Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Partir en Australie : gare aux arnaques

Partir en Australie : gare aux arnaques
© Alex-Fotolia

Chaque année, vous êtes plus de 28 000 Français à partir avec le working holiday visa pour travailler pendant un an. Partir à l’étranger demande de la préparation et vous devez faire attention à certaines arnaques auxquelles vous pouvez être confrontés. On fait le point.

Qu’il s’agisse de logement, d’achat de voiture ou encore de jobs, plusieurs arnaques sont courantes en Australie. Sans tomber dans la paranoïa restez vigilants.

Avant de choisir un logement : visitez-le 

Pour trouver une location ou une colocation en Australie le mieux est d’aller visiter le logement qui vous intéresse. Trop souvent les jeunes préfèrent trouver leur logement de France. Pour Aude Pélamourgues, manager du site études-Australie.com, c’est une erreur. « Nous avons déjà vu des jeunes réserver leur colocation de France, donc sans l’avoir visité et qui se sont retrouvés sans logement une fois en Australie, car ladite colocation n’existait pas ».

Réserver une solution de logement temporaire (pour une semaine par exemple) pour votre arrivée sur place : être hébergé chez des amis, dans une famille d’accueil ou encore à l’hôtel. Pendant ce lapse de temps vous pourrez vous concentrer à répondre à des annonces et visiter des biens pour faire votre choix. « Nous conseillons vraiment de bien prendre le temps de visiter les biens et de rencontrer les colocataires avant de signer quoi que ce soit » indique Aude Pélamourgues. Alors une colocation oui, mais pas trouvée de France !

Ne travaillez pas si vous n’avez pas de tax file number

Le working holiday visa vous permet de travailler dans toute l’Australie pendant un an. Mais pour travailler en toute légalité vous devez impérativement demander un tax file number. Il s’agit d’un numéro permettant de vous identifier par le service des impôts australien. Ce numéro est nécessaire pour commencer à travailler.

Vous devez faire la demande sur internet et elle doit se faire impérativement une fois sur place car vous devrez renseigner une adresse australienne valide. Vous devrez patienter quelques semaines avant de recevoir ce fameux sésame.

« On vous déconseille de trouver un travail pendant la période où vous n’êtes pas en possession de ce numéro » prévient Aude Pélamourgues. « Certains patrons vous demanderont de travailler et affirment que vous serez payé une fois que vous serez en possession du tax file number. Malheureusement il est déjà arrivé que des jeunes ne soient pas payés pour ce lapse de temps ». Si vous voyez des annonces où il est précisé que vous pouvez travailler même sans tax file number, fuyez, il s’agit sûrement d’une arnaque. Profitez de ce lapse de temps où vous ne pourrez pas travailler pour prendre des cours d’anglais sur place.

Pour l’achat d’un véhicule méfiez-vous des offres trop alléchantes

De nombreux expatriés choisissent d’acheter une voiture d’occasion en Australie pour pouvoir effectuer des road trip pendant leur séjour. Mais malheureusement les arnaques sont nombreuses dans ce domaine. Méfiez-vous des trop bonnes affaires. Un, prix très bas pour une voiture de bonne qualité cache surement de nombreux vices.

Le mieux est de s’y connaitre en automobile pour vérifier, au moment où vous voyez la voiture, que tout est en règle. Egalement, faites attention aux vendeurs qui souhaitent vous vendre, en plus du véhicule, leur assurance. Prenez le temps de contacter la compagnie pour vous assurer que le véhicule est bien assuré.

Etudes-Australie vous accompagne dans vos démarches

Depuis 2004, Etudes-Australie est spécialisé dans les études en Australie et en Nouvelle-Zélande. Agréé par les universités australiennes, cet organisme vous conseille et vous propose une série de services gratuits : inscription dans une université ; certification, traduction et vérification de vos documents ; demande de visa (touriste, étudiant, PVT) ; réservation de billets d'avion de logement, ...
En plus, Etudes-Australie vous propose des cours d'anglais, des stages, des programmes au pair, ...

Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez envoyer un mail à info@etudes-australie.com

Marine Ilario - Louise Deschamps

Forum : les messages les plus lus

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

FAQ
Quel visa demander pour s’installer en Australie et y travailler ?

Pour tout séjour de plus de 3 mois, un visa de travail est obligatoire. Le Visa Vacances Travail (VVT) permet aux 18-30 ans de voyager et travailler en Australie pendant un an.

Travailler à l'étranger
Comment obtenir un visa de travail australien ?

Vous pouvez obtenir un visa vacances travail (VVT) auprès de l'ambassade d'Australie en France.

Travailler à l'étranger
Combien coûte un visa de travail australien ?

Pour un VVT, comptez 200 € pour un délai de 3 semaines d’attente maximum. Pour un Visa d’immigration qualifiée, comptez environ 2 250 € pour 1 à 3 mois d’attente (visa temporaire) ou 5 à 12 mois (visa permanent).

Travailler à l'étranger
Faut-il un visa pour travailler en temps que saisonnier en Australie ?

Pour travailler en Australie moins de 3 mois, l’Autorisation électronique de voyage (Electronic Travel Authority) remplace le visa. Elle est gratuite.

Travailler à l'étranger
Comment fonctionne l’assurance-maladie en Australie ?

En l’absence d’accord entre la France et l’Australie, il n’y a aucune couverture médicale pour les résidents temporaires. Il est donc conseillé d’adhérer à la Caisse des Français de l’étranger ou de souscrire une assurance privée dès votre arrivée en Australie.

Travailler à l'étranger