• actualité

Un bac rénové en 2021

  • Lycée
un nouveau bac en 2021 - Element5digital/unsplash

Pierre Mathiot, ancien directeur de Sciences Po Lille a été chargé en 2017 par Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale, de rédiger un rapport sur la réforme du baccalauréat. Après une vaste consultation qui a duré plusieurs mois, celui-ci a rendu son rapport le 24 janvier. 

A quoi devez-vous vous attendre ?

Tout d'abord, Pierre Mathiot le réaffirme dans son rapport, le baccalauréat même rénové reste le diplôme qui valide la fin des études secondaires et le premier grade de l'enseignement supérieur. En revanche, à partir de 2021, les modalités devraient changer. Les élèves qui rentreront en seconde à la rentrée 2018 seront les premiers à passer le bac rénové en 2021.

4 épreuves au lieu de 10 à 15 actuellement

Fini les 10 à 15 épreuves à passer en fin de terminale. Le rapport préconise 4 épreuves valant pour 60% du résultat final. Les élèves passeront en classe de première l'épreuve de Français comme c'est le cas actuellement. En revanche, en terminale, ils n'auront plus que 4 épreuves à passer en fin de cursus : 2 épreuves correspondant aux matières d'approfondissement qu'ils auront choisies, une épreuve de philosophie et un grand oral. Pour ceux que cette dernière épreuve peut inquiéter, Pierre Mathiot s'est voulu rassurant. Cette épreuve serait préparée dès la première et le sujet choisi par le candidat lui-même. Le but du Grand oral  étant de  "valoriser un travail réalisé dans la durée, collectivement ou individuellement, adossé à des  disciplines académiques". Il sera  présenté  individuellement. Les 40% restant seront évalués sur contrôle continu durant les années de première et de terminale.

La fin des filières L, ES et S

Le rapport propose que les lycéens construisent leur parcours à la carte. Ils auront un certain nombre de disciplines communes mais ils choisiront ensuite à partir de la Première une unité dite d'approfondissements afin de construire progressivement leur parcours d'études. Cette unité sera constituée de Majeure, de Mineure et de Mineure optionnelle qui correspondent à des disciplines  que les  élèves  choisissent  (et  dont  ils  peuvent  changer) dans des conditions  précises dans la perspective de se construire un parcours de formation personnelle.

Le ministre dévoilera sa réforme en conseil des ministres le 14 février.

 

 

 

Valérie François © CIDJ
Actu mise à jour le 01/02/2018 / créée le 29-01-2018