http://www.cidj.com/

Mécanicien / Mécanicienne de maintenance ferroviaire

Synonymes : mécanicien ferroviaire, technicien du matériel roulant

  • Mécanique - Maintenance
  • Transport - Logistique
Le mécanicien de maintenance ferroviaire a pour missions la surveillance, l’entretien et la réparation du matériel roulant : motrices (électriques ou Diesels, TGV, rames de RER), voitures de voyageurs, wagons de marchandises.

Description métier

Le travail du mécanicien de maintenance ferroviaire s’établit sur la base du programme de maintenance élaboré par les services techniques en fonction des spécifications mentionnées dans les documents ou après des constats de dysfonctionnement ou d’usure.

Après diagnostic sur l’origine d’un dysfonctionnement (grippage, fuite dans un circuit), il détermine les opérations à mener. Il effectue les changements de pièces défectueuses (freins, batteries, etc.).

En entretien courant, il nettoie les connections, graisse les roulements et les rouages, règle les organes mécaniques, hydrauliques ou électroniques (vérins, connexions de flexibles, systèmes d’ouverture des portes…).

Le mécanicien utilise des outils de manutention très lourds : palans, chariots élévateurs, ponts roulants pour déplacer des pièces comme des moteurs, des essieux ou des roues de wagon. Il travaille également en atelier pour la découpe ou l’usinage de certaines pièces.

En cas de panne de tout un système défaillant, il opère un changement standard (boîtier électrique, système d’éclairage) en vue d’une réparation en atelier ou chez le constructeur de la pièce. Au retour de celle-ci, il effectue des tests de vérification et des essais après remise en place de l’organe défaillant.

Il remplit des documents techniques d’intervention pour constituer le dossier de maintenance du matériel et retrouver l’ensemble des interventions.

Le mécanicien ferroviaire travaille en équipe et en liaison avec le bureau des méthodes pour l’amélioration des procédures de maintenance. L’organisation des tâches se fait par roulement en 2x8 ou 3x8 ou en période d’astreinte pour assurer une permanence en cas d’urgence (travail de nuit…).

Études / Formation pour devenir Mécanicien / Mécanicienne de maintenance ferroviaire

Le mécanicien de maintenance ferroviaire doit posséder des connaissances en électrotechnique, mécanique, automatisme, hydraulique et pneumatique. Des formations professionnelles débouchent sur les diplômes suivants :

niveau CAP

  • CAP Electricien (ex CAP PROELEC - préparation et réalisation d’ouvrages électriques),
  • MC (mention complémentaire.) maintenance des moteurs Diesel et de leurs équipements,


niveau bac

  • Bac pro MEI - maintenance des équipements industriels,
  • Bac pro  ELEEC - électrotechnique, énergie, équipements communicants,
  • Bac pro maintenance de véhicules automobiles, option véhicules industriels.


niveau bac + 2

  • BTS MS - maintenance systèmes,
  • BTS CRSA - conception et réalisation de systèmes automatiques, 
  • BTS MCI - moteurs à combustion interne.
     

Salaires

Le métier existe dans les entreprises de transports ferrés : SNCF/RFF, mais aussi RATP et dans toutes les sociétés de transports urbains des villes ayant opté pour un circuit de tramways.

Suivant la qualification, le salaire mensuel net d’un mécanicien débutant est compris entre le S.M.I.C. et 1 600 € (hors prime éventuelle). Un chef d’équipe peut compter sur un salaire de 1 600 à 2 000 €.

Evolutions de carrière

Avec de l’expérience, le mécanicien peut évoluer vers un poste de chef d’équipe ou d’atelier ou se spécialiser dans certains matériels comme les systèmes pneumatiques.

Le perfectionnement des méthodes de mise au point des procédures d’entretien ou de remplacement peut donner l’occasion à un mécanicien de poser une candidature à une promotion au sein du bureau des méthodes.


Crédit photo : Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...