• actualité

La contraception deviendra gratuite pour les femmes jusqu'à 25 ans

  • Gérer son budget
  • Sexualité
  • Contraception
La pilule contraceptive devient gratuite pour les mineures de moins de 15 ans

Toutes les femmes de moins de 25 ans pourront bientôt bénéficier d'une contraception gratuite. Jusque-là, seule la contraception des mineures était prise en charge à 100% par l'Assurance maladie. A partir du 1er janvier 2022, le remboursement de la contraception féminine sera étendu jusqu'à 25 ans.

Pour faciliter l'accès à la contraception et éviter les grossesses non-désirées, l'Assurance maladie prendra intégralement en charge certains moyens de contraception. 

Certaines pilules, implants et DIU seront intégralement remboursés

La gratuité, réservée pour le moment aux mineures mais qui sera bientôt étendue jusqu'à 25 ans, concerne les pilules 1ère et 2e génération, les implants contraceptifs hormonaux et les DIU (stérilets) hormonaux ou au cuivre. En revanche, ne sont pas concernés les préservatifs masculins et féminins, les crèmes spermicides, les patchs, les anneaux vaginaux et les pilules de 3e et 4e générations.

La consultation de prescription réalisée par un·e médecin ou un·e sage-femme, les bilans biologiques ainsi que tous les soins liés à cette contraception seront entièrement remboursés jusqu'à 25 ans. Comme c'est le cas actuellement pour les mineures, les jeunes femmes n'auront donc plus à s'acquitter du "ticket modérateur", cette somme qui reste à la charge des patients, ni à avancer les frais puisqu'ils seront intégralement pris en charge par l'Assurance maladie.

Pas besoin de l'accord de ses parents pour obtenir la pilule ! Sachez que même si vous avez moins de 18 ans, vous n'avez pas besoin de l'autorisation parentale pour vous procurer une contraception. Si vous êtes mineure ou sans couverture sociale le planning familial peut vous délivrer des contraceptifs de manière anonyme et gratuite. Pour trouver un centre près de chez vous, cliquez ici.

Contraception : la gratuité étendue jusqu'à 25 ans

Les mineures de 15 à 18 ans bénéficiaient déjà d'une contraception gratuite depuis 2013. La mesure avait ensuite été étendue, l'année dernière, aux moins de 15 ans. C'est donc une nouvelle avancée pour les majeures jusqu'à 25 ans, puisqu'à partir du 1er janvier 2022 elles n'auront plus à débourser un centime pour payer leur contraception.

En revanche, au-delà de 25 ans, pas de changement : les contraceptifs (pilule, implants, DIU...) délivrés sur ordonnance, restent remboursés à hauteur de 65% par l'Assurance maladie. 

 

 

La rédaction © CIDJ
Actu mise à jour le 13-09-2021 / créée le 10-09-2021

Crédit photo : Unsplash