• publiredactionnel

La Promo 16.18, un accompagnement pour les jeunes en décrochage scolaire

La Promo 16.18, un accompagnement pour les jeunes en décrochage scolaire

Chaque année près de 80 000 jeunes sortent du système scolaire sans qualification et 60 000 mineurs sont sans solutions pour leur avenir, une situation largement aggravée par la crise du COVID. L’Afpa, en tant qu’acteur de l’obligation de formation a construit un programme spécialement dédié pour les jeunes décrocheurs de 16 à 18 ans (non révolus à l’entrée dans le dispositif), pour leur permettre de construire leur propre futur : La Promo 16.18

Un dispositif innovant et intensif d’accompagnement pour les 16/18 ans ayant quitté le lycée, ou le collège sans emploi. Il a déjà accueilli près de 7 500 jeunes.

Se réconcilier avec leur avenir

Ce programme, lancé par l’Afpa fin 2020, s’inscrit dans le cadre du plan #1jeune1solution du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et l’obligation de formation des 16/18 ans La Promo 16.18. Son objectif : donner les moyens aux jeunes décrocheurs du système scolaire, entre 16 et 18 ans, de construire son projet professionnel Pour atteindre ce but, il se dote d’un dispositif de mobilisation innovant de 13 semaines et accessible dans près de 110 centres Afpa, partout en France.

Construire un projet professionnel durable

Ce parcours personnalisé est composé de nombreux ateliers thématiques qui permet aux jeunes accompagnés de :

  • Révéler leurs rêves et leurs talents, dans un cadre bienveillant ouvert à toutes les possibilités d’orientation.
  • Prendre leur autonomie, en développant leur confiance en eux et leur capacité à agir sur un parcours qui leur permettra d’atteindre leurs ambitions.
  • Découvrir les métiers et les opportunités à portée de leur main, et favoriser la construction d’un projet d’avenir pour des métiers traditionnels ou émergeants.
  • Valider l’acquisition de leurs compétences et expériences, délivrée en Open Badges : compétences socles, compétences transversales et compétences numériques.

Il se déroule en 4 phases sur 13 semaines : 

  1. 1. Engagement dans le parcours (1 semaine)
    Cette 1ère étape leur permet d’adhérer et de se projeter dans le parcours afin d’initier et sécuriser le lien avec le jeune
  2. 2. Initiation à l’autonomie et mobilité (2 semaines)
    Une 2e étape permet de développer sa compréhension de soi en tant que futur adulte et de s’ouvrir à la notion de mobilité dans le champ professionnel
  3. 3. Construction du projet (8 semaines)
    La 3e étape leur permet de favoriser un projet d’avenir et de participer à des activités citoyennes pour développer leurs compétences
  4. 4. Préparation de la suite (2 semaines)
    Cette 4e étape permet de capitaliser les moments clés du parcours et de les accompagner à la concrétisation des futures étapes du projet

La Promo 16.18 pour remobiliser les jeunes décrocheurs scolaires

Un programme basé sur les partenariats et la coopération

La Promo 16.18 ce n’est pas seulement l’Afpa, c’est aussi un réseau de 2 000 partenaires dans tous les territoires. En premier lieu, les principaux prescripteurs de ce parcours sont les Missions Locales grâce à leur lien permanent avec les jeunes. Mais on retrouve aussi de nombreux autres acteurs de l’accompagnement social, de la formation, des entreprises, des associations sportives, culturelles et artistiques afin d’aider les jeunes à développeur leurs savoir-faire ainsi que leur appétence citoyenne. Tous ont vocation à intervenir d’une manière ou d’une autre sur les ateliers, dans les centres Afpa, mais aussi sur le terrain.

Un bilan encourageant pour la suite

Les résultats de cette première année de Promo 16.18 sont plus qu’encourageants. 92% des jeunes sont satisfaits de leur parcours et 94% estiment qu’il leur a été utile pour définir leur projet professionnel. Parmi eux, 65% ont trouvé un emploi, une alternance, une formation ou ont engagé un parcours d’accompagnement renforcé. Mais ce sont probablement les jeunes qui en parlent le mieux, comme Elodie, qui a suivi La Promo16.18 au centre Afpa d’Avignon-le-Pontet : « Ils nous apprennent vraiment à entrer dans la vie professionnelle, à avancer, à savoir s’exprimer face aux gens. J’ai choisi de devenir assistante maternelle. Je suis très motivée, et ça va marcher, c’est sûr ! » ou Tom, 17 ans, du centre Afpa de Paris : « lls nous considèrent comme un adulte, plus comme un enfant, et puis aussi, on a des responsabilités et il faut les tenir. Je veux être scénariste ou réalisateur de cinéma. J’ai trouvé une école et s’ils m’acceptent l’année prochaine, je vais vraiment tout donner. » 

Fort de ces résultats, le ministère reconduit le programme en 2022.

En savoir plus sur le programme

 

Crédit photo : GettyImages
 


Vous pourriez être intéressé(e) par...