• actualité

Travailler à l'étranger : et si vous deveniez assistant de français ?

  • Travailler à l'étranger
  • Echanges internationaux
Travailler à l'étranger : et si vous deveniez assistant de français ?

Vous êtes étudiant et avez envie d'une expérience à l'étranger pour vous imprégner d'une autre culture et améliorer votre niveau en langues étrangères ? Pourquoi ne pas devenir assistant de français ? Il reste un mois pour poser votre candidature. Mode d'emploi.

Ce programme d'échanges va fêter cette année ses 120 ans d'existence ! Né en 1905, il concernait à l'origine la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, puis s'est étendu progressivement dans le monde, couvrant pas moins de 26 pays sur tous les continents. Chaque année, environ 1 400 postes sont proposés aux étudiants français.

Quelles sont les missions de l'assistant de français ?

L'assistant de français assiste un professeur enseignant le français dans une école primaire, un collège, un lycée ou une université à l'étranger.

L'objectif est une approche plus vivante de l'apprentissage des langues et des cultures, en l'occurrence ici, le français et la culture française. Vous apportez un complément à l'enseignement donné par le professeur avec des méthodes ludiques, des jeux, des échanges de conversation... On sait bien que la pratique de l'oral est fondamentale dans l'apprentissage d'une langue et pour l'entretien des connaissances. Quoi de mieux que de
bénéficier de la présence d'un jeune ayant fait ses études en France et maîtrisant parfaitement le français ?

De son côté, l'assistant de français retire de nombreux bénéfices de cette expérience : découverte du pays et de sa culture, pratique de la langue locale... et un emploi qui pourra être valorisé dans la suite du parcours. Car ce programme d'échange international prévoit une rémunération, dont le montant varie selon le niveau de vie des différents pays.

Quoi qu'il en soit, cette expérience va vous changer, vous apporter beaucoup sur les plans personnel et professionnel, voire même changer vos projets initiaux en vous ouvrant de nouvelles opportunités !

Travailler à l'étranger : comment devenir assistant de français ?

En fonction de votre profil vous ne pourrez pas accéder à toutes les destinations. Pour connaître les pays dans lesquels vous êtes éligible, vous devez faire le test d'éligibilité en ligne. Vous devez renseigner un certain nombre de champs et après avoir validé, une liste s'affichera, mentionnant les pays où vous êtes éligible, et vous pourrez consulter les détails des conditions pour chacun d’entre eux.

Sachez que les modalités varient selon les pays : le nombre de places, la durée du contrat (entre 4,5 et 12 mois, parfois renouvelables sous conditions), la durée du travail hebdomadaire, les niveaux de diplôme ainsi que les domaines d'études exigés et les niveaux de langue requis. Certains n’acceptent que les étudiants ayant la nationalité française.

Les pays Européens offrent le plus de postes

Parmi les 26 pays qui ont offert le plus de postes d’assistants de français pour l’année 2019-2020, les pays qui arrivent en tête sont l’Espagne (421), le Royaume-Uni (252), l’Allemagne (220), l’Italie (101) et en dehors de l’Europe, le Mexique avec 90 postes, suivi par les États-Unis qui en proposent 50. Le nombre de postes pour l’année 2020-2021 n’est pas encore connu, mais en général, d’année en année, ce sont à peu près les mêmes pays qui offrent le plus de places.

Quelques exemples de modalités d’accès :

•    Espagne : avoir validé une L1 et fait la totalité des études secondaires dans un établissement français en France. La durée du contrat est de 8 à 9 mois pour une rémunération mensuelle entre 700 et 1000 € net.

•    Royaume-Uni : avoir validé une L2 en LLCE anglais ou en éducation (sciences de l'éducation, enseignement etc.), être de nationalité française, avoir entre 20 et 30 ans. La durée du contrat est de 8 ou 9 mois pour une rémunération mensuelle de 850 livre sterling (environ 998 €).

•    Allemagne : avoir validé une L1. La durée du contrat est de 8 mois avec une rémunération mensuelle de 850 € net.

•    Chine : être de nationalité française et avoir validé une L3 avec un niveau B1 du CECRL exigé en anglais, en revanche, il n'est pas exigé de compétences en chinois. La durée du contrat est de 10 mois pour une rémunération mensuelle d'au moins 4800 yuan (environ 615 €). L'hébergement est pris en charge.

•    États-Unis : être de nationalité française et avoir validé une L2 en FLE, sciences du langage, linguistique ; sciences de l’éducation, préparation aux métiers de l’enseignement ; LLCE (anglais) ; géographie, histoire, info-com, philosophie, psychologie, sociologie, ethnologie, journalisme, etc. La durée du contrat est de 9 à 10 mois pour une rémunération mensuelle de 300 à 550 dollars (environ 268 à 491 €). Hébergement en famille d'accueil.

•    Canada : être de nationalité française et avoir validé une L3 en FLE ; sciences du langage, linguistique ; LLCE, LEA (anglais) ; sciences de l’éducation, préparation aux métiers de l’enseignement et de la formation, etc. La durée du contrat est de 8 à 10 mois pour une rémunération net mensuelle de 1250 dollars canadiens à l’université et entre 1250 et 2000 dollars (environ 861 à 1377 €) dans les établissements primaires et secondaires.

•    Mexique : être de nationalité française et avoir validé une L2. Le contrat dure 7 mois pour une rémunération mensuelle de 8000 pesos mexicains (environ 378 €).

•    Colombie : avoir validé une L3. Le contrat dure 10 mois pour une rémunération mensuelle de 2 484 348 pesos colombiens (environ 681 €).

Vous ne pouvez candidater que dans un seul pays et vous avez jusqu'au 7 février 2020 (17 juin pour les pays germanophones).

Plus d'infos sur le site France Éducation International.

Odile Gnanaprégassame © CIDJ
Actu mise à jour le 06-01-2020 / créée le 06-01-2020

Vous pourriez être intéressé(e) par...