• actualité

Européennes 2019 : les propositions pour étudier en Europe (2/4)

  • Avant le bac
  • Etudes supérieures
  • Europe
  • Citoyenneté & Volontariat
Élections européennes : les propositions des candidats pour étudier en Europe (2/4)

Samedi en Outre-mer et dimanche en métropole, vous êtes invité à voter pour élire vos représentants au Parlement européen. Cidj.com a épluché les programmes ou professions de foi des 34 listes qui se présentent. Voici les propositions que l'on a retenu en matière d’études supérieures.

Les prochaines élections européennes auront lieu le 25 mai dans les territoires d'Outre-mer et le 26 mai en France métropolitaine. Les citoyens français de 18 ans et plus sont invités à voter pour l'une des 34 listes candidates afin d'élire leurs représentants au Parlement européen. Aux dernières élections européennes, près des trois quarts des moins de 35 ans n'ont pas voté, pourtant les décisions prises à l'échelle européenne affectent de nombreux aspects de la vie : emploi, études, séjours à l'étranger...

Ces aspects, la rédaction de Cidj.com les a pris en compte pour passer au crible les programmes et professions de foi des candidats. Par souci de lisibilité, nous avons relevé uniquement les principales mesures qui pourraient vous concerner en tant que jeune européen. Cette méthodologie a pour conséquence de faire apparaître des listes plus souvent que d’autres parce qu’elles ont développé davantage de points étudiés pour cet article dans leurs programmes et/ou professions de foi.

Dans ce deuxième article, retrouvez les propositions se rapportant aux études en Europe. Ici, certaines listes comme les listes Prenez le pouvoir (soutenue par le Rassemblement national) ou l’Union de la droite et du centre (Les Républicains et les centristes) n’apparaissent pas. Elles ont en revanche formulé des propositions concernant d’autres sujets qui touchent à la vie des jeunes européens.

Retrouvez ces mesures dans les autres articles de cette série :

Apprentissage

  • Pourquoi les candidats en parlent ?

Il y a en France 437 000 apprentis, tous niveaux d’études confondus (brevet pro, CAP, bac pro, BTS…). Le nombre d’apprentis a augmenté de 7,7% entre 2017 et 2018. Cette hausse s’explique par la refonte de l’apprentissage entreprise par le gouvernement. Toutefois ce chiffre reste bas comparé, par exemple, à l’Allemagne.

Quelques listes candidates aux Européennes s’engagent en faveur de l’apprentissage, convaincues que cette voie de formation alternant enseignement théorique dans un établissement et formation au métier chez un employeur est un moyen de lutter contre la déscolarisation et le chômage des jeunes.

  • Ce qu’ils proposent

La liste Les oubliés de l’Europe, qui se présente comme une "organisation sans étiquette politique qui regroupe des artisans, des commerçants, des professions libérales et des indépendants" souhaite développer l’apprentissage en "favorisant les formations professionnelles manuelles, techniques et administratives".

Pour valoriser l’apprentissage, La France insoumise, plaide pour un "programme européen de formation professionnelle en lien avec les établissements scolaires". Quant à la liste Envie d’Europe écologique et sociale, elle propose de créer "un contrat d’apprentissage européen, valable dans les entreprises de tous les pays d’Europe, à destination des étudiants, chômeurs, apprentis et des réfugiés".

Études supérieures

  • Pourquoi les candidats en parlent ?

Pour devenir davantage compétitifs au niveau international, les établissements d’enseignement supérieur en Europe ont réfléchi à des solutions de coopération. L’idée de créer des Universités Européennes a émergé. Il s’agirait d’établissements d’enseignement supérieur rassemblés en réseaux, qui délivreraient un diplôme reconnu dans plusieurs pays de l’Europe. La création de labels pourrait également permettre le regroupement de plusieurs établissements en Europe.

  • Ce qu'ils proposent

3 listes prévoient la création d’universités européennes. Le Parti fédéraliste européen, qui "défend [...] le même programme sous la même bannière [...] dans une douzaine d’États de l’UE", propose la création d’écoles professionnelles européennes et d’universités dans certains secteurs.

Pour La France insoumise, il est important de créer un réseau d’universités européennes qui reposerait sur la gratuité des études et favoriserait les échanges entre chercheurs et citoyens.

La liste Renaissance (soutenue par LREM et le MoDem) est un peu plus précise et propose de "créer une vingtaine d’Universités européennes d’ici 2024" dans lesquelles chaque étudiant suivra un cursus diplômant reconnu en Europe avec la possibilité de mettre en place une mobilité pendant les études.

D’autres listes envisagent de créer des labels reconnus en Europe. La liste Envie d’Europe écologique et sociale propose de développer un label d’universités handi-accueillantes et le PACE (Parti des citoyens européens) de créer un label diplôme européen pour les universités qui incitent à l’apprentissage des langues européennes.

La liste Envie d’Europe écologique et sociale réaffirme sa volonté d’harmoniser les diplômes entre les pays membres. Une idée que l’on retrouve dans le programme du Parti fédéraliste européen qui propose aussi une augmentation des bourses pour les étudiants étrangers et européens afin d’augmenter l’attractivité des universités européennes.

Une école connectée aux évolutions de la société

Européennes 2019 : des mesures pour l'école de demain
  • Pourquoi les candidats en parlent

Les jeunes ne sont pas indifférents aux problématiques sociétales qui se posent. Ils manifestent leur intérêt sur des questions comme la précarité hygiénique, le bien-être des animaux, l’alimentation... Et l'école, au sens large du terme, ne peut être déconnectée des évolutions de la société, car elle forme aussi les citoyens de demain.

  • Ce qu'ils proposent

Certains candidats émettent des propositions autour de l’alimentation car il est de plus en plus question de l’incidence de ce que nous mangeons sur notre santé et sur la planète.

La France insoumise veut "imposer 100% d’alimentation bio, locale et [proposer] des repas végétariens, dans la restauration scolaire partout en Europe". Le Parti animaliste aspire à "mettre en place un menu alternatif quotidien végétalien dans les cantines scolaires et universitaires" et à "introduire des alternatives végétales […] dans le programme européen Lait et produits laitiers à l’école et développer le programme Fruits et légumes à l’école". Ces deux programmes européens ont pour but de sensibiliser les jeunes à une alimentation saine.

La prise de conscience autour du bien-être des animaux incite à réfléchir au sort qui leur est réservé dans notre société et à remettre en question l’élevage intensif. Dans ce contexte, le Parti animaliste veut "promouvoir une interdiction des dissections dans l’enseignement secondaire ainsi que l’instauration d’un droit à l’objection de conscience à l’expérimentation animale dans l’enseignement supérieur" ; "développer des programmes d’incitation à l’enseignement de l’éthique animale" ; "supprimer l’expérimentation animale dans la recherche, les tests et l’enseignement".

La liste Décroissance 2019 ambitionne de "réformer l’enseignement agricole pour introduire la polyculture-élevage paysanne en circuit court", c’est-à-dire diversifier les productions pour ne pas épuiser la terre et vendre à proximité, directement ou chez des distributeurs proches par exemple.

Certaines listes évoquent des mesures pour mieux réussir sa scolarité. Il arrive que des jeunes filles n’accèdent pas aux protections hygiéniques à cause de leur coût et ratent des jours de cours pour cette raison, mettant en péril leur réussite. Pour y remédier, Allons enfants, qui se présente comme "un parti géré par des étudiants et jeunes actifs de moins de 30 ans", propose de "faciliter l’accès aux protections hygiéniques […] notamment dans les écoles".

La liste Pour l’Europe des gens contre l’Europe de l’argent souhaite quant à elle "étendre la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans dans toute l’Union européenne", mesure déjà en vigueur en France.

La liste Allons enfants propose de former tous les jeunes aux premiers secours (primaire et collège).


À savoir

Les textes disponibles au moment de la rédaction de cet article pour les listes Une France royale au coeur de l'Europe, Démocratie représentative, Liste de la reconquête, Lutte ouvrière, Neutre et actif, Parti révolutionnaire communistes et l'Union démocratique pour la liberté égalité fraternité ne comportaient pas de mention des sujets pris en compte pour cet examen des programmes, ils ne figurent donc pas dans nos articles.
Pour qui vote-t-on aux élections européennes ?

Contrairement à d'autres élections, comme les présidentielles où l'on donne sa voix pour un candidat, aux élections européennes on vote pour une liste de candidats. Les listes qui obtiennent plus de 5% des suffrages bénéficieront d'un nombre de sièges proportionnel à leur nombre de voix. Pour lire les professions de foi et connaître le nom des candidats, rendez-vous sur le site du ministère de l'Intérieur.
Liste candidates

 

CIDJ © CIDJ
Actu mise à jour le 20-05-2019 / créée le 20-05-2019

Crédit photo : Droits réservés