Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Aménagements et aides pour les étudiants et stagiaires handicapés

Aménagements et aides pour les étudiants et stagiaires handicapés
Aménagements des cours, aides pédagogiques, tutorat, soutien, preneurs de notes, interprètes en langue des signes, accessibilité des locaux... De nombreux aménagements existent pour aider les étudiants handicapés © Aldegonde Le Compte / Fotolia

Université, BTS/DUT, formation professionnelle, n'hésitez pas à vous lancer dans les études supérieures ! Aménagements des cours, aides pédagogiques, tutorat, soutien, preneurs de notes, interprètes en langue des signes, accessibilité des locaux... De nombreux aménagements existent pour aider les étudiants et les stagiaires handicapés.

Vous voulez poursuivre vos études ? Votre handicap ne doit pas constituer un obstacle à votre projet ! Selon la loi de 2005 pour l'égalité des droits et des chances et la charte Université-Handicap de 2007, les établissements supérieurs doivent mettre en place les dispositions nécessaires pour accueillir des étudiants handicapés et permettre à chacun de poursuivre ses études dans les meilleures conditions.

Aménagements des cours, aides pédagogiques, tutorat, soutien, preneurs de notes, interprètes en langue des signes, accessibilité des locaux (salles de cours, restauration, hébergement...), service d'accueil... Vous pouvez aussi bénéficier des aménagements aux examens et aux concours de l'enseignement supérieur.

Trouver l'établissement approprié

Votre projet doit se mettre en place dès le mois de janvier de votre année de terminale, en concertation avec votre enseignant référent, le médecin scolaire et l'équipe pédagogique. Comme tous les lycéens, vous devrez rentrer vos vœux sur Admission Post Bac (APB). Vous pourrez consulter la liste des établissements handi-accueillants sur les sites de l'Onisep, du CIDJ ou sur handi-u.fr. En principe, toutes les formations vous sont accessibles.

Si vous optez pour une filière sélective et que vos résultats ne sont pas le reflet de vos capacités, mais liés à votre situation de handicap, faites un vœu de "priorité" sur APB. Votre dossier pourra remonter sur la liste d'attente.

Répertoire national sur l'accessibilité des établissements de formation supérieure : ici

Études supérieures :
tous les établissements disposent d'un relais handicap

Une fois le bac en poche, l'accompagnement dont vous pourrez bénéficier dépend de la structure dans laquelle vous serez inscrit. Mais vous trouverez dans tous les établissements le relais handicap. Si vous optez pour une formation dans un lycée (BTS, CPGE...), vous bénéficierez des mêmes aides que dans le secondaire : AVS, aide aux transports...

À l'université, dans une grande école ou dans une école spécialisée, vous pourrez prendre rendez-vous avec le référent handicap en début de terminale, afin de préparer au mieux votre arrivée à la rentrée suivante.

Certaines écoles proposent des aménagements dès le concours d'entrée (tiers-temps). À Science Po, il est possible d'obtenir la gratuité du concours sur justificatif d'invalidité.

Le dispositif HandiJeunes du Centre d'Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ), à Paris, propose plusieurs ateliers (collectifs et individuels) et forums dédiés à l'orientation et à l'insertion professionnelle pour les jeunes handicapés sensori-moteurs, psychiques ou mentaux.
Pour s'inscrire aux ateliers, envoyez un e-mail à groupes@cidj.com.

Aides financières et soutiens complémentaires :
transport, tutorat, codeur...

La prestation compensatoire au handicap est élargie aux étudiants de moins de 21 ans.  Cette aide personnalisée est calculée par les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) en fonction de votre situation de handicap et de vos besoins.

En complément, des aides spécifiques peuvent être mises en place par les universités et vous permettent de disposer de soutiens complémentaires : tutorat, interprète, codeur, transcription braille.

Vous pouvez également faire prendre en charge vos transports si vous ne pouvez pas utiliser les transports en commun, par le conseil général de votre domicile. Enfin, les services sociaux des Crous ont mis en place des référents, et des logements ont été spécialement aménagés pour être accessibles aux étudiants handicapés.

Stage en entreprise :
l'Agefiph et le SCUIO peuvent aménager votre poste de travail

Dans de nombreuses formations, les périodes en entreprise font partie de la formation et doivent être validées pour l'obtention du diplôme. Bien que vous soyez en situation de handicap, rien ne vous empêche de profiter du succès de l'alternance !

La prise en charge des trajets entre le domicile de l'étudiant gravement handicapé – l'incapacité est validée par la CDAPH – et l'entreprise est placée sous la responsabilité de chaque département (sauf en Ile-de-France). 

Passer une visite médicale est indispensable pour s'assurer que le handicap est compatible avec les missions données. Durant votre stage, votre poste de travail peut être aménagé après l'intervention des enseignants, du SCUIO (Service orientation et insertion professionnelle) et de l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion).

Attention ! Que ce soit pour un stage ou un emploi, un employeur ne peut pas refuser un poste sur le seul critère du handicap !

Trouver un stage
Le bureau d'aide à l'insertion professionnelle des étudiants (Baip) est chargé de diffuser auprès des étudiants des offres de stages et d'emploi en lien avec les formations proposées par l'université.

Pour étudier à l'étranger des aides existent

Vous avez un projet de formation à l'étranger dans le cadre d'un programme d'échanges, ou vous souhaitez effectuer un stage international ?

Si vous êtes sélectionné par votre établissement d'enseignement supérieur, vous pouvez obtenir un complément de bourse sur critères sociaux, accordé pour une période de 2 à 9 mois. Vous pouvez également conserver votre prestation de compensation (PCH) à l'étranger (décret du 29 juin 2005).

Dans le cadre des échanges Erasmus, vous pouvez bénéficier d'aides complémentaires de l'agence Europe Éducation Formation ou des collectivités territoriales. Renseignez-vous auprès des établissements concernés !

Se faire soigner à l'étranger
Avant de partir, vérifiez que vous avez une bonne couverture d'assurance-maladie. Si vous séjournez en Europe, vous bénéficierez des prestations liées à votre carte d'assurance-maladie européenne, qui vous sera délivrée sur simple demande.
Pour bien préparer votre séjour, tous nos conseils, ici.

Yaël Hassid - Avocate au barreau de Paris

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Élève handicapé, je suis à temps partiel dans un établissement scolaire. Peut-on me renvoyer à l'issue d'un conseil de discipline ?

 

Oui, vous avez les mêmes droits et devoirs que les autres élèves. Si vous êtes renvoyé, le rectorat devra vous trouver un autre établissement compatible avec vos aménagements.

Scolarité
Élève dyslexique, puis-je bénéficier d'un aménagement des épreuves du bac ?

Oui. Vous devez pour cela envoyer, dès votre entrée en seconde, votre demande à la CDAPH, par l'intermédiaire de votre médecin scolaire.

Scolarité
Je suis dyslexique et j’ai obtenu un ordinateur pour m'aider dans ma scolarité, est-ce qu’il m’appartient ?

 

Non. Le matériel prévu par la CDAPH est mis à la disposition de l'élève sous la forme d'un prêt de l'inspection académique ou du rectorat, en fonction de l'établissement scolaire. Si besoin, le matériel peut être amené directement à votre domicile (circulaire du 5 avril 2001).

Scolarité