DN MADE : nos conseils pour être sélectionné

  • Parcoursup
  • Arts
DN MADE : nos conseils pour être sélectionné

LE DN MADE (diplôme national des métiers d'art et du design) est la grande nouveauté de cette rentrée 2018. Ce diplôme en 3 ans remplace le cursus Manaa suivi d'un BTS ou un DMA. 14 académies se sont portées volontaires pour le tester en 2018. Pour en savoir plus ce nouveau diplôme, Héloïse Leboucher, proviseure adjointe de l'école Duperré à Paris a accepté de répondre à nos questions.

Qui peut accéder au DN MADE ?

Ce nouveau diplôme est accessible à tous les bacheliers y compris les bacheliers STD2A. C'est ce qui va rendre la sélection plus difficile. Les bacs généraux et professionnels, vont être en concurrence avec les bacs STD2A.

Comment va se passer la formation ?

Nous allons accueillir un public avec des profils très variés. La première année sera consacrée à apporter un socle de connaissances à l'ensemble des élèves en tenant compte des parcours particuliers des uns et des autres car nous aurons des élèves de bacs généraux ayant moins de connaissance dans le domaine du dessin et du graphisme et des étudiants issus de bacs professionnels ou technologiques avec des connaissances plus techniques mais plus de fragilité ailleurs...  En Manaa le but est de préparer un dossier solide pour intégrer un BTS ou un DMA. Le DNMADE est consacré à la constitution d'un savoir qui socle la suite du cursus. Les étudiants doivent choisir dès la première année leur parcours. Cette première année reste certes assez transversale et généraliste mais se construit dans le cadre d'une spécialité. Plus les élèves avancent dans le cursus, plus la dimension pratique sera importante. Les élèves vont travailler sur des projets, en petit groupe avec un suivi individualisé.

Qu'en est-il des bacs STD2A ? Ne sont-ils pas perdants ?

Ce nouveau diplôme est très intéressant pour eux. A l'école Duperré, 98% des étudiants qui sortent de BTS avec un diplôme de niveau 3 veulent continuer leurs études. Plus de 70% de nos étudiants souhaitent rester dans l'école. Mais le nombre de places dans notre licence de mode ou dans les DSAA est inférieur à la demande. On ne pouvait pas tous les prendre. Désormais, une fois rentrés dans le cursus, ils ont leur place d'assurer jusqu'à la licence. Ils sortiront avec un diplôme de niveau 2 et pourront ensuite poursuivre en master ou intégrer le marché du travail.

Les étudiants STD2A ont-ils plus de chance d'être pris que les bacs généraux ?

Il est clair qu'un élève de STD2A arrive avec des cartes intéressantes à jouer pour être sélectionné. Il aura non seulement pu développer des outils graphiques mais il aura aussi une meilleure connaissance de ce que sont les métiers d'art et les arts appliqués. Et cette connaissance est un élément important de la sélection. De plus cette année, ils ont la chance de pouvoir présenter à la fois des BTS arts appliqués et le DNMADE.

Comment s'inscrit-on sur Parcoursup ?

Le DNMADE est composé de 15 mentions et chaque mention propose des parcours spécifiques. L'étudiant va devoir s'inscrire sur Parcoursup dans un Parcours. Nous avons par exemple à Duperré 10 parcours rattachés à 5 mentions. Ainsi dans la mention espace nous avons deux parcours : espace, événement, scénographie et espace habité, ambiance et environnement. Il faudra qu'ils choisissent l'un de ces parcours sur Parcoursup.

Comment se passera la sélection ?

Les élèves devront enregistrer leur dossier scolaire avec les notes de première et de terminale, un CV, le projet motivé de formation, la fiche avenir. On ne leur demande pas à ce stade de dossier artistique. Nous avons eu l'année dernière pour la manaa 3 800 dossiers. Cette année devraient s'ajouter les bacheliers STD2A ainsi que certains élèves actuellement en manaa.  Nous ne pouvons pas traiter raisonnablement autant de dossiers créatifs. Cela créerait aussi trop d'inégalités entre les élèves qui sont déjà dans des parcours artistiques et les autres. Nous aurons à la suite de cette première sélection, des entretiens au cours duquel l'élève devra présenter un dossier créatif.

Comment allez-vous sélectionner autant de dossiers ?

Nous regarderons bien sûr les notes et les avis des enseignants mais la différence se fera à dossier égal sur la lettre de motivation.

A-t-on une chance de rentrer dans une école aussi sélective que la vôtre sans excellentes notes ?

Oui c'est possible ! La différence se jouera sur la lettre de motivation. Une excellente lettre peut rattraper un dossier plus fragile. Nous voulons sentir dans la lettre la connaissance des arts appliqués, une curiosité, une ouverture d'esprit, un goût pour les champs artistiques... Il faut réussir à raconter autre chose dans sa lettre que : "j'aime dessiner depuis que je suis tout(e) petit(e) et j'ai envie de trouver une formation pour dessiner". Ce n'est pas une bonne réponse ! Je le dis très sérieusement, il faut vraiment apporter une attention toute particulière à cette lettre.

Pourriez-vous donner des conseils concrets pour rédiger cette lettre ?

On veut à travers la lettre saisir une personnalité. On veut y voir son imagination et le souci des autres. Il faut donner des exemples concrets de ce que vous avez pu réaliser. Je recommande aussi fortement de venir aux portes ouvertes ! Même si vous habitez loin. Quand on a une envie, une passion, il faut faire le déplacement. Nous avons fait exprès que les 4 écoles d'art (Duperré, Estienne, Boulle et ENSAAMA) soient ouvertes le même week-end du 2 et 3 février 2018 afin de faciliter la venue des étudiants de province. Parlez de ces portes ouvertes dans votre lettre. Par exemple, si vous postulez pour une mention espace et que vous avez particulièrement aimé tels ou tels travaux, n'hésitez pas à le dire et à expliquer votre ressenti. Vous devez montrer votre sensibilité artistique.

 

 

 

 

 

 

 

Valérie François © CIDJ - 26/02/2018

Laisser un commentaire