https://www.cidj.com/

Echafaudeur / Echafaudeuse

Synonymes : monteur échafaudeur

  • BTP - Urbanisme
L’échafaudeur ou l'échafaudeuse monte et démonte des structures métalliques. C’est un métier exigeant où la sécurité prime avant tout.

Description métier

L’échafaudeur ou l’échafaudeuse assure le montage et le démontage de structures métalliques. Il peut s’agir d’échafaudages pour le bâtiment, de passerelles ou de ponts, de tribunes ou de chapiteaux…

Avant tout chantier, l’échafaudeur procède au balisage et à la sécurisation de la zone puis il décharge les éléments pré-fabriqués et pré-assemblés. 

A l’aide de plans, il réalise les assemblages définitifs puis leur installation et montage (fixation, vérification de l’étanchéité, soudure..). Tout au long des opérations, il guide les conducteurs d’engins qui procèdent au levage et intervient pour déplacer les éléments à l’aide de chariots de manutention si nécessaire. Il est particulièrement soucieux des règles de sécurité pour lui, comme pour l’équipe qui utilisera l’échafaudage.

Une fois, le montage terminé, il s’assure de la conformité de la structure (sous réserve de disposer de l’habilitation vérificateur et utilisateur). 

Après utilisation, l’échafaudeur assure le démontage.

L’échafaudeur travaille dans des entreprises du BTP ou du génie civil. Il peut également travailler pour des entreprises prestataires de services dans le domaine de l’événementiel. 

Le métier d’échafaudeur implique de la rigueur et de la précision et le respect strict des règles de sécurité. Il nécessite un esprit d’équipe et la capacité de travailler en hauteur. C’est un métier qui demande une bonne résistance physique (port de charges lourdes, position de travail parfois inconfortables…). Côté technique, il demande une bonne aptitude pour lire les plans, la maîtrise de certaines compétences (prise d’aplomb et de niveaux, collage, soudure, équerrage..) ainsi que la maîtrise des techniques de montage et d’assemblage. 

Études / Formation pour devenir Echafaudeur / Echafaudeuse

Si le métier est accessible sans diplôme, il implique toutefois de disposer des habilitations nécessaires (pour monter et/ou vérifier les échafaudages, conduire des chariots élévateurs) ou de formations qualifiantes.

Niveau CAP

  • CQP monteur d’échafaudage
  • CAP monteur de structures mobiles
  • CAP monteur en chapiteaux

Dans le domaine du nucléaire, des habilitations supplémentaires sont requises. 

Salaires

L’échafaudeur émarge aux environs du SMIC (+ majoration si habilitations supplémentaires). 

Evolutions de carrière

D’abord aide-monteur puis monteur, l’échafaudeur peut évoluer vers des postes de chef.fe d’équipe ou de chargé.e de travaux. 


Crédit photo : Al Soot / Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...