• actualité

Des mesures pour aider les apprentis

  • CAP
  • BAC PRO
  • Apprentissage
  • DUT
  • BTS
Des mesures pour aider les apprentis

Vous faites peut-être partie des jeunes qui se sont engagés dans une formation en apprentissage cette année ou qui projettent de le faire à la rentrée 2020 ? Face aux difficultés économiques actuelles et à venir, des mesures ont été mises en place pour aider les apprentis.

De nombreux apprentis ont été privés de la partie pratique de leur formation durant le confinement, car le télétravail n’était pas toujours possible selon les secteurs d’activité. En parallèle, les apprentis qui se sont inscrits dans un CFA éprouvent des difficultés à trouver une entreprise pour les accueillir. Depuis peu, l’activité reprend dans les secteurs qui avaient été fortement ralentis – automobile, aéronautique, restauration, hôtellerie... – ou même suspendus – distribution hors alimentation, tourisme, loisirs…
Des mesures de soutien aux entreprises ont été annoncées, en complément des celles déjà prises pour aider les apprentis.

Apprentis : un délai supplémentaire pour trouver une entreprise

Les étudiants en contrat d’apprentissage dont la fin d’exécution intervient d’ici le 31 juillet 2020 mais n’ayant pas pu terminer leur formation, se verront accorder une prolongation de leur contrat par avenant.

Les étudiants qui sont en cours de formation au 12 mars 2020, bénéficieront d’un délai supplémentaire de trois mois pour trouver une entreprise, portant ainsi la durée d’accueil dans l’organisme de formation à 6 mois sans avoir signé de contrat d’apprentissage. Les apprentis entrant en formation entre le 1er août et le 31 décembre auront également doit à ce même délai.
En revanche, aucune information n’a été donnée dans le cas où, au-delà de 6 mois, aucun contrat n’a été signé.

Le plan de relance de l’apprentissage, annoncé début juin, prévoit que chaque jeune ayant fait un vœu en apprentissage sur Parcoursup ou Affelnet (orientation post-3e) se verra offrir au moins une proposition d’apprentissage ainsi qu’un accompagnement pour trouver un employeur.

De 5 000 à 8 000 € d’aide financière pour le recrutement d'apprentis

Alors, pour encourager les entreprises à continuer de recruter en contrat d’apprentissage, l’État va accorder une aide exceptionnelle d’un montant de 5 000 € pour le recrutement d’un apprenti de moins de 18 ans et de 8 000 € pour un apprenti majeur. La condition pour en bénéficier : les contrats doivent être signés entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Une bonne nouvelle seulement si vous optez pour un contrat d’apprentissage dans une formation allant du CAP à la licence professionnelle car les étudiants en master ou cursus grande école (commerce, ingénieur…)  sont exclus de cette aide aux entreprises.

À noter : les contrats de professionnalisation arrivant à échéance d'ici le 31 juillet 2020 peuvent également être prolongés si les étudiants n'ont pas pu terminer leur formation pratique ou théorique.

 

La rédaction © CIDJ
Actu mise à jour le 16-06-2020 / créée le 16-06-2020

Crédit photo : Pixabay