L’alternance et l'apprentissage en Europe

  • Réussir son alternance
L’alternance et l'apprentissage en Europe

L’efficacité de l’alternance en termes d’expérience et d’insertion professionnelle n’est plus à démontrer. En dix ans, le nombre d’alternants a fait un bond considérable en France. Mais qu’en est-il ailleurs ? Tour d’horizon du dispositif dans trois pays européens : l’Allemagne où 1 500 000 apprentis sont formés. l’Espagne et le Royaume-Uni.

Environ 1,5 million d’Allemands ont recours chaque année à l’apprentissage, contre un peu plus de 400 000 Français. L’insertion professionnelle des alternants est très bonne. La grande majorité des jeunes trouvent un emploi à l’issue de leur alternance et 60 % restent dans leur entreprise de formation. Résultat : le taux de chômage des jeunes enregistré outre-Rhin est de 8 %, contre 24 % dans l’Hexagone. Tous les domaines d’activités sont concernés par l’alternance : industrie, commerce, banque, assurances ou artisanat, mais la majorité des entreprises d’accueil sont dans les services. Comme en France, les jeunes effectuent le plus souvent leur alternance dans des PME. Côté salaire, les apprentis gagnent environ 688 euros à l’Ouest et 612 euros à l’Est. Cela représente 30 % du salaire moyen d’un débutant qualifié, selon le rapport 2014 de la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques).  

 

 En Espagne, lutter contre le chômage des jeunes

Ce système d’enseignement n’en est qu’à ses débuts en Espagne, et est encore peu répandu. Depuis 2013, un nouveau contrat permet désormais aux 15-30 ans de suivre une formation de trois ans en alternance. Objectif : faire baisser le taux de chômage des jeunes Espagnols, qui culmine à 50 %. Jusque-là, la formation en apprentissage était ouverte en priorité aux 16-21 ans ayant quitté l’école obligatoire.

 

 « L’apprenticeship » au Royaume-Uni

L’alternance a de quoi séduire les étudiants outre-Manche, puisqu’elle leur permet de financer une formation et de percevoir une gratification. Après des débuts timides, le Royaume-Uni compte aujourd’hui 800 000 jeunes en alternance. Le dispositif est ouvert aux jeunes âgés de 16 ans minimum. Le temps de travail hebdomadaire est de 30h minimum et l’alternant est généralement en formation une journée par semaine.

 Alternants, partez à l’étranger !

Chaque année, 17 000 apprentis français tentent l’expérience à l’étranger avec Erasmus+ mobilité formation professionnelle. Ce programme permet aux jeunes inscrits dans un établissement accrédité Erasmus+ d’obtenir une bourse pour partir de 2 semaines à 1 an dans un pays d’Europe. Les jeunes diplômés de l’enseignement secondaire professionnel et les apprentis peuvent aussi bénéficier de ce dispositif dans l’année qui suit l’obtention de leur diplôme. Pour plus d’informations, renseignez-vous auprès de votre établissement.

 

 

 

Barbara Muntaner © CIDJ
Article mis à jour le 08/03/2018 / créé le 28-05-2015