• actualité

Etudiants en difficulté : vous pouvez demander une aide

  • Etudes supérieures
  • Consommation - Argent
Etudiants en difficulté : vous pouvez demander une aide

Avec le confinement, votre situation financière s'est peut être dégradée. Si vous êtes en difficulté et que vous répondez à certains critères, le Gouvernement propose une aide exceptionnelle.

200 €. C'est le montant de l'aide financière exceptionnelle annoncée par Edouard Philippe le 4 mai dernier devant le Sénat. L'objectif : venir en aide aux étudiants les plus démunis et isolés du fait du confinement. Savez-vous que, si vous répondez à certains critères, depuis le 12 mai vous êtes peut-être éligible ? Focus sur les conditions à remplir.

Qui sont les étudiants concernés par l'aide financière ?

Vous êtes peut-être éligible à l'aide financière proposée par le Premier ministre si vous êtes étudiant en formation initiale dans l'enseignement supérieur (les étudiants en alternance ne sont pas concernés), boursier ou non et si vous subissez une baisse de vos revenus du fait du Covid-19.

Si vous êtes étudiant salarié et que vous avez perdu votre emploi du fait du confinement, vous pouvez faire une demande d'aide à condition de remplir quelques critères :

  • Vous deviez exercer une activité d'au moins 8h par semaine.
  • Vous devez avoir exercé cette activité pendant au moins 2 mois, depuis le 1er janvier 2020.

L'annulation ou l'interruption d'un stage est l'une des situations qui permet de demander l'aide financière. Mais pour cela :

  • Le stage devait être d'une durée minimale de 2 mois et rémunéré.
  • Le stage était obligatoire dans votre cursus et devait démarrer avant le 1er juin.

Les étudiants ultramarins qui n'ont pu rejoindre leur famille avant le confinement et, qui sont restés en métropole, peuvent demander l'aide financière sous certaines conditions :

  • Votre représentant légal doit résider dans un département d'Outre-Mer, une collectivité d'Outre-Mer ou en Nouvelle-Calédonie.
  • Vous suiviez votre formation en métropole au moment du confinement.
  • Au 1er mai, vous n'avez pu rejoindre le domicile de votre représentant légal.

Aide financière : quels justificatifs sont demandés ?

Pour bénéficier de l'aide du Gouvernement vous devez prouver une baisse ou la perte de vos revenus.

Si vous êtes étudiant salarié, demandez à votre employeur de vous fournir une attestation de perte d'emploi qui précise le nombre d'heures que vous auriez dû effectuer. Vous devrez aussi fournir une copie de votre contrat de travail, une copie de votre carte étudiante et votre RIB. Enfin, une attestation sur l'honneur vous sera demandée, dans laquelle vous devrez affirmer être en difficulté financière et ne pas bénéficier de soutiens financiers, de votre famille notamment.

Dans le cadre d'un stage, vous devrez envoyer une attestation d'arrêt du stage ou d'annulation remplie par l'entreprise d'accueil, la copie de votre convention de stage, la copie de votre carte étudiante et votre RIB. Vous devrez également écrire une attestation sur l'honneur.

Si vous êtes étudiant ultra-marin, vous devez fournir un justificatif de domicile de votre représentant légal, la quittance, à votre nom, de votre loyer du mois d'avril pour un logement en métropole ou une attestation d'hébergement à titre gratuit, la copie de votre carte étudiante, un extrait de votre livret de famille et votre RIB. Vous devrez également écrire une attestation sur l'honneur.

Comment faire la demande d'aide ?

Pour effectuer votre demande vous devez vous rendre sur le site MesServices.etudiant.gouv.fr dans l'onglet "Demander une bourse ou une aide". Vous aurez alors le choix entre "Aide Covid perte de job/stage" ou "Aide Covid aux étudiants ultramarins".

La demande d'aide est ouverte depuis le 12 mai, et son versement doit intervenir dans les semaines qui suivent votre demande.

Des billets d'avion à prix préférentiels pour les étudiants ultramarins

Le 17 mai, le ministère des Outre-mer a annoncé sur son site avoir négocié des tarifs avec deux compagnies aériennes : Air France et Air Austral. « Ces prix sont destinés aux étudiants des départements et régions d’outre-mer qui souhaiteraient retourner dans leur territoire entre le 1er juin et le 31 août 2020 ».
Des billets aller-simple seraient disponibles pour les Antilles à partir de 342 € (avec Air France), pour la Guyane à partir de 414 € (avec Air France) et pour La Réunion à partir de 460 € (avec Air France et Air Austral). Pour Mayotte, toujours confiné, des prix seront également négociés lorsque la situation sanitaire sur place permettra le retour des étudiants.

 

Marine Ilario © CIDJ
Actu mise à jour le 19-05-2020 / créée le 19-05-2020

Crédit photo : Annie Sprattr - Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...