• actualité

Mieux accueillir les élèves transgenres en milieu scolaire

  • Lycée
  • Collège
Une circulaire pour mieux accueillir les élèves transgenres en milieu scolaire

Afin de mieux accueillir les élèves transgenres en milieu scolaire, le ministère de l’Éducation nationale fait un certain nombre de recommandations auprès des acteurs de l'enseignement. Il est désormais possible pour les élèves transgenres de faire le choix d'un prénom d'usage.

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a publié une circulaire à l’attention des recteurs, inspecteurs, directeurs d’école, chefs d’établissements et enseignants, qui notifie des recommandations pour une « meilleure prise en compte des questions relatives à l’identité de genre en milieu scolaire ». Objectif ? Améliorer l’accompagnement des élèves transgenres à l’école, au collège ou au lycée et fixer un cadre bienveillant qui reconnait leurs droits et les protège.

Sensibilisation du personnel

En fait, le document donne des lignes directrices pour répondre au mieux aux demandes des élèves transgenres dont chaque situation est unique.

Cela passe d’abord par une sensibilisation du personnel en charge de les accueillir et de les accompagner dans leur scolarité. Le ministère rappelle que « la prise en considération de l'identité de genre revendiquée de la part d'un ou d'une élève ne doit pas être conditionnée à la production d'un certificat ou d'un diagnostic médical ou à l'obligation d'un rendez-vous avec un personnel de santé » et que « les actes et propos transphobes sont punis par la loi ».

Toute la communauté éducative (professeurs, surveillants, directeurs etc.) doit particulièrement veiller à ce que les autres élèves ne s’en prennent pas aux élèves transgenres ou aux élèves se posant des questions sur leur identité de genre. Il y a là une véritable sensibilisation à mener auprès des jeunes. Les établissements sont tenus de mettre en place des mesures de prévention et de lutte contre la discrimination.

Élèves transgenres : prénom d’usage, tenues vestimentaires… des dispositions concrètes

Mais il faut aussi des dispositions concrètes pour que les élèves transgenres soient et se sentent reconnus : prénom d’usage, tenues vestimentaires, utilisation des lieux genrés comme les toilettes ou les dortoirs d’internat…

Ainsi, les élèves transgenres peuvent, avec l’accord de leurs parents s’ils sont mineurs, choisir d’être appelés par leur prénom d’usage. Le ministère enjoint la communauté éducative dans son ensemble à utiliser ce prénom d’usage dans les documents internes (cahier d’appel, carte de bibliothèque, espaces numériques de travail…).

Par ailleurs, le personnel devra veiller à ce que l’expression de genre de l’élève, notamment par le biais de la tenue vestimentaire ne soit ni stigmatisée ni moquée. Sans qu’il soit pour autant question de faire des différences entres les élèves, les vêtements et accessoires autorisés et interdits par le règlement intérieur le sont pour tous les élèves sans distinction.

Concernant l’utilisation d’espaces communs genrés pour les filles ou les garçons, le texte prévoit plusieurs options en fonction des possibilités des établissements.

Les élèves concernés pourront utiliser les toilettes conformes à leur identité de genre. En internat, ils pourront demander à intégrer une chambre qui se situe dans l’espace conforme à leur identité de genre.

L'établissement peut convenir avec l'élève transgenre de la mise en place d'horaires aménagés pour l'utilisation des vestiaires et des salles de bain/douches collectives.

Ces choix devront s’appliquer, dans la mesure du possible, lors de déplacements, sorties ou voyages scolaires.

Dans tous les cas, l’établissement devra veiller à ce que cela se passe bien.

Si vous subissez une situation de harcèlement, il existe deux lignes d'écoute gratuites :

- Non au harcèlement au 30 20
- Le numéro national contre les violences numériques au 30 18, du lundi au samedi, de 9h à 20h

La rédaction © CIDJ
Actu mise à jour le 15-11-2021 / créée le 22-11-2021

Crédit photo : Caleb George - Unsplash