http://www.cidj.com/

Tourneur-fraiseur

Synonymes : fraiseur, opérateur sur machine outil, tourneur industriel, technicien d'usinage, mécanicien tourneur fraiseur

  • Mécanique - Maintenance
  • Industrie - Matériaux
Le tourneur fraiseur / la tourneuse fraiseuse usine tout type de pièces mécaniques sur des machines à commandes numériques.

Description métier

Le tourneur-fraiseur façonne sur une tourneuse-fraiseuse des pièces parfaitement lisses à des dimensions exactes correspondant à la commande. Il peut travailler pour l'aéronautique, le spatial, l'automobile, le ferroviaire, la métallurgie, l'alimentaire, le médical... 

Sur le tour, les pièces sont façonnées par enlèvement de matière et déplacement de l'outil sur la pièce. Sur la fraiseuse, elles sont usinées par la rotation de la machine et l'avancée de la pièce (percement, rainures..). 

Aujourd’hui place à l’automatisme ! La plupart des tours et fraiseuses sont des machines automatisées à commandes numériques pilotées à partir d'un pupitre. Certaines sont très élaborées et complexes comme les machines 5 axes utilisées dans l'aéronautique par exemple qui réalisent en simultané 5 mouvements différents. Seuls les petits ateliers opèrent encore sur des machines manuelles.

Le tourneur-fraiseur étudie dans un premier temps, à l’aide de plans de fabrication, les pièces mécaniques à fabriquer. Puis il règle et positionne la pièce sur la machine, règle les outils de coupe, vérifie les cotes, configure le programme puis procède à l'usinage. 

Pendant la fabrication, les mécaniciens tourneurs-fraiseurs veillent sur la machine et contrôlent les pièces usinées. D’ailleurs, dans les grandes unités entièrement automatisées, l'opérateur peut surveiller plusieurs machines travaillant en réseau. Ainsi, les fonctions du tourneur-fraiseur sont désormais plus orientées vers des tâches de surveillance et de contrôle, voire de maintenance du matériel d’usinage.

Le métier nécessite une certaine aisance avec les mathématiques et la géométrie afin de pouvoir se représenter les pièces en 3D et la maîtrise des logiciels de FAO (fabrication assistée par ordinateur). Il faut également connaître les différents outils de coupe ainsi que les matériaux utilisés. Dans certains secteurs d'activité comme l'aéronautique, l'anglais est indispensable car toutes les indications sont mentionnées dans cette langue. Méticulosité et concentration sont également de rigueur car les pièces à fabriquer, souvent coûteuses, nécessitent une précision extrème.  

Lorsqu’ils ne sont pas installés devant une console informatique ces techniciens d'usinage travaillent le plus souvent en station debout prolongée dans un environnement bruyant. Les horaires sont astreignants car le plus souvent effectués en 3x8. Ces conditions de travail physiquement éprouvantes exigent une bonne résistance physique. 

 

 

Études / Formation pour devenir Tourneur-fraiseur

Pour devenir tourneur-fraiseur, il faut avoir suivi une formation en mécanique industrielle. De niveau CAP à bac + 2, il en existe plusieurs. Exemples de formations : 

niveau CAP

  • CAP armurerie (fabrication et réparation),
  • CQP (certificat de qualification professionnelle), organisé par la branche professionnelle, tourneur-fraiseur, fraiseur industriel,

niveau bac 

  • Bac pro PM- productique mécanique, option décolletage,
  • Bac pro TU - technicien d'usinage,
  • bac pro TO - technicien outilleur,

niveau BTS

  • BTS CPRP - conception des processus de réalisation de produit. 

Toutes ces formations sont accessibles dans le cadre d’un apprentissage ou en alternance avec un contrat de professionnalisation

Salaires

Un débutant peut commencer aux environs de 1 450 à 1 500 € brut mensuels.

Avec l’expérience et le perfectionnement, le salaire évolue très vite. En moyenne, un tourneur fraiseur émarge aux alentours de 2 700 €. 

Evolutions de carrière

Un tourneur fraiseur expérimenté peut évoluer vers un poste de chef d'équipe ou vers des postes de technicien méthode, programmeur sur système FAO, contrôleur en tridimensionnel, technicien programmateur régleur. Possibilité d'intégrer aussi un bureau technique pour développer de nouvelles réparations. 


Crédit photo : Minerva Studio - Fotolia