• En bref

L'alternance en chiffres

  • Réussir son alternance
  • CV et lettre de motivation
  • Apprentissage
Alternance en chiffres

De plus en plus prisée, l’alternance permet d’acquérir une expérience professionnelle et un diplôme, tout en bénéficiant d’un salaire. CAP, bac pro, BTS, DUT, licence, master… tous les diplômes peuvent se préparer en alternance. La tendance est à une nette augmentation du niveau de formation.

L'alternance séduit. Ainsi, la France comptait au total 410 600 jeunes en contrat d’apprentissage au mois de juin 2017, d’après les statistiques du ministère du Travail et de l’Emploi. Le nombre de signatures de nouveaux contrats entre janvier et juin 2017 a augmenté de 7% par rapport à la même période l’année précédente, pour totaliser 39 047.

Ciblés par le projet de loi relatif à la "Liberté de choisir son avenir professionnel", ils seront, tout comme les contrats de professionnalisation, soumis à des réformes qui devraient entrer en vigueur à partir de 2019

Pour faciliter l'alternance dans certains secteurs, les apprentis mineurs peuvent, sur simple déclaration, être employés à des postes dits « dangereux » (travaux en hauteur ou utilisation de machines). Il s'agit de travaux réglementés.

Par ailleurs, il existe des aides pour les entreprises. Celles de moins de 250 salariés peuvent obtenir une aide d'au moins 1 000 euros pour le recrutement d’un premier apprenti ou d'un apprenti supplémentaire.

Pour financer ses études, la formule de l’alternance est particulièrement attrayante dans le cas de formations onéreuses comme les écoles de commerce qui sont de plus en plus nombreuses à proposer ce type de cursus. En alternance, c’est votre employeur qui finance tout ou partie de votre formation.

- Près de 7 jeunes apprentis sur 10 ont un emploi sept mois après la fin de leur formation.

Entre 2016 et 2017, cette proportion a augmenté, passant de 64,9% à 69%, selon des données du Ministère de l’Education nationale publiées en mai 2018.  Dans le détail, en 2017, 64% des jeunes titulaire d'un CAP suivi en alternance ont été recrutés moins d’un an après avoir décroché leur diplôme. Ce chiffre passe à 71% pour les titulaires d'un bac pro et 81% pour ceux ayant décroché un BTS.

- 3  secteurs qui forment le plus d’apprentis

L’industrie, le commerce et bâtiment sont les secteurs qui recrutent le plus d'apprentis.

-  La fonction publique recrute 

En 2016, la fonction publique a enregistré 13 148 nouveaux contrats d’apprentissage, soit une hausse de 23% par rapport à 2015. Ils n'étaient que 2 600 apprentis en 2001. La fonction publique territoriale regroupe l'essentiel des effectifs des nouveaux agents.

- 500 nouvelles formations en alternance en 2017

Du CAP au BTS, 500 nouvelles formations en alternance ont été proposées à la rentrée 2017. Parmi les secteurs concernés figurent l’aide à la personne, les énergies renouvelables, les métiers de la sûreté et de la sécurité, le numérique, la logistique et l’industrie.

- Des femmes plus diplômées

Près de 40 % des apprenties préparent un diplôme de l’enseignement supérieur contre 29 % des hommes.

- 28 %, c’est le taux d’abandon des contrats d’alternance

Le taux s'élève à environ 16% d'abandon dans le supérieur dans le supérieur contre 29 % pour les diplômes préparés de niveau CAP-BEP.

- Des salaires moyens entre 500 et 1200 euros 

La rémunération en alternance varie en fonction de l’âge et du diplôme. Dans le secteur privé, le salaire net moyen est de 504 euros pour un apprenti de moins de 18 ans et 1 127 euros pour un apprenti de 21 ans ou plus, selon les dernières statistiques de la Dares. 

Une prime pour les apprentis de moins de 21 ans

Une nouvelle aide financière de 335€ est accordée aux jeunes ayant conclu, en qualité d'apprenti dans le secteur privé (ou le secteur public), un contrat d'apprentissage dont la date de début d'exécution est comprise entre le 1er juin 2016 et le 31 mai 2017. Pour en savoir plus clique ici

- 19 ans l'âge de l'apprenti

19 ans, c’est l’âge moyen des apprentis en France, tous niveaux de diplômes confondus.La durée d’un contrat d’apprentissage varie de 1 à 3 ans.

- Les régions investissent 265 millions d'euros

Chaque année les régions investissent près 265 millions d'euros en faveur de l'apprentissage. Le projet de réforme vise notamment une modification de l'implication des régions et des financement de l'apprentissage. 

- Plus de 1 000 métiers accessibles du CAP au master en alternance

CAP, bac pro, BTS, DUT, licence, master… Tous les diplômes se préparent en alternance et aujourd’hui la tendance est à une nette augmentation du niveau de formation en apprentissage.

Bourse de l’apprentissage : c’est nouveau, elle permet de connaître exactement les postes et les stages disponibles dans les entreprises de chaque région : www.bourse-apprentissage.com/.

Marine Ilario © CIDJ
Article créé le 28-05-2015 / mis à jour le 11/09/2018