http://www.cidj.com/

Horloger / Horlogère

Synonymes : horloger-bijoutier, micromécanicien

  • Commerce - Immobilier
  • Artisanat - Métiers d'art
L’horloger / l'horlogère est un artisan ou un technicien qui assure le montage, la réparation et le réglage des montres, réveils, pendules et horloges traditionnelles à systèmes mécaniques, mais aussi électroniques. C’est un micro mécanicien et un électronicien.

Description métier

L’horloger / l'horlogère sait localiser et expliquer une panne sur les micro mécanismes.

Il vérifie et teste ceux-ci aux différents stades de son intervention. Il remet en état les pièces défectueuses par nettoyage ou soudage. Si nécessaire, il les remplace. Il procède à des échanges de composants électroniques et de circuits imprimés.

Il effectue des réglages avec des appareils de mesure et de contrôle ; il sait utiliser les métaux et les alliages nouveaux.

L’horloger travaille avec des instruments d’optique grossissants très performants. Il doit jouir d’une grande habileté manuelle. Patience et minutie sont des aptitudes essentielles pour ce métier.

Il travaille le plus souvent seul, assis à son établi, dans un local débarrassé au maximum de toutes poussières, éclairé à la lumière artificielle.

Ses horaires sont réguliers bien que certaines périodes de l’année puissent donner lieu à un surcroît de travail. Il opère avec des outils spécifiques : pinces très fines et à ressort pour saisir des pièces ultra légères et miniaturisées.

S’il travaille sur de gros instruments (horloges dans des lieux publics, comtoises chez les particuliers) il doit se déplacer.

Un sens du contact est aussi indispensable s’il exerce une fonction commerçante, soit comme artisan réparateur à son compte, soit comme salarié chez un horloger bijoutier.

Il peut aussi exercer pour un atelier de réparation rapide dans un centre commercial. S’il travaille dans l’industrie horlogère, il n’est pas au contact de la clientèle.

Études / Formation pour devenir Horloger / Horlogère

Différents diplômes et formations mènent au métier :

niveau CAP
- CAP horlogerie,

niveau bac 
- Bac professionnel microtechniques,
- BMA - brevet des métiers d'art horlogerie,

niveau bac + 3
- DN MADE mention instrument 

Pour les personnes déjà en activité :
- CQP (certificat de qualification professionnelle organisé par la branche) horloger-rhabilleur,
- CQP montres à complications.

 

Salaires

Un ouvrier horloger débutant gagne aux alentours du S.M.I.C. En moyenne, un horloger bijoutier confirmé peut dégager un revenu d’environ 2 800 € mensuels. Quelques-uns ont des revenus bien supérieurs.

Evolutions de carrière

Un horloger avec une bonne expérience professionnelle ou en possession d’un BMA peut devenir technicien horloger.

Il peut se spécialiser dans les modèles anciens et de collection ou s’installer en tant que bijoutier-horloger.


Crédit photo : Elisha Terada - Unsplash