http://www.cidj.com/

Développeur / Développeuse humanitaire rural

  • Humanitaire
Le développeur rural est un humanitaire qui a une fonction d’appui et de conseil en matière agricole, mais aussi sur les plans sociaux et éducatifs. Il effectue le diagnostic d'une situation afin de trouver des solutions applicables localement dans des pays en voie de développement, victimes de la guerre ou de catastrophe naturelle.

Description métier

Le développeur humanitaire rural intervient sur le plan agricole. Il aborde aussi bien la rentabilisation et la diversification des cultures que la lutte contre l’érosion, la mise en place de technique d’irrigation, le forage de puits, la commercialisation des récoltes…

Selon le contexte, il met en œuvre différents moyens : programmes d’introduction de semences, développement de parcelles maraîchères, création de poulaillers collectifs…

Il peut aussi participer à l’installation de coopérative de production, à l’initiation des paysans à la comptabilité, à la gestion de stocks, à leur accompagnement dans la recherche de microcrédit.

Pour cela, il établit un diagnostic détaillé de la situation (besoins des populations, volume de production, état du marché…) puis élabore une stratégie de développement.

Le développeur rural humanitaire inscrit son travail dans la durée de manière à ce que les actions menées ne disparaissent pas après son départ ou celui de l’ONG responsable.

En plus d'une solide connaissance du milieu dans lequel il intervient et de la maîtrise des techniques agricoles, il doit faire preuve de ténacité et de diplomatie. Résistances physique et psychologique sont indispensables.

Études / Formation pour devenir Développeur / Développeuse humanitaire rural

Les formations vont du BTS au diplôme d’ingénieur. Exemples de formations : 

niveau bac + 2

  • BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) développement de l’agriculture des régions chaudes,
  • BTSA agronomie productions végétales,
  • BTSA analyse et conduite des systèmes d’exploitation,
  • BTSA gestion et maîtrise de l’eau.

niveau bac + 3

  • licences pro coopération et développement international.
    Différents parcours : chargé de projet de solidarité internationale et développement durable (université Bordeaux Montaigne)

niveau bac + 5

  •  masters pro : analyse de projets industriels, agricoles, sociaux et d’environnement (Rennes 1) ; développement agricole et politiques économiques dans les pays en voie de développement (Paris 1), gestion de projets de développement en Afrique (Paris 11…)
  • diplôme d'ingénieur en agronomie : Agrocampus, Agroparistech, Agrosupdijon, Ensaia INPL, Ensat, Supagro, Isara
  • diplôme d'école spécialisée : Bioforce, Iris, Ifaid, ESCD 3A, Istom

Plus de détails sur les masters : http://www.trouvermonmaster.gouv.fr

Salaires

Selon son statut (salarié, détaché, volontaire) et la nature de sa mission, le développeur rural perçoit une rémunération qui s’échelonne de 900 à 2 000 €.

Evolutions de carrière

Le développeur humanitaire rural effectue une série de missions sur le terrain. Leur fréquence et leur durée le conduisent à des responsabilités plus importantes, comme chef de mission. Cependant, revenu dans son pays d’origine, il reprend souvent ses activités d’origines.


Crédit photo : Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...