Partir à l'étranger avant de reprendre ses études

  • Break post bac
Partir à l'étranger avant de reprendre ses études

Que ce soit pour trouver un job, un stage, faire du wwoofing ou du volontariat..., il existe de nombreuses manières de partir à l'étranger. N'hésitez pas ! Changer d'air pendant quelques mois peut être une bonne expérience avant de reprendre des études.

Envie de changer d'horizon avant de retourner à la fac ou de commencer une formation ? Pourquoi ne pas passer quelques mois dans un autre pays ? Si vous avez connu des difficultés dans votre parcours scolaire, partir à l'étranger peut vous permettre de retrouver confiance en vous.

"En plus de l'apport linguistique, vous pourrez ouvrir votre esprit à une autre culture, explique Valérie Montembault, chargée de mission Europe au CIDJ. L'important est d'être motivé, de savoir un peu se débrouiller, et ne pas se décourager si l'on rencontre des difficultés. L'idéal est de partir au moins six mois." Partir à l'étranger peut réellement s'avérer une expérience enrichissante, tout en vous permettant d'étoffer votre CV.

Trouver un job à l'étranger

Pour trouver un job, toutes les destinations ne se valent pas. "Il vaut mieux tenter sa chance dans les pays nordiques (Norvège, Finlande, Danemark...) ou en Allemagne plutôt qu'au Royaume-Uni, complètement bouché". Dans ces pays-là, parler anglais est obligatoire, même pour un petit boulot.

Pour découvrir un pays et y trouver un job, pensez au Programme Vacances Travail (PVT) qui vous permet de partir un an dans différents pays du monde (Canada, Australie, Japon, Corée du Sud...). Cette formule exige un certain budget car il faut non seulement payer le visa (50 à 200 €) et posséder en plus une somme d'argent (entre 700 et 3 000 € selon les pays) sur votre compte bancaire au moment de votre arrivée.

"Si vous n'avez pas trouvé de job avant de partir, frappez à la porte des restaurants français, des boulangeries ou des grandes enseignes de distribution, conseille Valérie Montembault. Ils apprécieront que vous parliez français. Les chambres de commerce et d'industrie françaises à l'étranger peuvent également vous aider à trouver un emploi."

Attention aux agences au Royaume-Uni, surtout à Londres, qui vous proposent de vous trouver un logement et un travail. "Le résultat correspond très rarement à ce qui était prévu au départ."

Avant de partir, préparez votre CV dans la langue du pays choisi. Le site Europass propose un modèle de CV européen.

Pour être en contact avec une famille : wwoofing ou séjour au pair

Vous avez l'âme écolo ? Choisissez le wwoofing pour partir à l'étranger. Le concept : aider une famille dans un pays étranger en participant à des activités liées à l'écologie (jardin, potager, animaux...) plusieurs heures par jour. En échange, vous êtes logé et nourri. "Si vous avez envie de barouder dans différents pays, cette formule est pratique et elle ne coûte pas cher."

Vous trouverez de nombreux renseignements sur le site de Wwoof France.

Vous pouvez également partir pour un séjour au pair. Vous vous occupez des enfants (trajet pour aller à l'école, repas, activités...) et vous effectuez un peu de ménage. Ce système vous permet lui aussi d'être dans une famille du pays. Vous découvrirez une nouvelle culture et progresserez en langue très rapidement.

Pour trouver une famille, adressez-vous à l'Ufaap (Union française des agences au pair, regroupement d'agences spécialisées dans le placement au pair en France et à l'étranger). Des annonces existent également sur Internet, mais attention aux arnaques !

Partir à l'étranger pour être volontaire ou bénévole

Différents programmes de volontariat et de bénévolat existent pour partir à l'étranger et peuvent vous aider dans vos démarches. Vous vous sentirez ainsi moins livré à vous-même.

Vous pouvez effectuer une mission de volontariat à l'étranger. Les programmes existants sont le volontariat international (VIE et VIA), le volontariat de solidarité internationale (VSI) et le Corps européen de solidarité (CES) qui remplace le SVE. Seules conditions : être majeur et motivé. Vous serez indemnisé pendant votre mission.

Pour trouver une mission de volontariat international : Civiweb (Centre d’information sur le volontariat international), pour une mission de VSI : Clong-Volontariat (Comité de liaison des ONG de volontariat), pour une mission de CES : Agence française du programme européen jeunesse en action.

Autre possibilité : les chantiers de jeunes bénévoles. L’objectif d’un chantier est de réaliser, en groupe, un projet utile à la collectivité. Vous pouvez partir pour deux à trois semaines ou pendant plusieurs mois. Vous ne recevez aucun salaire ni indemnisation. Une participation financière peut même vous être demandée pour couvrir la pension complète, l’assurance et l’adhésion à l’association. Adressez-vous à l'association Cotravaux pour plus de renseignements.

Trouver un stage en entreprise pour les demandeurs d'emploi

Si vous avez entre 18 et 30 ans et que vous êtes demandeur d'emploi, le programme Eurodyssée vous permet de partir en stage en entreprise à l’étranger pour 3 à 7 mois, en Allemagne, Autriche, Belgique, Bosnie, Croatie, Espagne, Géorgie, Italie, Norvège, Portugal, Roumanie, Serbie, ou Suisse. La procédure est simple : ce sont les organisations régionales membres d’Eurodyssée qui envoient votre candidature aux employeurs de leur réseau afin de vous trouver un stage.

Le centre d'information jeunesse proche de chez vous ou le conseil régional peuvent vous donner des informations complémentaires.

CIDJ © CIDJ
Article mis à jour le 26/08/2019 / créé le 03-04-2013