http://www.cidj.com/

Ingénieur / Ingénieure aéronautique et aérospatial

  • Industrie - Matériaux
  • Informatique - électronique
  • Transport - Logistique
L’ingénieur / l'ingénieure aéronautique et aérospatial s’intéresse essentiellement aux avions, hélicoptères et autres engins volants civils ou militaires comme les drones. Il/elle les conçoit, les expérimente, les construit, les entretient et les commercialise.

Description métier

L’ingénieur / l'ingénieure aéronautique et aérospatial, selon sa fonction et l’entreprise qui l’emploie (fabrication, motoriste, équipementier) présente différents profils. Par exemple :

  • L’ingénieur bureau d’études poursuit des activités d’ingénierie (études, essais, développement logiciel…) pour la conception et le développement d’un ensemble ou d’une partie du produit (fuselage, cockpit) ) ou d’un système (radio-transmission, radar),
  • L’ingénieur mécanicien conçoit les pièces mécaniques. Il s’occupe de cellules d’avion, de voilures, de tuyères pour les réacteurs ou de trains d’atterrissage.
  • L’ingénieur en aérodynamique conçoit et évalue le comportement aérodynamique des divers composants d’un moteur,
  • L’ingénieur recherche et développement structures définit, évalue et valide de nouvelles solutions techniques pour réaliser des structures générant des gains de masse, de coûts, de fabrication et de maintenance et rédige le cahier des charges.
  • L’ingénieur essais détermine les procédures nécessaires pour mettre au point  ou améliorer un produit. Il procède à des tests et analyse les résultats.
  • L’ingénieur piste avion  est responsable de l’ensemble des travaux à réaliser sur un avion. Il travaille en liaison avec l’ingénieur essai et l’ingénieur mécanicien.

Études / Formation pour devenir Ingénieur / Ingénieure aéronautique et aérospatial

Pour devenir ingénieur aéronautique, il faut obtenir un diplôme de niveau bac + 5 (master ou diplôme d'ingénieur).

Les écoles d’ingénieurs généralistes avec options aéronautique (Polytechnique, Mines-ParisTech, Centrale, Arts et métiers…) ou plus spécialisées (Ecole de l'air, Enac, ENSIL, ENSMA, ENSMM, Estaca, INSA, IPSA, Isae, Supmeca) proposent des formations pointues.

Il y a différents niveaux d’accès aux écoles d’ingénieurs : un grand nombre d’écoles recrutent sur concours très sélectifs après deux ans de classes prépa scientifique MP (maths-physique), PC (physique-chimie), PSI (physique et sciences de l'ingénieur) ou PT (physique-technologie) pour trois ans d’études. Des accès après bac+2 (BTS/DUT) sont possibles sur dossier, concours et entretien.

Mais il est aussi possible de passer par l’université et un master : www.trouvermonmaster.gouv.fr

Possibilité de poursuivre ensuite vers un mastère spécialisé (MS) : Isae Suparéo. 

Le métier d’ingénieur aéronautique fait appel à des qualifications issues de multiples disciplines : physique, matériaux, informatique, mécanique, hydraulique, pneumatique, électronique, armement…Il travaille donc en équipe multidisciplinaire et internationalisée (anglais requis).

Salaires

 Salaire mensuel brut : 2 800 €

Evolutions de carrière

En fonction de son expérience, de sa motivation et de sa mobilité, l’ingénieur aéronautique prendra de plus en plus de responsabilités,  passant de projets simples à des projets complexes, engageant des budgets plus importants sur des stratégies nationale et internationale.

Certains évolueront vers le spatial (fusée, satellite).


Crédit photo : Pitcher - Fotolia