Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Que fait un(e) ingénieur(e) ?

Que fait un(e) ingénieur(e) ?
© Tatomm - Fotolia

On devient ingénieur après avoir validé un cursus dans une école d’ingénieurs. Mais que recouvre ce terme ? Que fait l’ingénieur ? Quel est son rôle ? Éléments de réponse avec des témoignages de femmes ingénieurs.

Ingénieur informatique, aéronautique, agroalimentaire, biomédical, en mécanique, aménagement du territoire, génie civil, robotique, marketing, recherche et développement … Le titre d’ingénieur recouvre une multitude de fonctions dans des domaines de compétences et des secteurs d’activité extrêmement variés. Mais il existe une base commune entre ces divers métiers : compétents en gestion de projet et en management, les ingénieurs sont capables d’apporter des solutions à des problèmes complexes.  

Un titre pour divers métiers

Diplôme reconnu et habilité par la CTI (Commission des titres d'ingénieurs), le titre d’ingénieur s’acquiert après avoir validé un cursus de niveau master dans une école d’ingénieurs généraliste ou spécialisée. En France plus de 200 établissements proposent cette formation.
Les diplômes d’ingénieur débouchent sur une large palette de fonctions. On peut être ingénieur motoriste et concevoir des supports pour des avions ou des voitures, ingénieur informatique spécialiste du code, ingénieur d’affaires capable d’intervenir tant sur la partie technique que commerciale d’un projet…Les missions de l’ingénieur se définissent en fonction de son domaine de spécialisation et de son secteur d’activité. 

Quelques exemples 

Flavie Blanchet, ingénieur à la SNCF : 

« Ma mission est d’animer l’expertise en management environnemental au niveau de l’ensemble du groupe ferroviaire. J’effectue un travail de veille règlementaire et informe un réseau d’une centaine de personnes sur les évolutions des normes environnementales. » 

Stéphanie Jacamon, ingénieur chef de groupe chez Robert Bosch : 

« Je gère une équipe qui travaille en recherche et développement sur le calculateur de contrôle moteur des voitures. Il s’agit de mettre en place les modifications logicielles et de concevoir des applications propres à chaque type de véhicule. »

Lamiaa Stefani, ingénieur dans le management des systèmes d’information et de décision, dans le secteur bancaire :

« Je travaille dans le domaine de l’informatique appliquée aux entreprises. Il s’agit de concevoir des outils, des logiciels adaptés aux spécificités de la banque, de ses métiers. J’écoute les besoin du client puis je rédige des spécifications écrites pour que le programmeur puisse les mettre en application. J’interviens également comme chef de projet : je gère une équipe de personnes chargées de développer l’outil, de le concevoir et de le réaliser. Puis il faut le tester et le déployer en prenant en compte la partie conduite du changement (organisation de formations, rédaction d’instructions…). »

Gestion de projet et management

Si les métiers sont extrêmement variés, les ingénieurs ont acquis au cours de leurs études des compétences en gestion de projets et en management et ce, quel que soit leur domaine de spécialisation. « Une formation d’ingénieurs, en particulier dans une école généraliste, débouche sur tout un panel de métiers et permet d’acquérir des compétences en gestion de projet et en management d’équipe reconnues en France et à l’étranger », résume Marion Marty Mahé, diplômée de l’École nationale des Ponts et Chaussées et ingénieur structures et façades chez Bollinger et Grohmann.
« L’ingénieur a généralement une approche globale : il doit savoir hiérarchiser et pondérer les tâches importantes. Il doit pouvoir réaliser un budget et estimer le temps que chaque technicien y passe », poursuit Mélanie Souchet, ingénieur et membre de l’association Wax Sciences qui propose de faire découvrir les sciences de façon ludique.

Adaptabilité et méthodologie pour résoudre des problèmes

« Un ingénieur doit être capable de gérer des projets quel que soit son domaine (marketing, production, recherche et développement…) en respectant les délais, les coûts, la qualité et en gérant une équipe. Cela implique des compétences techniques et managériales », résume Suzanne Mathieu, trésorière de l’association Femmes ingénieurs.
« L’ingénieur a la capacité de s’adapter à n’importe quel environnement. Grâce à ces études, il a acquis une méthodologie lui permettant d’apporter des solutions à un besoin », poursuit Lamiaa Stefani.
« Être ingénieur c’est gérer tous les problèmes qui font surface au fur et à mesure qu’on fabrique un produit. Pour cela, il faut être pragmatique : à partir du moment où l’on a des connaissances scientifiques, il s’agit surtout de faire preuve de bon sens. Mais définir le métier d’ingénieur n’est pas simple. Pour le comprendre, le mieux est de rencontrer des ingénieurs, de prendre contact avec des associations comme Elles bougent, Ingénieurs et scientifiques de France, ou des réseaux d’anciens élèves d’écoles d’ingénieurs, conclut Chloé Desjardins, chef de projets dans le département mammographie chez General Electrics Healthcare.

Isabelle Fagotat

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.