https://www.cidj.com/

Pilote militaire d'hélicoptère

Synonymes : officier pilote d'hélicoptère

  • Défense - Sécurité - Secours
  • Transport - Logistique
Le pilote militaire d'hélicoptère est responsable du plan de vol, de la maîtrise et de la sécurité de son appareil. Intégré au sein d'une escadrille, il est amené à réaliser différents types de vols (combat, de nuit, aux instruments).

Description métier

Des trois armées (terre, air, marine), c’est, de loin, l’armée de terre qui dispose du plus grand nombre d’hélicoptères regroupés dans l’aviation légère de l’armée de terre (ALAT). Le pilote de l’ALAT participe au combat des forces terrestres en s’affranchissant des contraintes du terrain.

Aux ordres d’un chef de bord, il assure toutes les manœuvres de l’hélicoptère pour permettre la mise en œuvre des systèmes d’armes : attaque, appui protection, reconnaissance, sauvetage.

Il est responsable de la sécurité de l’appareil. Il maîtrise sa trajectoire durant les phases de déplacement tout en participant à l’utilisation des armes embarquées pour le combat : canons, lances missiles, roquettes

Par définition, le pilote d’hélico travaille en équipe, au sein d’une escadrille, avec des responsabilités importantes. Des séjours actifs opérationnels à l’étranger sont toujours possibles. Une grande disponibilité est obligatoire pour exercer ce métier.

Études / Formation pour devenir Pilote militaire d'hélicoptère

La filière d’officier sous contrat pilote (OSC/P) est ouverte aux titulaires d’un baccalauréat minimum et ayant satisfait aux critères de sélection et d'aptitude. Il faut avoir entre 18 et 32 ans. 

L’officier sous contrat pilote signe un contrat initial de 10 ans (renouvelable une fois).

La formation s'organise en trois temps :
- une formation initiale de 14 semaines pour maîtriser les bases du métier de soldat et d'officier à Caint-Cyr Coëtquidan (Morbihan),
- une formation de spécialité de 15 mois à l'école de l'aviation légère de l'armée de terre (EALAT) de Dax
- une formation de filière de 30 à 52 semaines en fontion de la spécialité choisie (manoeuvre et assaut, appui et destruction, reconnaissance et attaque) à l'EAALAT du Cannet des Maures.  

Salaires

Le salaire dépend du grade, de la situation familiale, etc. Il se situe dans une fourchette allant de 1 800 € à 2 400 € net (1689 € pour un sous lieutenant, 1 852 € pour un lieutenant, 2 458  pour un capitaine). 

Une indemnité mensuelle pour services aériens du personnel navigant peut atteindre 50 % de la solde de base et s’ajoute au salaire.

Le pilote bénéfice, comme tout le personnel de l’armée de terre, de compensations financières lors des opérations extérieures.

Evolutions de carrière

Le pilote d’hélicoptère de l’armée de terre est un officier. Il débute comme pilote de combat puis, avec l’expérience il peut devenir chef de bord, chef de patrouille, moniteur en école de formation ou en régiment, voire commander une escadrille.

Dans le civil des secteurs comme l’agriculture, la sécurité civile, le tourisme, le transport utilisent également les services de pilotes d’hélicoptères. Des reconversions sont donc possibles pour des anciens pilotes militaires.


Crédit photo : Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...