, musique et cirque : vous êtes nombreux à être tentés par l'une de ces options du bac. Que vous optiez pour une spécialité ou un enseignement artistique facultatif, renseignez-vous bien sur ce que proposent les établissements proches de chez vous.

Non, il ne faut pas forcément se diriger vers une carrière artistique pour s'engager dans une spécialité ou une option facultative liée à l'art. Si votre projet professionnel n'est pas encore précis, par exemple, vous pouvez décider d'approfondir l'une de vos passions et enrichir, par la même occasion, votre culture générale.

Initiez-vous à l'art dès la seconde

“L'option arts se déclinent en plusieurs disciplines : arts plastiques, cinéma audiovisuel, histoire des arts, danse, théâtre, musique”, explique Anne-Marie Peslaherb-Ligneau, déléguée académique à l'éducation artistique et culturelle de l'académie d'Orléans. Pour chacune de ces disciplines, vous devrez suivre 3h de cours par semaine.

Si vous voulez intégrer une spécialité artistique en première, autant commencer dès la seconde. Si vous hésitez encore, choisir l'une de ces options vous permettra sans doute de vous décider. Mais comme ils ne sont pas proposés dans tous les établissements, "vous n'êtes pas obligé de les suivre pour vous orienter vers une première avec une spécialité artistique".

Il existe aussi une option qui peut être choisie uniquement en seconde et un enseignement de spécialité "arts du cirque". L'option en seconde correspond à 6 heures de cours hebdomadaires. En enseignement de spécialité, il correspond à 4 heures de cours hebdomadaires en 1ere et 6 heures en terminale.

Options du bac

L'art en enseignement de spécialité 

Si, à la sortie de la seconde, vous vous décidez finalement pour une spécialité artistique (théâtre, cinéma audiovisuel, histoire de l'art, arts plastiques, musique, danse, cirque), ayez bien en tête que vous vous engagez pour 4 heures de cours par semaine en première et 6 heures en terminale, et que votre note sera affectée d'un coefficient 8 en première (ou 16 lorsqu'il fait l'objet d'une épreuve finale au bac s'il est conservé en terminale). Ce n'est donc pas un choix anodin !

Informez-vous bien sur le contenu des cours avant de vous inscrire. La pratique a une place importante mais la spécialité comprend aussi beaucoup d'analyses d'œuvres ainsi que des sorties culturelles explique Anne-Marie Peslaherb-Ligneau. L'objectif n'est pas d'en faire des futurs artistes, les programmes ont intégré une dimension plus large de découverte de tous les métiers du domaine artistique”.

Curiosité et investissement

"Avant la réforme du bac, la spécialité arts était réservée aux élèves des classes littéraires, aujourd'hui on peut conjuguer la spécialité arts avec toutes les autres spécialités". Pour un lycéen intéressé par les métiers technique du son et du cinéma, il peut par exemple être pertinent de combiner la spécialité cinéma-audiovisuel avec la spécialité physique et maths.

Si les spécialités peuvent parfois servir à affirmer votre projet d'études, l'enseignement artistique facultatif peut vous permettre d'enrichir votre culture générale. Il s'adresse essentiellement à des élèves curieux. Renseignez-vous tout de même : si certains sont accessibles au débutants, d'autres demandent un niveau minimum, notamment l'enseignement de musique, qui exige de savoir jouer d'un instrument.

Pour autant, "on attend pas des élèves qu'ils soient des spécialistes. On n'évalue par leur talent de comédiens ou de danseurs, ce qui est évalué c'est les progrès qu'ils ont accompli toute l'année, leur investissement et leur capacité à travailler collectivement".

L'enseignement artistique ne se prépare pas dans tous les lycées

Sachez aussi que tous les lycées ne proposent pas l'enseignement artistique. Vous pouvez, bien sûr, intégrer un autre établissement spécifiquement pour celle qui vous intéresse quand vous êtes en voie générale et que vous choisissez l'art comme spécialité. Mais le choix d'options facultatives n'est pas un critère d'acceptation dans un établissement.

La plus rare est la spécialité “arts du cirque”, qu'il n'est possible de suivre que dans une dizaine d'établissements.

 

CIDJ © CIDJ
Article mis à jour le 08/02/2022 / créé le 27-01-2022