Le PVT pour financer son voyage

  • Voyager sans se ruiner
  • Bons plans
Le PVT pour financer son voyage

Partir dans le cadre du Programme Vacances Travail (PVT) est une bonne occasion de visiter d'autres pays avec l'argent gagné sur place. "Mais attention, il faut quand même avoir économisé avant son départ", prévient Julie Meunier, co-fondatrice du site PVTistes. Interview.

Combien coûte le visa ou permis Vacances Travail?

Tout dépend des pays. Les permis et visas ne sont pas très chers. Certains sont même gratuits, comme au Japon, en Argentine et en Corée du Sud.

Mais vous devez disposer pour chaque pays d'une certaine somme sur votre compte bancaire, qui peut atteindre jusqu'à près de 5 000 euros si vous n'avez pas votre billet retour ! Même si tous les pays ne vérifient pas votre compte, il vaut mieux pouvoir présenter un relevé récent prouvant que vous disposez bien de cet argent.

Le PVT peut donc vous permettre de voyager sans vous ruiner en finançant au fur et à mesure vos déplacements, mais il nécessite tout de même d'avoir économisé avant votre départ.

Au-delà du logement et de la nourriture, il faut aussi penser aux frais annexes qu'entraîne ce programme, notamment des vaccins différents de ceux obligatoires en France pour certains pays, et une bonne assurance ! Le permis de conduire international est en revanche gratuit.

Le PVT permet-il réellement de financer ses voyages?

Le but premier du Programme Vacances Travail, c'est le voyage. Pour l'Australie, vous devrez d'ailleurs attester que vous venez avant tout pour voyager au moment de votre demande en ligne, même si vous avez le droit de travailler ! Trouver du travail reste cependant facile si vous acceptez des petits jobs sans être trop sélectif, comme du "fruit picking" (ramassage de fruits).

Mais si vous partez avec l'objectif de décrocher un job dans votre domaine, vous risquez d'être déçus ! Les recruteurs privilégient souvent les résidents quand ils comprennent que vous n'êtes que de passage et que vous ne pourrez donc pas vous impliquer dans votre mission longtemps.

Quels conseils pour éviter les galères d'argent en PVT?

J'insiste sur l'assurance. Même si c'est une dépense, elle est moindre par rapport aux frais exhorbitants que vous pourriez avoir en cas de problème de santé par exemple !
Pensez aussi à résilier, avant votre départ, vos abonnements internet, téléphone... Renseignez-vous sur les éventuels partenariats entre votre banque et les banques locales, afin de réduire les frais de retrait et de ne vous promener pas avec trop d'argent sur vous. Petite astuce perso : quand j'arrive dans un pays avec beaucoup de liquide, je mets cet argent dans une poche que je couds... Cela évite les vols.

 

Attention aux quotas !

Vous êtes nombreux à vouloir partir chaque année dans le cadre du Programme Vacances Travail. Devant ce succès, certains pays dont le Canada, ont instauré des quotas qui limitent le nombre de permis accordés. Pour plus de précisions, consultez PVtistes.

CIDJ © CIDJ - 12/2017