https://www.cidj.com/

Pilote militaire d'hélicoptère

Synonymes : officier pilote d'hélicoptère

  • Armée – Sécurité - Secours
  • Transport - Logistique
Le pilote militaire d'hélicoptère est responsable du plan de vol, de la maîtrise et de la sécurité de son appareil. Intégré au sein d'une escadrille, il est amené à réaliser différents types de vols (combat, de nuit, aux instruments).

Description métier

Des trois armées (terre, air, marine), c’est, de loin, l’armée de terre qui dispose du plus grand nombre d’hélicoptères (la moitié des hélicoptères de l'Etat français) regroupés dans l’aviation légère de l’armée de terre (ALAT). Mais la marine et l'armée de l'air emploient également des pilotes d'hélicoptères. 

Au sein l'ALAT, le pilote d'hélicoptère de combat participe à tout type de missions générales ou d'aérocombat (combat et appuie feu, reconnaissance, héliportage de troupes , évacuation médicales ou de ressortissants, renseignement).  
Aux ordres d’un chef de bord, il assure toutes les manœuvres de l’hélicoptère pour permettre la mise en œuvre des systèmes d’armes : attaque, appui protection, reconnaissance, sauvetage. Il est responsable de la sécurité de l’appareil. Il maîtrise sa trajectoire durant les phases de déplacement tout en participant à l’utilisation des armes embarquées pour le combat : canons, lances missiles, roquettes…Par définition, le pilote d’hélico travaille en équipe, au sein d’une escadrille, avec des responsabilités importantes. Des séjours actifs opérationnels à l’étranger sont toujours possibles. Une grande disponibilité est obligatoire pour exercer ce métier.

Au sein de l'armée de l'air, l'officier pilote d'hélicoptère assure le transport de personnes et de fret ainsi que des missions sanitaires lors des opérations extérieures. 

Dans la marine, le pilote de l'aéronautique navale à bord de son hélicoptère assure des missions de protection, d'assaut, de renseignement, de lutte-anti-sous-marine, de sauvegarde maritime ou de secours en mer. 

 

Études / Formation pour devenir Pilote militaire d'hélicoptère

Armée de terre : recrutement à partir du bac + tests de sélection + formation rémunérée (initiale et spécialisée) de 18 mois

Marine nationale : recrutement à partir du bac + concours de l'aéronautique navale + formation rémunérée (statut officier)

Armée de l'air : recrutement de pilotes expérimentés (bac + 3, licence de pilote professionnel hélicoptère et autres certificats + expériences) ou à partir du bac + test de sélection 

Salaires

La rémunération ou solde dépend du grade, de la situation familiale, etc. 

  • armée de terre : 1 725 € net (dès affectation). La rémunération en opération extérieure peut être multipliée jusqu'à 2,5. 
  • armée de l'air : 3 800 € net pour capitaine 4e echelon (primes incluses) ; 1 328 € pour les les élèves officiers (sous lieutenant : 2 636 €)

 

Evolutions de carrière

Le pilote d’hélicoptère de l’armée de terre est un officier. Il débute comme pilote de combat puis, avec l’expérience il peut devenir chef de bord, chef de patrouille, moniteur en école de formation ou en régiment, voire commander une escadrille.

Une fois dégagé de ses obligations militaires, le pilote militaire d'hélicoptère peut s'orienter vers les transport de marchandises et de transport, le secours, la sécurité ivile, le samu, les douanes ou des entreprises spécialisées (EDF par exemple)

Dans le civil des secteurs comme l’agriculture, la sécurité civile, le tourisme, le transport utilisent également les services de pilotes d’hélicoptères. Des reconversions sont donc possibles pour des anciens pilotes militaires.


Crédit photo : Unsplash