http://www.cidj.com/

Conducteur / Conductrice d'autobus

Synonymes : chauffeur de bus, chauffeur de car

  • Transport - Logistique
Conduire un bus, c’est, bien sûr, transporter des voyageurs mais c’est aussi leur offrir des conditions optimales de confort et de sécurité, les accueillir et les renseigner tout au long de leur trajet.

Description métier

Le conducteur d’autobus assure les opérations de conduite du transport routier de voyageurs sur des lignes régulières  : transport scolaire, lignes urbaines ou interurbaines, conduite de véhicules spécialisés ou d'autocar de (grand) tourisme. 

Il informe et accueille les voyageurs. Il délivre les billets de transport et encaisse l’argent en retour. Il remplit une feuille des comptes mentionnant les opérations de caisse.

Il veille au respect des règles de sécurité. Il surveille le bon fonctionnement de son véhicule et signale les problèmes techniques aux services d’entretien.

Le conducteur peut réaliser tout ou partie de ces tâches selon le type de transport auquel il est affecté. Il peut, en effet, soit circuler dans une grande ville, soit effectuer la liaison entre plusieurs villes ou villages. Dans ce dernier cas, il s’agit souvent de service spécialisé dans le ramassage scolaire ou le transport de personnel d’usine.

Il peut également, selon les cas, préparer les itinéraires touristiques, prendre en charge l'intendance des bagages et des passagers.

Le conducteur exerce dans les autocars, autobus, trolleybus au contact permanent du public.

D'une manière générale, les horaires de travail ne sont pas réguliers : possibilité de travail en roulement et forte amplitude des horaires de travail. Selon la nature du service, le conducteur peut être amené à s'éloigner de son domicile pour une durée plus ou moins longue et avoir des périodes d'activité discontinue (tourisme, transport scolaire). Ce métier nécessite de bien savoir gérer son stress (il faut être capable de gérer les situations conflictuelles ou tot autre problème), une grande rigueur et un bon relationnel.

Le port d'un uniforme ou d’une tenue est parfois requis. Le conducteur d’autobus travaille dans différents types d’entreprises : entreprises de transport urbain dépendant d’une ou plusieurs municipalités, RATP (Régie autonome des transports parisiens), entreprises privées de transport routier.

Études / Formation pour devenir Conducteur / Conductrice d'autobus

D'une façon générale, il faut être titulaire du permis de conduire D (accessible à  partir de 21 ans et sous condition d'avoir le permis B) et avoir l’un de ces diplômes :

- FIMO (formation initiale minimale obligatoire) : les titulaires d'un CAP ou d'un titre professionnel sont dispensés de la FIMO
- CAP d’agent d’accueil et de conduite routière, transport de voyageurs,
- Bac pro transport,
- CFP (certificat de formation professionnelle) conducteur routier, option voyageurs,
- TP (titre professionnel) CTRIV - conducteur du transport routier interurbain de voyageurs (formation Afpa).

Le permis D est valable pour une durée maximale de : 
-5 ans pour toute personne âgée de moins de 60 ans ;
-1 an à partir de 60 ans.
Pour obtenir son renouvellement, le titulaire est soumis à un examen médical. 

A noter,  il existe aussi le permis D1 pour les véhicules de 16 places maximum et d'une longueur n'excédant pas 8 mètres. 

Pour la RATP : être âgé de moins de 21 ans et être titulaire du permis B et/ou D (aucun diplôme n'est exigé). 
A l'issue du processus de sélection, accueil du lauréat en centre de formation bus ou en auto-école pour y suivre une formation en alternance rémunérée de 12 semaines sanctionnée par des épreuves de contrôle continu et le permis D.  Si vous êtes déjà détenteur du permis D, le stage sera de 6 à 7 semaines (avec ou sans FIMO). 

Ce métier est également accessible en contrat de professionnalisation sous 3 conditions :
- public prioritaire : jeunes de 20 et 8 mois  ans à 25 ans révolus
- autre public : Personnes âgées de + de 26 ans inscrites au pôle emploi ou bénéficiaires de minima sociaux ou les personnes ayant bénéficié d'un contrat unique d'insertion,
- une scolarité de niveau 3ème à terminale, sans diplôme ou titulaire d’un CAP/BEP, sans expérience significative,
- avoir le permis B.
Le contrat de professionnalisation est précédé de tests sélectifs et alterne théorie et pratique pendant 10 mois (1 mois d’essai). Il est rémunéré de 55 à 70% du salaire d’embauche du conducteur de bus. A noter en 2017, la RATP prévoit de recruter 1 500 conducteurs de bus. 

Salaires

Le salaire brut mensuel d’un conducteur d’autobus débutant avoisine le SMIC auquel il convient d’ajouter des primes pour conduite de nuit, le dimanche ou les jours fériés.

A la RATP : 1 847 euros brut hors primes sur 13 mois 

Evolutions de carrière

Le conducteur d’autobus peut évoluer vers des postes de responsabilité : chef de ligne, contrôleur ou inspecteur.


Crédit photo : Gerrie Van Der Walt - Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...