http://www.cidj.com/

Machiniste

Synonymes : cintrier, machiniste constructeur, machiniste plateau

  • Culture - Spectacle
Le machiniste est un homme de spectacle qui opère dans les coulisses. Dans le domaine du spectacle vivant (théâtre, opéra, danse) et enregistré, il construit et met en place le décor. Dans les cintres, il en pilote le mouvement en fonction de l’évolution de l’action.

Description métier

Le machiniste exerce son métier dans des salles ou différents lieux où sont représentés des œuvres théâtrales, des opéras, des ballets, etc...Ce que l’on regroupe sous le terme de spectacle vivant.

Communément appelé machiniste-constructeur ce professionnel exerce en fait deux fonctions bien distinctes : 

Machiniste constructeur, il participe à la construction d’éléments de décor et d’accessoires dans un atelier de fabrication. Polyvalent, il est à la fois menuisier, soudeur, ferronnier. Il peut être également chargé par la production de les louer : meubles, bibelots, véhicules, etc.

Machiniste de plateau, à chaque séance il assure la mise en œuvre et le maniement de la machinerie dont la salle est équipée pour effectuer tous les changements de décors, de lumière ou de son exigés par le déroulement du spectacle.

Il réalise les dispositifs et les effets scéniques imaginés par l’auteur, le créateur ou le metteur en scène de l’œuvre. On dit qu’il pilote la machinerie en coulisses, sous le plateau ou dans les cintres placés au dessus de la scène.

A ce poste, le machiniste occupe la fonction de « cintrier ». Il pilote des équipements de levage qui permettent de changer le décor au fil de la mise en scène.

Dans les théâtres modernes le maniement de cette machinerie est souvent informatisé. Cependant dans des lieux non équipés, le machiniste installe de façon ponctuelle des dispositifs d’accrochage et de levage comme les palans qu’il démonte ensuite.

Dans le domaine du spectacle enregistré (cinéma, TV, publicité…), le métier de machiniste cinéma recouvre d’autres tâches en liaison avec les techniques et les matériels utilisés. Le machiniste opère sur les lieux d’un tournage, studio, plateau ou extérieur. Il a en charge la mise en place et le déplacement du matériel de tournage : trépieds de caméras, grues, projecteurs, rails de travelling…Il s'occupe également de monter et de sécuriser les constructions pour le matériel d'éclairage, de décoration ou autre. 

Dans le spectacle vivant ou le cinéma, le machiniste travaille au sein d’une équipe sous la responsabilité d’un chef machiniste ou décorateur ou régisseur plateau ou en relation avec l'équipe de tournage (réalisateur, directeur photo, cadreur...). Il a généralement le statut d'intermittent du spectacle. 

Si le spectacle vivant est le principal recruteur, le machiniste travaille également pour des sociétés de production audiovisuelle ainsi que pour le secteur de l'événementiel. 

Une très bonne résistance physique est nécessaire. De même que la capacité à travailler selon des horaires presque toujours décalés (soirées, week-end et même la nuit) et d'une grande amplitude horaire… Le calendrier des spectacles et des tournages prime ! Dans les ateliers de fabrication, il porte des EPI (équipements de protection individuelle) adaptés (casque, masque et chaussures renforcées) pour travailler en toute sécurité.  

Pour exercer ce métier les déplacements sont, évidemment, monnaie courante.

Études / Formation pour devenir Machiniste

Exemples de formations : 

niveau CAP

  • CAP dans les domaines du bois, du travail de métal, de l’enseigne et du décor,


niveau bac

  • technicien lumière (certification professionnelle de niveau bac enregistrée au RNCP, proposée par le CFA des métiers techniques du spectacle vivant et de l'audiovisuel),


niveau bac + 1

  • Mention complémentaire (MC) maquettes et prototypes (bac +1),
  • Formation complémentaire d’initiative locale (FCIL) son et éclairage en spectacle vivant (bac +1),


niveau bac + 2

  • Brevets des métiers d’art (BMA) :  ébéniste, graphisme et décor option décorateur de surfaces et volumes (bac +2),
  • DT métiers du spectacle (DTMS) option machiniste-constructeur (bac +2),
  • Diplômes de métiers d’art (DMA) régie de spectacle options lumière ou son (bac +2), 
  • régisseur spécialisé du spectacle options lumière/plateau/son (certifications professionnelles enregistrées au RNCP de niveau bac +2 proposées par le CFA des métiers techniques du spectacle vivant et de l'audiovisuel).

A noter, il existe des formations pour l'utilisation des matériels spécifiques (grues, engins motorisés). Parallèlement, l'utilisation de certains engins (de lvage notamment) nécessite des habilitations spécifiques. 

Pour les machineries de scène automatisées les BTS ou DUT des filières électroniques ou mécaniques sont vivement recommandées.

Salaires

Le métier de machiniste s’exerce le plus souvent sous le régime de l’intermittence. Il est indispensable de se faire un bon réseau pour avoir des contrats réguliers. Dans le domaine du spectacle les salariés sont payés à l’heure ou à la semaine.

Evolutions de carrière

Avec de l'expérience, le machiniste constructeur peut évoluer vers des postes d'encadrement (chef machiniste, régisseur de plateau).

Il peut également s'orienter vers la conception et la construction de décors comme scénographe après une formation complémentaire. 


Crédit photo : Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...