Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.7 (6 votes)

Les droits et les devoirs du piéton

Les droits et les devoirs du piéton
© DURIS Guillaume / Fotolia

C’est le code de la route qui fixe les règles de circulation pour les automobilistes et pour les deux-roues… mais aussi pour les piétons !

Pour que leur sécurité sur la voie publique soit garantie, les voitures, motos, vélos et piétons doivent respecter des règles. Les piétons étant considérés comme des usagers particulièrement vulnérables, les conducteurs doivent adopter un comportement prudent et respectueux envers eux (art. R.412-6 du code de la route).

Rappel : sont assimilés à des piétons les personnes qui conduisent à la main un vélo ou un cyclomoteur, et celles qui roulent à trottinette, en rollers ou en skate (art. R.412-34 du code de la route).

Obligation de marcher sur les trottoirs

En ville comme à la campagne, vous devez marcher sur les trottoirs et accotements lorsqu’ils existent (art. R412-34 du code de la route). En leur absence, ou s’ils sont impraticables, vous pouvez emprunter les autres parties de la route, mais en prenant les précautions nécessaires (art. R.412-35 du code de la route).

À la campagne, s’il n’y pas d’accotement, vous devez marcher sur le bord gauche de la chaussée dans le sens de la marche (art. R.412-36 du code de la route), sauf circonstances particulières qui pourraient menacer votre sécurité (manque de visibilité, travaux…). Cette précaution vous permet en effet de voir arriver les voitures en face de vous, et donc de vous ranger si nécessaire.

Traverser la chaussée n’est pas une formalité !

Lorsqu’un piéton s’engage ou manifeste de manière claire son intention de traverser, les conducteurs sont tenus de lui céder le passage, en s’arrêtant au besoin (art. R.415-11 du code de la route). L’infraction à cette règle est punie d’une amende de 135 €, d’un retrait de 4 points du permis et d’une peine complémentaire de suspension du permis de conduire pour une durée maximale de 3 ans (éventuellement limitée à la conduite en-dehors de l'activité professionnelle).

L’automobiliste encourt cette contravention même si le piéton s’engage à traverser en dehors d’un passage pour piétons.

Attention ! Cette priorité donnée aux piétons ne doit surtout pas vous encourager à adopter des comportements dangereux. Il faut toujours regarder de chaque côté avant de traverser !

Avant de traverser, révisez votre code

Vous ne devez traverser qu’après vous être assuré de pouvoir le faire sans risque, en fonction de la visibilité, de la distance et de la vitesse des véhicules. S’il existe un passage pour piétons à moins de 50 m, vous devez l’utiliser (art. R.412-37 du code de la route). S’il n’existe pas de passage à cette distance, vous devez traverser selon un axe perpendiculaire à la chaussée (art. R.412-39 du code de la route), c’est-à-dire droit devant vous.

S’il n’y a pas de passage pour piétons près d’une intersection, vous devez traverser la chaussée en prolongement du trottoir (art. R.412-37 du code de la route). Autrement dit, pas de traversée en diagonale !

Il est interdit aux piétons de circuler sur la chaussée d’une place ou d’une intersection, sauf s’il existe un passage prévu pour permettre une traversée directe. Vous devez donc contourner la place ou l’intersection en traversant autant de chaussées que nécessaire (art. R.412-39 du code de la route).

Enfin, il n’est pas inutile de rappeler que, lorsque la traversée de la chaussée est réglée par un feu de signalisation, vous ne pouvez vous engager que lorsque le pictogramme est vert pour les piétons (art. R.412-38 du code de la route). Avant de vous engager, vérifiez toujours que les véhicules sont bien arrêtés.

Bon à savoir. Ces règles ne s’appliquent pas dans une zone de rencontre ou sur une aire piétonne : le piéton qui chemine est prioritaire, mais il doit rester attentif à la circulation. Les skateurs, eux, sont admis à circuler dans les aires piétonnes, à condition qu’ils ne les considèrent pas comme des aires de jeu et qu’ils circulent à faible allure.

Règles particulières pour les groupes de piétons

Si vous marchez en groupe, par exemple avec des amis, vous avez les mêmes obligations que les piétons solitaires : même si vous êtes nombreux, vous n’êtes pas autorisés à marcher sur la chaussée, sauf en l’absence d’accotements ou de trottoirs. Dans ce cas, vous devez marcher en file indienne sur le bord gauche de la chaussée.

Des dispositions particulières s’appliquent toutefois aux groupes organisés (cortèges, convois, processions, troupes militaires, coureurs à pied…). Uniquement dans ces cas particuliers, les piétons doivent circuler sur le bord droit de la chaussée. Ils ont aussi des obligations particulières de signalisation pour circuler de nuit (art. R.412-42 du code de la route).

4 € d’amende pour les piétons
Vous traversez hors des clous ? Vous ne marchez pas sur le trottoir ? Si vous ne respectez pas les règles du code de la route s’appliquant aux piétons, vous risquez une contravention d’un montant de 4 à 7 € (art. R.412-43 du code de la route).

En savoir plus

Anaïs coignac - Anne-Marie Le Gall

Les derniers messages du Forum

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.