• Conseils

Quelques gestes pour une école écolo

  • Initiatives
Photo écolo

Face au réchauffement climatique qui menace chaque jour de voir des banquises s’effondrer et d’observer une montée des eaux jamais égalée, chacun peut se sentir impliqué dans une mission : Sauver la planète ! Parents, élèves, enseignants, voilà une liste de gestes écolos que vous pouvez d’ores et déjà mettre en place dans vos établissements.

Dans la salle de classe

  • L’hiver, il fait froid on ne vous apprend rien. Cependant, mettre le chauffage au maximum n’est pas forcément une bonne idée. Alors oui, on a chaud, c’est génial ! Mais au lieu de mettre les radiateurs au maximum pour que ceux du fond de la classe en profitent pourquoi ne pas s’habiller un peu plus chaudement, quitte à enlever une ou deux couches de vêtements. Vous aurez quand même chaud et la planète s’en portera mieux. Le fait de baisser la température de seulement 1°C fera faire une économie d’énergie de 7%.
Salle de classe lycée
  • Mettre quelques plantes sur le rebord de la fenêtre peut être un super moyen pour améliorer la qualité de l’air et en plus ça fait joli (Cactus, Pothos, Dieffenbachia...). 
  • Enfin, on ne le répète jamais assez mais lorsqu’on quitte une salle on pense tout simplement à éteindre les lumières. Même pendant les cours, allumer la lumière n’est pas forcément nécessaire si l’exposition de votre salle au soleil est suffisante pour que vous puissiez voir le tableau et votre feuille.

A la cantine

  • Avec l’aide des professeurs et de la direction de l’école, vous pouvez demander à la cantine si elle peut se fournir avec des produits que l’on trouve dans la région.
jeunes mangeant des spaghetti à la cantine
  • Et pourquoi pas faire un petit potager si l’établissement dispose d’un jardin ? Ce qui permettra de faire pousser toutes sortes de fruits et légumes que vous pourrez retrouver directement dans vos assiettes. Mais il est possible aussi de placer un bac à compost pour jeter les déchets organiques de la cafétéria, cela créera de l’engrais naturel.
  • Pour les plus grands étudiants, au lieu de faire 1 heure de queue avant de pouvoir manger au self, vous pouvez rapporter un bon petit plat de la maison que vous aurez juste besoin de réchauffer dans des récipients réutilisables. Vous mangerez plus vite et pourrez profiter plus longtemps de votre pause du midi.

Avec les ordinateurs

  • Pour les salles équipées d’ordinateurs, mettez en mode veille ceux qui ne sont pas utilisés. Plutôt que de voir des écrans de veille génériques de qualité nulle, préférez un écran éteint. Selon l’association Rainforest Alliance cela permettrait de réduire la consommation d’énergie de 60 à 70 %, c’est énorme !
  • En ce qui concerne les polycopiés pour un plan de cours qui utilisent beaucoup de papier et qui finissent souvent au fond du sac. Vous pouvez les mettre en ligne sur le site de l’école ou un Cloud qui sera accessible par les élèves, les arbres vous remercieront et les élèves aussi. Oui leur sac sera moins lourd.
  • Professeurs ! Les dissertations, les synthèses et tous ces devoirs à rendre sur des copies doubles, pourquoi les élèves ne peuvent tout simplement pas vous les envoyer par mail ? Voyez-y aussi un côté pratique, les écritures illisibles, les ratures, le blanco ! Tout ça, c’est fini ! Soulagés ?

Avec le papier / les déchets

  • Si le besoin d’utiliser du papier se fait sentir, ce qui peut se comprendre (facilité de lecture, plus facile à corriger que sur un écran…). Préférez une impression recto-verso de vos documents et devoirs et si possible utilisez du papier recyclé. Encore une fois double action, moins de papier, et sacs moins lourds. Astucieux non ? Selon Planetoscope, la consommation annuelle de papier en France s'élève à 8,8 millions de tonnes ce qui représente 279 kg par seconde ! En moyenne chaque habitant consomme 136 kg de papier et carton par an. 
bac de recyclage
  • Les briques de jus, les bouteilles d’eau, les bouchons, les emballages carton de gâteau… Tout ça finit généralement au fond de la poubelle placée à l’entrée de la salle de cours. Mais si en plus de ça il y avait un bac pour récolter les déchets recyclables ? Et là hop double sensibilisation : le tri et le recyclage !

Bien sûr cette liste n’est pas exhaustive et de nouveaux moyens pour sauver la Terre vont sûrement voir le jour dans les années à venir. Mais tout doit bien commencer quelque part. L’école, le collège, le lycée, l’université sont des endroits où la sensibilisation peut se faire facilement, alors pourquoi attendre ?

Deux établissements labellisés Eco-Ecole

logo éco école

* Lycée des Métiers Le Paraclet, 29018 Quimper (label Eco-Ecole depuis 2012)

Dans ce lycée, c’est Ingrid Morvan qui est à la tête du projet Eco-Ecole. Professeure Documentaliste au CDI, elle explique : « L’année dernière (2017/2018, ndlr) nous avons travaillé sur l’énergie (…) nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour voir l’impact qu’ont eu nos actions sur la facture. Mais ce qui a changé c’est surtout le comportement des élèves notamment au niveau du tri. Aujourd’hui, lorsqu’ils ont des déchets ils demandent souvent dans quelle poubelle ça doit aller. »

Cette année le Lycée des Métiers se penchaient sur « l’éco-responsabilité » et ont mis plusieurs actions en place afin de sensibiliser au sein de l’établissement : mur virtuel où des gestes écolos étaient expliqués, une exposition sur le greenwashing, randonnée nature… en attendant le prochain thème de l’année 2019/2020 cet établissement compte conserver son label Eco-Ecole en faisant chaque année un pas de plus vers un lycée respectueux de l’environnement.

* Collège Victor Hugo, 94230 Cachan

Au sein de ce collège, plusieurs actions ont été mises en place afin d’obtenir le label Eco-Ecole. Tout le monde est impliqué de la proviseure au collégien. Les gestes écolos s’appliquent à tout le monde. Les impressions de mail sont limitées, les stylos usagés sont récupérés pour être recyclés dans l’espace administratif.

Dans la cour, des poubelles supplémentaires ont été mises en place (plus aucune excuse pour trouver un déchet qui traîne par terre). Le collège a également un petit potager, aucun fruits ou légumes de la production ne finit dans l’assiette mais les élèves peuvent repartir avec leur production chez eux (rhubarbes, framboises, herbes aromatiques, tomates, pommes de terre). Enfin, toujours dans une démarche de recyclage des déchets, la direction du collège souhaite également qu’un bac à compost voit le jour au sein de l’établissement.

En 2019, 2500 établissements sont labellisés Eco-Ecole. 650 Etablissements renouvellent chaque année leur label autour de 8 thématique différentes : eau, alimentation, déchets, biodiversité, solidarités, climat, santé, énergie.

Plus d’infos et d’éco gestes sur : https://www.eco-ecole.org/

 

Antoine Ducarre © CIDJ
Article mis à jour le 03-06-2019 / créé le 16-05-2019