Étudiants : comment bien utiliser ChatGPT pour vos études ?

  • Internet et mobile
  • Internet et mobile
Étudiants : comment bien utiliser ChatGPT dans vos études ?

Le Chat GPT-3 et l’école, une histoire à double tranchant qui séduit les élèves autant qu’elle rebute les profs. La récente mise en ligne de cette “intelligence artificielle” auprès du grand public bouscule les codes d’un monde autrefois réservé aux experts. Pour un usage conscient et à bon escient, voici quelques recommandations.

ChatGPT. Un petit nom qui irait très bien à un robot de Star Wars mais qui cache en réalité un outil bien plus complexe. Un outil qui manipule 175 milliards de variables. Vertigineux, n'est-ce pas ? D’ailleurs en l’interrogeant sur le sens de cette infinité de données, il précise que ces "175 milliards de variables peuvent être ajustées pour améliorer les performances du modèle lors de la génération de texte. Plus il y a de paramètres, plus le modèle peut être complexe et capable de générer des réponses précises et variées." Dont acte. 

Vous n'êtes donc pas plongés dans le monde imaginaire de George Lucas, mais bien dans le présent : cet outil de génération de texte a été lancé le 30 novembre dernier par l’entreprise Open AI, fondée entre autres par Elon Musk (le créateur de Tesla, entre autres choses). Jusqu’à présent utilisé par une minorité de personnes, ChatGPT est aujourd’hui accessible en ligne pour le commun des mortels. Et gratuitement. Pour l’instant.

Du calcul à la poésie, des lignes de code à la rédaction d’une lettre de motivation, demandez n’importe quoi à ce robot conversationnel, il vous répondra. S’il impressionne par sa rapidité et son argumentation, c’est par sa formulation très “humaine” qu’il effraye les foules. Et ce logiciel n’est pas une simple pratique en vogue destinée à disparaître : il est fait pour durer. Microsoft envisage par exemple de l’intégrer prochainement à son moteur de recherche Bing et à la suite Office. L’entreprise américaine étant actionnaire de la société OpenAI. 

ChatGPT selon lui-même par ses "propres" mots

Qu’elle représente Newton et la gravité, ou Turing et le premier ordinateur, la pomme de l’innovation est délicieusement tentante. Et nombreux sont ceux et celles qui ont déjà croqué dedans. À peine cinq jours après l’ouverture de ChatGPT, début décembre 2022, ce dernier comptait déjà un million d’utilisateurs.  

Pour tenter de mieux comprendre les tenants et aboutissants de cette IA, on a demandé à ChatGPT de se présenter lui-même.

présentation du chat GPT 3

Pour aller au bout de la question, on a osé le questionner sur sa fiabilité.

Le chat GPT3 répond sur sa fiabilité

À la rédaction, on est à peu près d’accord avec les propos avancés. Avant d’utiliser cet outil, il faut toujours avoir une chose en tête : il n’est pas parfait.

Forces et faiblesses, l’IA n’est pas infaillible 

Comme l’intelligence artificielle l’explique si bien, ChatGPT comporte de nombreuses limites. La première, et sûrement la plus problématique pour une utilisation dans le milieu scolaire, reste son obstination à ne pas citer ses sources. Que les réponses apportées soient correctes ou non, il est difficile de savoir exactement où l’outil conversationnel a puisé ses propos. Ses données provenant de l’ensemble des informations de CommonCrawl et de Wikipedia.

Pour de nombreux sujets, ChatGPT donne des résultats plausibles, même s'il est toujours recommandé de vérifier une seconde fois le résultat. De nombreux articles ont aussi démontré que selon la formulation de vos questions, l’outil conversationnel est amené à formuler des contre-vérités. Ainsi, ChatGPT évoque lui-même cette possibilité, lors d’une question par un journaliste du Monde. L'outil " bien que puissant, peut encore avoir du mal à comprendre le contexte et les sous-entendus dans les conversations humaines, ce qui peut entraîner des réponses erronées ou inappropriées.”

Qui dit nom de robot, dit langage de robot. Car ce qu’il manque cruellement à ChatGPT, c’est de l’originalité. Tout comme son incapacité à faire des blagues, il n’est pas doué pour la nuance, l'usage du second degré...Et son style est à l'avenant. Pas de quoi séduire les enseignants. Même si les copies écrites par ChatGPT sont difficiles à discerner, des professeurs ont quand même détecté des tricheurs. Pour l’instant, il n’existe pas encore de réglementation pour décider d’une possible sanction envers les fraudeurs.

Une autre limite de cet outil relève de son manque de connaissances relatives à l'actualité. Et pour cause, il n'est pas connecté à Internet. Ses "connaissances" les plus récentes s'arrêtent donc à décembre 2021. S'il semble souvent incollable, ne l'interrogez pas sur la guerre en Ukraine, sur les dernières élections présidentielles françaises ou encore sur les résultats de la Coupe du monde de football : il en a cure.

Un usage raisonné pour des résultats insoupçonnés

En dehors de ces précautions d'usage, ChatGPT reste un outil très pratique pour un usage raisonné et réfléchi. Ce correcteur orthographique se montre implacable dans le résumé de texte, la traduction ou l'écriture à la manière de... 

Pour résumer un texte. Si la qualité encyclopédique de Wikipédia ne fait pas de doute, ChatGPT - d'un simple copié-collé d'une page - la réduit en 10 secondes. Pour la biographie de Victor Hugo, en cinq phrases, cela donne ça :

Le chat GPT-3 résume la vie de Victor Hugo

Autre astuce pour tous les écrivains en herbe : le logiciel se révèle être un incollable dénicheur de synonymes, d'antonymes et permet à n’importe qui d’enrichir le champ lexical de son texte. Ici, il a listé dix synonymes de l'anxiété.

Quelques exemples de synonyme

Alors que les élèves font de plus en plus de fautes, on a souhaité confronter l’outil à la dictée donnée aux CM2. Efficace aussi pour corriger une lettre de motivation, ou un mail. Pour un peu plus de pédagogie, il faudra demander, dans une seconde question à ChatGPT, d’expliquer les corrections, afin de comprendre réellement les règles d'orthographe.

Le chat corrige la dictée

Pour réviser une leçon ou être certain qu'on l'a bien comprise, il suffit de demander un exercice ou un quiz à ChatGPT. Il peut résumer une notion complexe, donner des consignes d'exercice, mais aussi le corriger. 

Le chat explique le théorème de Pythagore et propose des quizs.

Même si l’idée n’est pas que ChatGPT travaille à la place des élèves, ce dernier peut aussi fournir des idées de plans de dissertation, donnant ainsi une base à partir de laquelle travailler. Une option à prendre avec des pincettes, car des professeurs ont déjà constaté de nombreuses approximations commises par l'outil. Un écueil pointé lors de sa confrontation avec le sujet du bac de philo 2022.

En revanche, pour rédiger une lettre de motivation il ne manque pas d'entrain. Voyez plutôt par vous-même…

Le chat est capable d'écrire des lettres de motivation

Avec ChatGPT, ce qui compte, c'est la formulation

Nous avons écrit plus haut que ChatGPT ne citait pas ses sources. S'il demeure réticent à les fournir, vous pouvez néanmoins l'y forcer. Ainsi, avec cette formule, il vous livrera ce qu'il s'est passé en 1957, 1961, 1969, 1971 et 1986 : "Liste 5 dates clés de la conquête spatiale, en indiquant à chaque fois le nom de la source d’information sous forme de lien vers la page source". 

Ainsi, pour réviser des examens, il peut s'avérer très efficace. Là, il s'agira de lui demander de concevoir un QCM autour d'un thème.

Exemple : "Fais un QCM sur le thème de la Révolution française. Je veux 3 questions avec à chaque fois 3 réponses possibles dont 1 seule est la bonne. Dans l’explication de chaque bonne réponse, cite la source d’information."

ChatGPT adore les QCM

Mais attention, ChatGPT sait mentir : cherchez donc le site france-revolutions.fr, il n'existe pas. Alors méfiance, il faut alors le réinterroger en lui précisant que sa source n'est que pure invention afin de lui en demander d'autres. 

Pour le reste, il ne faut pas hésiter à exiger plus de questions à ajouter à ce QCM car il ne connaît évidemment aucune limite à ce petit jeu. Tout comme il se montre précieux pour faire émerger des institutions, des personnalités, des chiffres dans un domaine précis. Avec les sites web utiles à consulter pour parfaire ses connaissances.

Avec cette demande : " Donne-moi 10 acteurs importants à suivre dans le domaine de la macroéconomie, en France et en Europe. Organismes privés ou publics. Et indique-moi leurs sites web."

Il fournit les sites de la Banque de France (www.banque-france.fr), de la Banque centrale européenne (www.ecb.europa.eu), de la Commission européenne (ec.europa.eu), de l'Organisation de coopération et de développement économiques (www.oecd.org), de l'Institut national de la statistique et des études économiques (www.insee.fr), du Fonds monétaire international (www.imf.org), de l'Agence France Trésor (www.afT.gouv.fr), de l'Organisation mondiale du commerce (www.wto.org), du Ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance (www.economie.gouv.fr) et de l'Institut Montaigne (www.institutmontaigne.org).

Mieux, ChatGPT reste le meilleur ami de...Google ! Vous cherchez un type de document précis, à une date donnée, dans une langue en particulier en excluant des termes. Bref, si vous maîtrisez moyennement l'usage des opérateurs booléens, ChatGPT est votre ami. Posez-lui la question comme elle vous vient et il produira une liste de mots-clés à copier-coller dans la barre de recherche de Google. 

 ChatGPT meilleur ami de Google

Si ChatGPT reste assez bluffant, il vient en complément d'autres outils qui ont en leurs temps ont fait parler. Wikipédia a suppléé le dictionnaire, en  devenant l’une des premières pages consultées sur Google, qui lui-même a révolutionné les usages du web. N'est-ce pas la porte d’entrée de tous les contenus du monde ? L'avènement de l’Iphone a d'ailleurs installé Google dans nos poches. Au même titre, le logiciel d’Open AI bouscule les codes. S’il n’est pas sans risque pour la qualité de l’apprentissage et qu’il commet des erreurs, il casse les frontières de l’enseignement. Il y aura un avant ChatGPT et un après. Mais plutôt que de l’interdire, ne faudrait-il pas faire confiance aux étudiants pour qu’ils l’utilisent à bon escient ? Comme un outil, un simple outil aux perspectives prometteuses. 

Perrine Basset © CIDJ
Article mis à jour le 20-01-2023 / créé le 16-01-2023