Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (2 votes)

Partir étudier à l'étranger : les aides et les bourses pour les séjours hors Europe

Partir étudier à l'étranger : les aides et les bourses pour les séjours hors Europe
© A. Cuchet

Vous partez étudier à l'étranger, des bourses vous aident à financer votre séjour. Le dossier à présenter pour obtenir l'une de ces aides est plutôt rapide à monter : une lettre de motivation, un CV et un document attestant de votre inscription dans un établissement à l'étranger. Ces aides ne sont pas accordées systématiquement, mais vous pouvez avoir de bonnes surprises !

C'est décidé, vous partez suivre un semestre ou une année de cours hors d'Europe ! Vous avez raison, une expérience à l'international est toujours enrichissante et sera un plus pour une future candidature.
Voici un panorama des aides que vous pouvez demander pour votre projet. 

Les bourses des conseils régionaux

Les conseils régionaux proposent souvent des aides à la mobilité, notamment pour étudier à l'étranger. Rapprochez-vous d'eux pour connaître leurs dispositifs. Avec la fusion des régions, les dispositifs régionaux, déjà existants, perdurent tels quels et coexistent pour le moment. Courant 2016, une harmonisation des dispositifs de bourses de mobilité devraient avoir lieu au sein des régions qui ont fusionné.

Quelques exemples pour l'année 2015/2016 :

• En Ile-de-France, la Bourse Amie (Aide à la mobilité internationale des étudiants) s'adresse aux étudiants ayant réussi leurs deux premières années d'études post-bac. Elle peut vous permettre de toucher de 250 à 450 € par mois pendant 10 mois pour une poursuite d'études à l'étranger.

• Dans la région Rhône-Alpes, la bourse Explo'ra sup permet notamment d'effectuer un stage ou une période de formation à l'étranger dans le cadre d'un cursus sanctionné par un diplôme de niveau bac + 2 à bac + 5. Vous toucherez 380 € mensuels. Les étudiants boursiers sur critères sociaux ou boursiers à taux zéro l'année précédant la mobilité et/ou l'année de la mobilité perçoivent une aide complémentaire d'un montant forfaitaire de 530 €.

• En Alsace, la bourse régionale d'études ou de stage à l'étranger est réservée aux étudiants âgés de moins de 26 ans inscrits en L3, M1 et M2 effectuant des études à l'étranger pendant 12 à 35 semaines. Elle équivaut à 800 € pour une mobilité d'études (durée minimum : 16 semaines), 500 € pour un stage court (entre 12 et 15 semaines) et 1 000 € pour un stage long (16 semaines et plus).

• En Bretagne, la bourse Jeunes à l'international varie en fonction des étudiants concernés.
Elle équivaut à 200 € par mois dans la limite de 2 mois, à laquelle s'ajoute un forfait de départ de 150 €, pour les stages professionnels ou séjours d’études des BTS-DUT et des étudiants en formation sanitaire et sociale (durée minimum : 26 jours consécutifs).

Pour les étudiants en licence et master (durée minimum : 90 jours consécutifs) ou les étudiants en apprentissage (durée minimum : 19 jours consécutifs), elle est  de 200 € par mois dans la limite de 10 mois.

Les étudiants pré-bacs peuvent bénéficier d'une aide forfaitaire de 460 euros pour un stage à l'étranger.

Les bourses des fondations

• La Fondation Kenza soutient chaque année quelques étudiants en beaux-arts et en histoire de l'art parmi plusieurs établissements nationaux d'excellence, afin qu'ils poursuivent leur cursus à l'étranger. La bourse pour chaque étudiant peut s'élever à 10 000 € maximum pour l'année scolaire 2016-2017. Son montant est laissé à l'appréciation du jury.

• La Fondation de la Vocation attribue chaque année une vingtaine de bourses de 8 000 € dans le but d'aider des jeunes de 18 à 30 ans à réaliser leur projet : réalisation, formation, départ à l'étranger dans le cadre de leurs études...

• Les bourses de la Fondation Rotary permettent aux étudiants de niveau master dont le projet correspond à l'un des 6 axes stratégiques du Rotary (promotion de la paix, éducation, lutte contre les maladies, développement des économies locales, santé des mères et des enfants, approvisionnement en eau potable) de bénéficier d'une bourse d'un montant de 30 000 $/an. Chaque club fonctionnant de façon autonome, rapprochez-vous d'un club Rotary proche de chez vous.

Les bourses pour partir aux Etats-Unis

• La Commission franco-américaine a créé la bourse Fullbright pour les étudiants français ayant validé 3 ans d’études minimum au moment du dépôt du dossier, ayant une très bonne connaissance de l’anglais et qui souhaitent poursuivre leur cursus (master ou Ph.D.) aux Etats-Unis.
Les candidats sont responsables de leur admission dans l'université américaine de leur choix. La bourse Fullbright n'est pas accordée sur des critères de ressources mais en fonction du niveau et de la qualité des études des postulants, des lettres de recommandation qu'ils fournissent, de leur personnalité... 
En dehors de la bourse Fullbright, le dossier de demande de bourse de la Commission permet aux candidats de postuler à plusieurs autres financements des fondations partenaires. Si leur demande est acceptée, ils toucheront entre 15 000 et 45 000 $ pour une année académique (9 mois).

Lire aussi notre article Séjour aux Etats-Unis : tout savoir pour partir.

• Des bourses spécifiques existent pour les sportifs de haut niveau qui veulent intégrer une université américaine. Leurs études sont prises en charge par l'établissement d'accueil à condition de maintenir un bon niveau sportif et académique. 
Si vous êtes intéressé par ce type de programme, vous pouvez consulter la liste des universités qui le proposent sur les sites des associations NCAA et NAIA.

Les bourses pour étudier au Canada

Il existe différentes bourses pour étudier au Canada.

• Le programme BESC Vanier vise à recruter des étudiants de doctorat pour étudier dans les universités canadiennes. Montant : 50 000 $ par an pour 3 ans maximum. Chaque année environ 167 bourses sont attribuées.

• La bourse Sauvé permet à une quinzaine de jeunes de tous pays, âgés de 23 à 30 ans, de venir passer l’année universitaire à Montréal. Ils sont hébergés dans la Maison Jeanne Sauvé, touchent une allocation mensuelle pour couvrir les frais de repas et jouissent d’un accès aux programmes d’études et autres ressources de l’Université McGill. Par ailleurs, leur aller-retour depuis leur pays d'origine est pris en charge.

D'autres aides, plus spécifiques à certaines disciplines, sont présentées sur le site du gouvernement du Canada.

Les bourses pour un séjour d'études dans d'autres pays

Les possibilités de bourses pour partir étudier à l'étranger sont nombreuses, mais elles concernent le plus souvent les doctorants.

Pour financer vos études dans votre pays de destination, vous pouvez aussi consulter la page dédiée sur le site du ministère des Affaires étrangères.

Virginie Gruenenberger

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.